Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 15:04

" Qui paie mes dettes m'enrichit " . ( Proverbe québécois ) .

 ( Illustration : archives.le-hiboo.com ) .

 

 

predictions_2.jpg

 

   Il est étrange que l'augmentation de la dette d'un pays, qui passe en cinq ans, de 1200 Mds d'euros à 1800 Mds, soit une augmentation de 600 Mds, ou encore de 50%, n'ait généré que des articles partiels, généraux, vagues, tronqués, ou n'allant pas jusqu'au fond de la question . Comme si des chiffres d'une telle ampleur faisaient peur à nos économistes . Comme si nos brillants spécialistes craignaient d'ouvrir la boîte noire d'un crash dont , de mon point de vue trés personnel, nous ne nous remettrons pas .

 

   Essayons quand même, malgré le brouillard entretenu, de trouver quelques repères, je veux dire quelques raisons d'écarter de notre route le pilote du crash, qui a trés envie d'être réembauché par la compagnie .

   Trés raisonnablement, car il n'y a pas plus raisonnable et orthodoxe qu'elle, partons du constat de la Cour des Comptes sur la gestion sarkozienne , en date du 8 février 2012 .

   Ce creusement extraordinaire de la dette française, sous Sarkozy, n'est dû que pour un tiers à la crise financière de 2008 . Les magistrats de la dite Cour, appellent  ce déficit , un déficit conjoncturel . Cela fait moins mal à entendre .

 

   Il s'agit de toutes les mesures prises par le gouvernement en 2008 et 2009 pour adoucir les effets de la crise .

   Il est question de toutes les dettes que nous avons contractées pour sauver beaucoup de monde dont vous n'êtes pas .

   D'abord renflouer les banques, qui avaient misé sur des produits toxiques qui ne valaient plus rien . Mais comme l'on ne nous a jamais dit à combien s'élevaient ces pertes, on peut supposer que les aides ont été distribuées, pardon pour le terme, au " pifomètre " . En tout cas, cela a représenté 38 Mds d'euros . Ne croyez pas le discours consistant à nous dire qu'elles ont remboursé, un an aprés, la France s'est endettée et paie des intérêts sur ces emprunts .

   Il a fallu racheter la banque franco-belge Dexia, banque de prêts aux collectivités qui depuis, a fait faillite, et a entraîné bien de ces collectivités dans une spirale de dettes, inimaginable : 6 Mds d'euros en 2008 et le trou a continué, jusqu'à la faillite .

   Il a fallu aider l'industrie automobile, 7 Mds d'euros pour Peugeot et Renault, plus 1 Md de prime à la casse, contre l'engagement de ne pas licencier . Ils remboursent, mais nos intérêts courent , et les licenciements annoncés, ne font pas dans la dentelle .

   On a fabriqué un plan de relance, à la hâte, pour la recherche et l'innovation, de 38 Mds d'euros . Etait-ce le moment, en pleine débandade financière ?

   On a dû emprunter pour prêter aux pays en difficulté , Irlande, Portugal, Grèce . La France a participé à hauteur de  15 Mds d'euros, pour chacun des deux premiers pays . La Grèce a coûté au contribuable français, déjà, 60 Mds d'euros , mais, attention, pour rembourser les banques créancières de ce pays, donc des banques françaises,  pas pour aider le peuple .

   A ce stade,  précisons que l'Allemagne n'est pas seule à porter le poids de la crise, comme tendent à le faire accroire certains économistes ou observateurs .

   A titre de digression, le Mécanisme européen de stabilité, qui va naître dés la ratification du traité de stabilité, qui bénéficiera de 700 Mds d'euros de moyens, coûtera à la France, 142 Mds de participation .

   Ajoutons à ce tableau la diminution des rentrées fiscales, liées à la récession, et à la baisse du PIB, difficilement  évaluable, de 7 à 10 Mds ou plus .

   Nous voilà au niveau du tiers en question : 200 Mds d'euros .

   Conjoncturel ne voulant pas dire incontournable, les décisions, in fine, restent fondamentalement politiques et pouvaient être d'une toute autre nature .

 

   A présent, il faut examiner le déficit structurel, autre usage pédagogique d'un mot, pour ne pas dire , les dépenses, en propre, d'un homme et de son gouvernement . Et là, c'est plus facile . Vous allez comprendre pourquoi ! 

   L'honnêteté exige qu'on n'attribue pas à César, ce qui ne lui revient pas . Des 400 Mds d'euros d'augmentation de cette dette, qu'il nous reste à disséquer, une partie revient à la Sécurité sociale et aux Collectivités Locales .

   La dette de la Sécurité Sociale a cru de 11.3% et celle des collectivités de 7.4 %, leurs recettes augmentant  parallèlement, bien qu' insuffisamment . 

   Mais celle de l'Etat, la part la plus importante, a augmenté de 15.3%, alors que dans le même temps les recettes baissaient, à cause des cadeaux fiscaux consentis, dés le mois de juillet 2007, aux plus riches : le fâmeux bouclier fiscal .

    Ainsi, l'Etat entre 2007 et 2011, a augmenté ses seules dépenses de fonctionnement de 62 Mds d'euros alors que dans le même temps, il consentait 4 Mds d'euros d'exonérations aux ménages les plus aisés et 7 Mds aux entreprises : suppression de l'imposition forfaitaire annuelle, la réforme du crédit impôt-recherche et la suppression de la taxe professionnelle .

   Et pourtant, dans la foulée, 100 000 emplois de fonctionnaires étaient supprimés . En fait 82 programmes ont vu leurs crédits augmenter, et notez bien le choix politique : l'un des rares programmes qui a vu ses crédits réduits, c'est le programme de retour à l'emploi . Par contre les crédits communication de l'Elysée étaient multipliés par dix . Dans le budget initial 2012, version Sarkozy, ces dépenses de fonctionnement augmentaient de 34% . Elections en vue , certainement .

   Tout cela nous donne une augmentation de la dette de la sécurité sociale , en cinq ans de 90 Mds d'euros ; une augmentation de la dette des collectivités, de 40 Mds d'euros et 62 milliards de l'Etat, soit : 192 mds .

   Si l'on ajoute encore 200 mds d'euros pour rembourser le capital d'anciens emprunts arrivés à échéance, nous arrivons , bout à bout, aux 600 mds de la dette Sarkozy .

  

   Voilà  " la boîte noire " sarkozyste, 600 Mds d'euros, livrés à l'inconséquence et l'incompétence d'un seul homme . Ne me dites pas qu'il va revenir !

 

   NB : chiffres recueillis sur les sites " Terra Nova ", Débats 2012 , l'Expansion, Le Nouvel Observateur .

  

   

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article
3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 14:21

" Toutes les restrictions aux mouvements des capitaux entre Etats membres et entre les Etats Membres et les pays tiers sont interdites ..." ( Article 63 du Traité sur le fonctionnement de l'Union Européenne .) " Les restrictions à la liberté d'établissement sont interdites ..." ( Article 49 du même Traité ) .

 ( Illustration : jcharbon.pointblog.fr ) .

 

 

imagesCA3HXNDL.jpg

 

   " Au nom de la rose ", ce superbe roman policier de l'Italien Umberto Eco, base toute son intrigue autour du thème de la diabolisation du rire , par l'Eglise, tout au long du Moyen Age .

   Sarkozy a frappé à la hache, ai-je dit récemment, et si Hollande nous la jouait, à la Machiavel, mais grand standing . Beaucoup d'indices militent pour cette version .

 

   On est prié de na pas rire ! Jean Marc Héraut a été invité à rassembler la majorité autour du vote du Traité de stabilité européen . Il réunit, menace, puis apprend que l'Elysée autorise la gauche du PS et les Verts, à ne pas voter le Traité, dés lors qu'ils voteront la Loi Organique , version française du Traité .  Ces deux textes disent la même chose, avec des mots différents . Donc , les récalcitrants diront non, une première fois, puis oui, la deuxième fois, à des objectifs identiques . On peut comprendre, les cafouillages de Cécile Duflot, au Journal de 20 heures de France 2, pour justifier une telle embrouille .

   Quel est le but recherché ? François Hollande, lui, n'a que le dogme des " 3% " à la bouche . Il campe , droit dans ses bottes, sur cet objectif . Le Hollande du PS, hésitant, préférant le consensus ou la synthèse, au conflit, est mort . Place au Hollande, dur et ferme dans ses convictions, que personne ne détournera du cap qu'il s'est fixé . Message en direction d'Angela Merkel et des Européens . Que le sens et le bien-fondé de ces 3% puisse être discuté, contesté, ne concerne pas, le Titan qui pilote le sauvetage du pays .

 

   On est prié de ne pas rire ! Jean Marc Héraut annonce, sur France 2, que les augmentations des impôts en 2013, ne toucheront qu'un contribuable sur dix , soit 1.7 millions de personnes .  Evidemment personne n'y croit . Matignon, harcelé par les journalistes , explique que le Premier Ministre parlait des ménages et non des contribuables , soit 3.6 millions de personnes .

   Mais Bercy annonçait 13.5 millions de contribuables concernés, en raison du gel de la prise en compte de l'inflation dans le cacul des tranches de l'impôt sur le revenu . Matignon harcelé à nouveau, se reprend alors, et précise que le Premier Ministre a ajouté dans son propos , à revenu constant, il écartait donc de son calcul ceux qui n'auraient connu aucune augmentation de revenus ; manque de chance, les revenus augmenteront en moyenne , en 2012, de 2.5%, dit l'INSEE . C'est donc dix millions de contribuables supplémentaires qui vont être assujettis à l'IR . ( Canard Enchaîné du 3 octobre 2012 ) . Heureusement que ce sont nos des énarques qui calculent tout cela , sinon, quel cafouillage !

 

   On est prié de ne pas rire ! Les niches fiscales sont rabotées, enfin, les petits contribuables vont moins payer , pour que Madame, dans le XVIe arrondissement, se paie une bonne, une nounou, un étudiant pour l'aide aux devoirs de ses petits... Mais attention, la niche fiscale pour les investissements en outre-mer n'est pas touchée . Il est prouvé qu'elle ne rapporte rien aux Réunionnais, Martiniquais et Guadeloupéens mais qu'elles permettent aux trés riches métropolitains de s'offrir " marinas" , hôtels de luxe ou entreprises, en bénéficiant de remises d'impôts supérieures à l'investissement apporté . Explication du Ministre du budget : " ce sont des économies fragiles !" Des milliardaires fragiles, je ne connaissais pas l'espèce . 

 

   On est prié de ne pas rire ! Le bouclier fiscal rose, est arrivé ! Selon le Ministère du budget, afin d'éviter un taux confiscatoire de l'impôt, un bouclier fiscal est maintenu : attention, justice fiscale oblige, ils seront deux fois moins nombreux, - 6660 au lieu de 13000 - que sous Sarkozy, mais le fisc leur remboursera le double . Il y aura , au moins 6000 heureux, en 2013 : " un sacré club " !

 

   On est prié de ne pas rire ! Il n'y a pas que le budget de l'Etat à rétrécir . Celui de la Sécurité Sociale doit aussi passer au laminoir . Je n'aurai pas la cruauté d'évoquer les déremboursements de médicaments qui vont se poursuivre et si critiqués par le PS quand c'était la droite qui s'y collait . Non, je veux évoquer seulement, cette taxe sur la bière, sortie de l'imagination d'un crâne d'oeuf . Le vin, les autres alcools, quid ? Les brasseurs sont-ils moins bien organisés que le lobbyie de la viticulture ?  Il est vrai que le directeur général de Pernod Ricard est un proche de F. Hollande .

 

   On est prié de ne pas rire ! Il ne faut pas demander au Ministère du budget combien va rapporter le " rabotage " des niches, en 2014 : les " crânes d'oeuf " ne savent pas . C'est qu'il ne s'agit plus de mathématiques . On est en plein drame  psychologique : combien de " madames du XVIe " vont garder leur bonne, si elles doivent la payer ?

 

   On est prié de na pas rire ! Mais aurions-nous élu un contrôleur des impôts, en mai 2012 ? ( Canard Enchaîné du 3 octobre 2012 .)

 

   Pourquoi un tel aveuglement ? Pourquoi tant d'acharnement à vouloir nous faire regarder, uniquement, cette espèce d'astre noir mort-né, que constitue le leurre des  3%, qui ne peut apporter que larmes et sueur ? Peut-être, parce qu'il faut nous détourner, à tout prix, de l'essentiel , l'article 63 du Traité sur le fonctionnement de l'Union Européenne, et suivants , appelé Traité de Lisbonne, qui a scellé dans le marbre, le déclin de l'Europe, avec la complicité des socialistes !

 

   NB : (1) Une du Canard Enchaîné du 3 octobre 2012 .

 

   

  

   

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article
2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 14:28

" L'âge de pierre ne s'est pas achevé par manque de pierres . L'âge du pétrole ne s'achèvera pas par manque de pétrole ." ( Cheik Yamani , ancien ministre du pétrole , saoudien ) .

 ( Illustration : greennetvert.fr ) .

 

 

exploitation_petroliere_canada.jpg

 

    Repères : depuis le début du XXe siècle, le pétrole en tant que matière première hautement stratégique est associé à presque tous les affrontements internationaux . Regarder l'histoire du XXe siècle en ignorant la question pétrolière, c'est comme lire une vie de Jules César, sans Brutus .

   En 2008, sur les vingt premières entreprises transcontinentales, douze sont des compagnies pétrolières ou automobiles . 

   Le seul commerce du pétrole, sans compter les activités en aval de la livraison, représente 60 Mds de dollars , par jour .

   En 1900, la capacité de projection des Etats était réduite à la portée de leurs armes : d'où ce qu'on appelait alors " les politiques de la canonnière  ", particulièrement, en matière colonialiste .

   Aujourd'hui, 20% du commerce international, 40% des exportations de pétrole, empruntent le détroit d'Ormuz, sortie du Golfe Persique .

   La 5e flotte américaine navigue en permanence prés du détroit d'Ormuz .

   1918 : Chute de l'Empire Ottoman .

 

   L' Empire Ottoman eut grand tort de s'allier à l'Allemagne , lors de la première guerre mondiale : Britanniques et Français n' attendirent pas la fin de la " boucherie " pour  préparer le dépeçage de ce grand ensemble .

   Le 16 mai 1916 étaient signés, à Londres, les accords secrets " Sykes- Picot ", diplomates britannique et français, répartissant entre les deux puissances, le Moyen-Orient, à la fin de la guerre .

   Aux Français était échue une zone d'influence comprenant le Liban, le Nord de la Syrie , la province Irakienne de Mossoul et une partie de l'Anatolie .

   Les Britanniques s'octroyaient la domination du sud de la Syrie, la Jordanie, la Palestine et la plus grande partie de  l'Irak , dont on savait déjà qu'il détenait de grosses réserves de pétrole , à l'inverse de la Syrie .

   Accord secret, en totale contradiction avec la promesse anglaise, faite un an plus tôt, à Chérif Hussein, famille hachémite de la Mecque, de la création d'un grand royaume arabe, indépendant, dés la fin du conflit mondial . Le but étant que les arabes se révoltent contre l'Empire Ottoman, " le grand homme malade " , déjà trés affaibli .

 

   Octobre 1918, les Britanniques, mieux informés que les Français sur les capacités pétrolières, occupent la région de Mossoul, trés prometteuse, et donc ont la main-mise sur tout l'Irak, alors que le conflit européen n'est pas terminé : " business is business ! "

   En 1920, les accords de San Remo revoient  " Sykes-Picot ", Clémenceau n'est pas trés content du coup de Mossoul : la France reçoit 25% que la Deutsche Bank détenait dans la Turkish Pétroléum, saisie par les Anglais . La France devient ainsi un pays producteur de pétrole et crée à la hâte la Compagnie Française des Pétroles , future compagnie Total . ( On peut comprendre certaines rancoeurs allemandes ) .

 

   En 1928, les Américains font connaître leur mécontentement contre le monopole européen sur le pétrole du Moyen-Orient . Alors, le 31 juillet 1928, on va signer, - au cours d'une partie de chasse au coq de bruyère - et figer, les relations territoriales et commerciales de la Région, à quatre : Anglo-Persian of Company ( future BP ), Royal Dutch Shell , Française des Pétroles et Near East Development - consortium de cinq compagnies américaines - . Aucune compagnie ne peut exploiter pour son propre compte . Les Américains entrent dans le jeu, au détriment de l'Irak .

   On a appelé cet accord, accord de la ligne rouge , la ligne rouge encadrant tout le Moyen-Orient ottoman, dont la Turquie et la Péninsule arabique . Les Anglais se réservent tous les droits sur le Koweit . Ce " modus vivendi " va durer jusqu'en 1973,  date à laquelle les pays arabes vont faire valoir leurs droits sur l'établissement des prix du pétrole brut, l'OPEP ayant été créée en 1960 . Mais les accords passés entre les Etats et les compagnies, on s'en doute, même si elles ont un peu perdu, n'ont pas été dévastateurs pour elles .

   ( Pour la petite histoire, la France éjectée, toujours par nos amis anglais, de l' Irak Pétroléum Company, suite à la défaite de 1940, ne retrouvera que 6% de ses parts en 1945 .)

 

   Pour la grande histoire, rappelons que cet accord, fut également appelé " l'accord des sept soeurs " , du nom des Compagnies anglo-saxonnes signataires, une façon de dire que la Compagnie Française des Pétroles comptait " pour du beurre ", comme disent les enfants .

   Les " sept soeurs ", les voici : . Standard Oil of New Jersey  et Standard Oil of New-York( Esso,  Mobil,, puis ExxonMobil , propriétaires de l'Amoco Cadiz qui ruina les côtes bretonnes en 1978 ) ; Anglo Persian OIl Company ( BP : British Pétroléum, qui a empoisonné le Golfe du Mexique, il y a deux ans ) ; Royal Dutch Shell ( Anglo-Hollandaise ) ; Standard Oil of California , Texaco et Gulf Oil, ( toutes trois, aujourd'hui, Chevron ) .

   Elles étaient déjà là, au partage de la ligne rouge ces grandes compagnies prédatrices . ( Et tenez ! Je ne résiste pas à la livraison de ce détail : en 2000, Sadam Hussein exigea que le pétrole Irakien lui soit payé en euros, et non plus en dollars : imaginez la suite .)

 

   Alors, cher ami, si je t'ai ennuyé avec ces détails, et si tu es allé jusqu'au bout, sache que je ne recherchais qu'un seul but . Ne culpabilise pas ! Ce n'est pas toi qui, avec ta petite voiture, pour pouvoir aller au boulot,  traversant le centre-ville dans l'horreur de tes gaz d'échappement, mène la planète à sa perte .

   Avec ta petite voiture, clonée en centaines de millions, tu engraisses surtout des actionnaires exigeants, qui étaient déjà là, à la curée, alors que la " boucherie " se poursuivait encore, entre 1914 et 1918 . N'accepte pas les leçons de civisme de tous ces commentateurs asservis, qui n'ont pour idoles , que  les dirigeants de ces mastodontes de l'immoralité et qui n'ont, en tout cas, rien à voir avec " les petites soeurs des pauvres " . 

 

 

   NB : informations sur les Cies recueillies sur Wikipedia . " Géopolitique du pétrole " .

           Cf. également le documentaire de Frédéric Tonolli sur la même période, produit par Sunset Presse, diffusé sur France 5 .


   

  

 


 

   

Repost 0
Published by regain2012 - dans histoire
commenter cet article
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 14:09

" La structure possède une organisation logique mais implicite, un fondement objectif en-deçà de la conscience et de la pensée ."

 ( Illustration : graitec.com ) .

 

ImgInfo_Aciercon_Waste_01.jpg

 

   Comment les politiques, face à l'aggravation inéluctable de la crise, vont-ils réagir ? En démontant toutes les structures ?

   Aujourd'hui, tout le discours politique et économique se structure, l'aviez-vous remarqué, autour d'un seul mot : " structures " !

   " Les ajustements structurels " des économistes ; les " déficits structurels " des technocrates de Bruxelles " ; les " fonds structurels " de l'Union Européenne ; les " restructurations industrielles " des grands patrons ; les " infrastructures"  des géographes ;  il y a mêmes les " superstructures" des philosophes , ce qui découle des infrastructures, au sens marxiste du terme : les institutions politiques, les lois, les religions, la pensée ...

   L'idée qui me vient à l'esprit, c'est , pensant à la construction, qu'une structure, c'est solide, et même rigide, et surtout résistant .

   La pensée économique dominante est que pour s'adapter à la crise du capitalisme et à la globalisation,  il faut revoir les structures : salaires, code du travail, protections sociales,  les assouplir, introduire de la flexibilité, " dériveter"  certains éléments qui assuraient la stabilité de l'édifice, mais le contraignaient un peu trop .

   Imaginons un architecte, fanatique de modernité, qui viendrait nous dire que La Tour Eiffel, impose une trop grande rigidité à l'image de Paris, et qu'il faut donc l'alléger de quelques milliers de rivets, de quelques centaines de poutres d'acier et de trois ou quatre couches de peinture . Le premier touriste venu peut imaginer le résultat !

 

   Les ajustements structurels, chers aux économistes et aux grands patrons, ce sont les salaires, les fonctionnaires, les charges patronales, tous ces rivets qui maintiennent l'édifice social solidaire . Lois de protection du travail,  la sécurité sociale, ce sont les poutres de notre tour eiffel de la solidarité . Il y en a trop, dit l'économiste : donc , il faut alléger la structure, car voyez-vous, la Chine, l'Inde, la Russie arrivent, avec leurs salaires de misère et leur solidarité croupion, il est donc indispensable de mettre nos structures au niveau de celles de ces pays .

   Je pose une question : combien de temps faudra-t-il pour que nos salaires et nos protections rejoignent le niveau qu'ils ont dans ces pays ? Ma propre vie, celle de mes enfants et celle de mes petits enfants, à tout le moins ! Est-ce que les sociétés  française ou européenne pourraient résister à un tel déshabillage d'acier ? La réponse est non : pas plus que La Tour Eiffel !

   La Dette publique pose beaucoup de problèmes à notre structure économique et les allègements apportés par la disparition de rivets et de poutres ne suffiront pas à régler le problème . Alors, on se met à regarder la Tour Eiffel sous un autre angle .

   On ne parle plus de déficits mais de " déficits structurels " . N'oublions pas qu'à l'origine, " le structuralisme ", est une théorie linguistique . Le mauvais cholestérol, le mauvais déficit, c'est le déficit structurel : les fonctionnaires, les retraités, les malades, les chômeurs, les précaires . A celui-là, thérapie de choc, si j'ose dire ! " Dérivetage ", façon Tour Eiffel . Mais il y a un bon cholestérol, un bon déficit, celui des investissements publics lourds : rail, autoroutes, aéroports, ports, celui des profits majestueux,- à Bruxelles, on l'appelle " fonds structurels "-  et on va le transporter au " Trocadéro " car, entre-temps, la Tour Eiffel a commencé à vaciller .

   Les " restructurations industrielles " c'est deux couches de peinture durable en moins sur la Tour Eiffel, remplacées par un enduit d'origine chinoise, toxique , ou si vous préférez, l'hypermarché Leclerc qui vient remplacer deux hauts-fourneaux .

 

   Comment vouloir cerner la structure, si l'on n'évoque pas " la structuration de la pensée " ? Et alors, là, tenez-vous bien, il y a beaucoup à dire .

   Nos élites n'ont pas dit leur dernier mot . La Tour Eiffel vacille, elle manque de rivets et de poutres, mais économistes, politiques et intellectuels rémunérés ont dans leur sac de farces et attrapes une colle de substitution : " la pensée structurée " .

   Il s'agit tout simplement, grâce à la puissance de feu médiatique à leur disposition, de nous inculquer une seule idée . Face à la grande instabilité du monde, il n'y a qu'une seule réponse, une seule, pas deux, qui est de pousser, encore plus loin, la loi du marché, non entravée, non rivetée .

   Une seule voix, un seul refrain !

   Une pensée structurée était, autrefois, une pensée cohérente construite à partir d'idées diverses, pluralistes et parfois contradictoires, se résolvant dans des synthèses progressistes . Aujourd'hui, la pensée cohérente, c'est l'idée unique !

 

   Et là,  je dis, casse-cou :  l'idée unique, c'est la mort de la Démocratie !  Le refus obstiné de nos dirigeants politiques de nous débarrasser des maux du libre-échange  nous a conduits , déjà, à l'ébranlement général de la Démocratie . La croyance aveugle de nos dirigeants au dogme du libre-échange nous mène à présent à sa désintégration .

   L'idée unique est en-deçà de la pensée, nous apprennent les structuralistes . L'idée unique, c'est le totalitarisme !

Repost 0
Published by regain2012 - dans Société
commenter cet article
29 septembre 2012 6 29 /09 /septembre /2012 16:22

 Sur le piédestal de la statue de la liberté, à l'entrée du port de New-York, est posée une plaque, qui porte écrits, les vers de la poétesse américaine Emma Lazarus:

   " Donnez-moi vos pauvres,vos exténués, / Qui en rangs serrés aspirent à vivre libres, / Le rebut de vos rivages surpeuplés, / Envoyez-les moi, les déshérités que la tempête m'apporte ..."

   ( Emma Lazarus . Sonnet : Le colosse . 1883 ) .

   Illustration : lavoixdunord.fr ) .   

 

 

446278.jpg

 

   Anecdotique ! " Jeudi 26 septembre en fin d'aprés midi , des habitants d'une cité marseillaise, Cité des Crémeaux, 15e arrondissement de Marseille,  ont contraint à la fuite des familles roms installées à proximité de leur cité depuis quatre jours ... Et le soir sont revenus sur les lieux pour incendier les restes du campement ..." Pas de violences physiques, encore heureux, mais des insultes !

   Anecdotique !  Il y a quelques semaines, des représentants d'associations apportant de l'aide à ces familles , dont le Président départemental de La Ligue des Droits de l'Homme, avaient été pris à partie par des riverains excédés par la présence de Roms, dans les quartiers Nord, Cité  Château Gombert, 13e  arrondissement .

   Anecdotique : Ce matin des centaines de personnes ont défilé dans les rues de Cysoing, dans le Nord, pour protester contre l'implantation d'un campement rom, à la suite de l'expulsion de ces mêmes personnes, d'un camp de la banlieue de Lille, en août dernier .

   Anecdotique !  La presse  a un peu parlé le lendemain, de cet arrière-goût " de pogrom " marseillais, quelques articles, peu de commentaires , pas d'éditoriaux, et le surlendemain, plus un mot .

   Anecdotique ! " Nous essayons de mettre en place, dans ces campements, des suivis sanitaires sérieux . Mais lors des évacuations brutales, ils partent sans leurs papiers médicaux, sans leur traitement, nous ne savons pas où ils vont . Cela a des conséquences sur leur santé mais pose aussi un problème de santé publique . Des personnes traitées pour la tuberculose interrompent leur traitement . Ce n'est pas rien !" dit Médecins du Monde .

   Anecdotique ! " Expulsés, certains sont poussés vers les stations de RER les plus proches, ce qui n'arrange pas le climat avec les usagers, d'autres se dispersent dans la nature pour reconstituer un campement, ailleurs,  toujours plus loin, toujours plus isolé ", hors du champ d'action des associations , dit encore l'animateur du collectif  " Romeurope " . Certains pour échapper aux évacuations brutales, choisissent la réponse individuelle et s'évaporent seuls ou avec leur famille, à la merci du premier voyou, dégénéré ou fanatisé venu .

   Anecdotique ! Un règlement européen, mesure transitoire mais réelle, interdit à ces Européens de travailler hors de leur pays d'origine, ce qui ne leur laisse comme choix que la mendicité ou le vol .

   Anecdotique ! Le Ministre de l'Intérieur avait promis qu'avant toute expulsion, il y aurait des consultations entre services de l'Etat, associations et collectivités locales . Rien de tout cela n'a été fait, dénoncent les associations . Ce qui revient à dire qu'on prie ces êtres humain de dégager le terrain, pour l'entrée en lice des bulldozers, et qu'on les laisse sur le trottoir .

 

   On estime à environ quinze mille les Roms entrés en France, depuis quelques années, soit 0.02% de la population . Nous ne sommes pas encore dans la situation d'une invasion à même de mettre en péril notre civilisation .

   Alors, pour l'anecdote, M. le Ministre de l'Intérieur, quel est  l'objectif recherché par votre politique " d'évacuation des campements ?"

    Humaniste ? Les réactions des associations disent le contraire !

  Sécuritaire ? Déplacer géographiquement  le problème n'apporte aucune solution à la sécurité !

  Sanitaire ? Médecins du Monde vous a déjà répondu !

   D'ordre public ? La République n'est pas mise en  danger par quelques milliers de malheureux " exténués" .

 

   Politique alors ?

   Dans ce cas, je vous invite, M. le Ministre, à réfléchir à deux discours politiques actuels : Marine Le Pen et sa rentrée politique " en fanfare " sur le thème du racisme . Le furieux J. F. Copé, de l'UMP, sur le même thème . Je crains que vous n' ayez réouvert la boîte de Pandore .  

   Oh !  je ne m'inquiète pas pour les voix perdues par le PS, à jouer un jeu discutable sur le sujet .

   Je m'inquiète pour l'impact que votre stratégie va avoir sur beaucoup de gens qui n'avaient pas besoin d'un blanc-seing pour hurler à la chasse à l'étranger . Je m'inquiète aussi pour toutes les voix gagnées par le FN dans ce chaudron que vous avez mis sur le feu .

   Nous pouvions nous passer d'une telle " orgie politicienne " . C'est pourquoi j'ai tenu à vous rappeler, en introduction, les vers de Emma Lazarus .

 

   NB :  anecdotique = pas important .

   


  

Repost 0
Published by regain2012 - dans Société
commenter cet article
27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 16:49

" Je préfère être socrate malheureux qu'un porc satisfait ." ( Stuart Mill .)

 ( Illustration : Cyclades . gpoinsot.free.fr ) .

 

santorin1.jpg

 

   Il est des jours où l'on est fatigué de tous ces chiffres, de ces statistiques, de ces taux et autres PIB , assénés aux peuples pour les enfumer en tordant la réalité dans des équations aussi inintelligibles qu'indigestes .

   Alors il devient plus utile d'ouvrir les yeux et de regarder agir  " les porcs " . Un astre est mort et  les "porcs " se partagent ses dépouilles .

 

   La Grèce doit trouver, pour alléger le poids de sa dette publique, 50 Mds d'euros d'ici 2020, ainsi l'a décidé l'Union Européenne .

   Les privatisations de ses compagnies de l'eau, du gaz, de l'électricité, de ses ports, pour trouver 19 de ces 50 Mds , d'ici 2015, ont commencé .

   Mais cela ne suffisant pas, on va s'attaquer à ce qu'autrefois, il y a bien longtemps, quand l'argent ne régentait pas encore tout, on appelait " Le Beau " .

   La Grèce possède 2250 îles, dont seulement 300 sont habitées . En 2010, des responsables politiques allemands avaient, sans aucune honte, suggéré aux Grecs de vendre leurs îles .

   Eh ! bien, voilà qui est fait ! 

   Le gouvernement grec vient de confier à  " son fonds de privatisation " la mission de jeter en pâture aux investisseurs, 540 de ces îles . Subtilité économique oblige, la Constitution grecque, pas plus que la législation internationale sur les sites appartenant au " Patrimoine de l'Humanité ", ne permettant pas de vendre ces trésors,  il n'est pas question de vente, mais de locations de longue durée ( baux emphythéotiques ) .

   La liste de 47 premières îles est parue dans la presse grecque , à la mi-septembre : les prix s'étalent de 3 à 45 millions d'euros pour des superficies allant de 5 à 300 ha . Le directeur du fonds explique, sans état d'âme, la méthode de travail .

   540 îles ont été passées au crible, puis réparties en dix groupes sur une liste à publier . La sélection s'est faite de la manière suivante : " Nous avons identifié les endroits avec des terrains constructibles proches du continent et disposant d'infrastructures développées, sans menace pour la défense nationale ." Remarquons qu'il ne s'agit pas, ici, de la défense de la beauté .

   Ce même directeur ajoute : " Il sera aisé pour le détenteur de bail de développer un complexe touristique haut de gamme ... Ainsi la Grèce attirera les investisseurs ." 

   En outre, comme les lois sur la construction sont trés contraignantes et entraînent beaucoup de lenteurs administratives, le gouvernement travaille d'ores et déjà à les alléger . Comprenez : on ne va pas s'embarrasser de contraintes sur la protection de sites  ou l'obligation de procéder à des fouilles, si des vestiges sont mis à jour .

   Je ne peux m'empêcher de penser aux Espagnols, presqu'aussi mal lotis que les Grecs . Pourquoi ne mettraient-ils pas en vente les Iles Baléares ou les Iles Canaries ? Parce que, le saviez-vous ? En 1993, les Allemands s'étaient déclarés prêts à acheter Majorque, qui, en été, est plus allemande que catalane .

   

   Rappelons accessoirement, que parralèlement à cette démarche publique, le marché des ventes des îles, déjà privées, se porte bien . Sur les sites de vente d'îles internationaux, 15 îles grecques sont en bonne place, vous pouvez les consulter sur le web . La vérité m'oblige à reconnaître que le nouvel impôt foncier mis en place par le gouvernement est trouvé trop lourd par ces milliardaires . Il est vrai qu'ils n'en avaient jamais payé .

   Récemment, les héritiers de l'armateur bien connu Onassis, ont vendu leur île de skorpios, en mer Ionienne . Tout prés de l'île d'Ithaque - dont Ulysse était roi - un gréco-australien a vendu l'île d' Oxia , 5 km2 , à la famille de l'émir du Qatar ( tiens donc ! ) pour 6 millions d'euros .

   Les Grecs sont tellement anesthésiés par le traitement que leur inflige l'Europe, leur niveau de vie a été divisé par deux en quatre ans, qu'ils n'ont même plus la force de s'indigner . Mais dés lors qu'il s'agit d'une grande braderie du Patrimoine de l'humanité, est-ce que l'indignation doit être seulement grecque ? Je pose la question !

 

   Une étoile s'est éteinte mais les porcs peuvent danser .

 

 

   NB : d'aprés le billet de la journaliste grecque Alexia Kefalas sur Le Figaro conjoncture-économie .

 

   

 

   

Repost 0
Published by regain2012 - dans Société
commenter cet article
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 14:09

" Rééduquer, réinformer le public français me semble être la tâche la plus fondamentale aussi bien que la plus urgente pour la politique démocratique américaine en France, et dans ce domaine presque rien d'efficace n'a encore été fait ." ( Sydney Hook , fondateur du Congrs pour la Liberté de la Culture, à Paris en 1950 .  Cf. son rapport : Report on the  International Day of Resistance to Dictatorship and War  de 1949 . )

 ( Illustration : bois.fordaq.com ) .

 

 

Reliance-Qatar-Company-W-L-L--Plan.gif

 

   Avons-nous perdu la tête ?  Paris et Doha s'apprêtent à lancer un fonds d'investissement destiné à des entrepreneurs de banlieue, d'un montant de 150 millions d'euros . L'accord a été scellé , dans la plus grande discrétion, lors de la visite du Premier Ministre Qatari, il y a deux semaines, à l'Elysée .

   Le projet initié au début de l'année 2012, pour un montant de 50 millions d'euros, avait été gelé en raison de l'affaire Mohamed Merah, survenue entre-temps .

   A présent que nous connaissons un peu mieux le Qatar, nous pouvons nous demander si nos dirigeants n'ont pas perdu le tête . Rappelons, quand même comment peut se comporter le Qatar, juste à propos de la guerre en Lybie .

   Le Qatar a engagé 5000 hommes de ses forces spéciales sur le terrain lybien et huit de ses douze mirages , l'émirat ne se contentant pas d'un simple appui logistique .

   Parralèlement, l'émirat , par l'intermédiaire de ses services spéciaux, approvisionnait et favorisait les groupes islamistes, dans le Djebel Nefoussa, au sud de Tripoli . Neuf cargaisons de missiles antichars, furent distribués par ces services spéciaux, avec beaucoup de sélectivité, à ces seuls groupes islamistes . Dix mille missiles " sol-air ", fournis par la France, via le Qatar, sont " engloutis dans les sables lybiens - doux euphémisme - , on devrait dire se sont envolés, précise l'amiral Giampaolo Di Paola, chef du Comité Militaire de l'Otan  assurant la coordination entre états-majors , durant la guerre de Lybie . ( Le Figaro du 06/11/2011 ; le Nouvel Observateur du 27/12/2011 ; le site Agoravox du 16/01/2012 . ) Beaucoup de ces armements sont aujourd'hui dans le Nord Mali, aux mains d'Aqmi .

   Rappelons encore, que la chaîne Al-Jezira a joué un rôle majeur dans la révolution égyptienne, par une information largement truquée sur les évènements du Caire .

   En Tunisie,  le Qatar soutient le Parti islamiste Ennahda au pouvoir  :" pour que la Tunisie nouvelle puisse devenir un exemple en matière de progrés et de démocratie authentique sur la base des valeurs de l'Islam et de ses enseignements ", dit le chef de Ennahda Rached Gannouchi, évoquant ses entretiens fréquents avec l'émir Al-Thani . ( Agoravox ) .

 

   Il ne s'agit pas, ici, de mettre en doute la bonne fois des élus locaux de la diversité de nos banlieues, les associations, les entrepreneurs de ces quartiers, qui sont allés au Qatar plaider une aide . Comme ils le disent, les banques françaises nous bloquent, nous refusent le moindre aide, ; les administrations sont trop lentes à réagir et manquent d'efficacité .

   Dix élus locaux de la diversité de nos banlieues, cinq hommes et cinq femmes, ont été reçus à Doha, fin 2011, par l'émir en personne, aussi choyés que des chefs d'état, ( Le Point du 09/12/2011) pour établir des partenariats économiques entre l'émirat et nos quartiers populaires .

   Une question se pose à nous, à ce niveau d'information : pourquoi le gouvernement, actuel, joue-t-il la discrétion sur le sujet et souhaite-t-il un minimum de publicité sur cet accord ? Mauvaise conscience ou conscience qu'il s'engage là, sur un chemin rempli d'embûches ?

   Allons ! soyons clairs ! Quelle que soit la situation de nos finances,  peut-on confier l'avenir de nos quartiers populaires à un émir, qui a pour ambition l'hégémonie de l'Islam et non pas le dialogue , état d'esprit trés bien traduit par " Les guignols de l'info ", sur Canal+ :  " Le Prince il parle pas à toi ! " .

   Nos dirigeants ne pouvent- ils pas se projeter sur ce que pourraient devenir les banlieues dans quelques années ? Nous n'avons pas le choix ! Il faut dire non à ces projets, car pourquoi, alors, puisque nous serions en faillite, ne pas aller plus loin et ne pas confier nos écoles, à l'émir ?

   Le sujet ne mérite pas le silence, et pour l'instant je n'ai entendu qu'un seul non catégorique au sein de notre classe politique, celui du socialiste Julien Dray .

 

   Cette question ne peut pas nous laisser indifférents si on la rapproche d'une autre offensive en direction de nos banlieues menée par les Etats-Unis, depuis 2010, via leur ambassade de Paris . Le 19 janvier 2010, l'ambassadeur américain, Charles Rikvin, adressait le rapport suivant à sa Secrétaire d'Etat, Mme Clinton , où il propose de " lancer un programme agressif de mobilisation de la jeunesse des banlieues ". ( Rapport révélé par le site " Wikileaks ", non démenti .) " L'ambassade de Paris met en oeuvre une stratégie d'approche des minorités notamment musulmanes ... Notre objectif est de mobiliser la population française à tous les niveaux afin d'amplifier les efforts de la France pour réaliser ses propres idéaux égalitaires, ce qui par la suite fera progresser les intérêts nationaux américains . Alors que la France est à juste titre fière de son rôle moteur dans la promotion des droits de l'homme, les institutions françaises ne se sont pas montrées elles-mêmes assez souples pour s'adapter à une démographie de plus en plus hétérodoxe ." 

   Qu' en termes élégants ces choses-là sont dites !

   Le 2 avril 2010, cet ambassadeur en déplacement à Bondy, déclarait à des jeunes de banlieue, réunis pour le recevoir " Chez moi, c'est différent . Que tu sois africain ou indien, tu es avant tout américain ... Je suis sûr que le prochain leader français est en banlieue ... " . Une telle ingérence dans les affaires intérieures d'un pays étranger, eût déclenché, voici quelques années, une crise diplomatique majeure .

   Depuis les réceptions de jeunes de banlieues à l'ambassade américaine, pour recevoir la bonne parole de promoteurs acharnés du multiculturalisme, se multiplient, au grand dam des responsables du Conseil National du Cultes Musulman, qui refusent ces invitations, depuis quelques temps, indignés qu'ils sont . ( Plateau de Mots Croisés, lundi 24 septembre, sur France 2 ) .

   On peut y entendre ceci, dans la bouche du Franco-Togolais, Claude Grunitzky, habitant New-York,  fondateur de la chaîne de culture urbaine Trace TV : " Les Etats-Unis savent que le rêve américain est bien présent dans les consciences collectives des banlieues... et veulent l'entretenir ." ( Rapporté par le site Agoravox ) .

 

   Je ne fais aucun lien entre les deux démarches, qatari ou américaine,  mais je ne peux m'empêcher de penser, que, d'abandon en abandon, nous allons nous réveiller, un de ces jours, avec un sacré mal au crâne .

 

 

 


   

 



  

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 13:49

" En temps de guerre la vérité est si précieuse qu'elle devrait être sans cesse protégée par une garde de mensonges ." ( Winston Churchill ) .

 ( Illustration : Doha, capitale du Qatar . Site : Rue 89 ) .

 

 

20080707Qatar3_1.jpg

 

   " Unique pays Wahhabite - secte la plus fondamentaliste de l'Islam - avec l'Arabie Saoudite, le Qatar est une péninsule du Golfe Persique, face à l'Iran, de 11 500 km2, à peine un peu plus grande que la Corse, indépendante depuis 1971, peuplée de 1,8 millions d'habitants, peuplée de seulement 200 000 Qataris, ayant beaucoup de droits, sujets d'un Emir autocrate, Hamad bin Hhalifa al- Thani , commandeur des Croyants . Le reste de la population est constitué d'émigrés - 1,6 millions hommes - issus d'une émigration du travail " . ( Site Agoravox ) .

   Hamad al-Thani destitua son père en 1995, lequel avait lui-même déposé son cousin en décembre 1972 .

   Aux origines, peuplée de tribus nomades, la péninsule fut occupée successivement par les Perses, les Portugais, les Ottomans puis les Anglais .

   Les immigrés, travaillant dans la construction, les services à domicile, l'hôtellerie, sont sans droits, soumis à un semi- esclavagisme , dit Amesty International  . Venus du Népal, pour le plus grand nombre, d'Iran, d'Inde, du Pakistan ... " Parrainés " - doux euphémisme - par leur patron, ils sont en fait soumis à celui-ci, qui, dés leur arrivée, leur retire leur passeport, car ils ne sont pas libres de leurs mouvements . Ils sont logés dans des résidences de travailleurs, mal entretenues, parfois dans des " mobile homes ", et n'ont pas accés à certains quartiers et marchés des villes, pour ne pas déranger les familles qataris, jalouses de leur quiétude . Quand ils veulent rendre visite à leurs familles, dans leur pays d'origine, ils ont besoin de l'autorisation de leur patron .

   Bien évidemment le Qatar ne connaît pas le concept de salaire minimum : SMIC .

   Avec l'honnêteté intellectuelle qui les caractérise, nos économistes et journalistes bien-pensants, nous présentent un émirat entré magnifiquement dans la modernité, premier pays au monde pour la richesse par habitant, mais ne prenant en compte que les 200 000 sujets de son altesse , qui bénéficient de transports, d'un système de santé gratuits, et d'absence d'impôts .

    Ils oublient d'ajouter " que si un Qatari - parce que riche avant de naître - ne se voit pas contraint de travailler pour gagner son pain à la sueur de son front, c'est parce que la main d'oeuvre servile s'en charge " . ( Agoravox ) .

   L'émirat doit tout cela à ses réserves en pétrole , moyennes, mais surtout à des réserves en gaz naturel infinies : il est le 3e producteur mondial de gaz naturel et le 1er exportateur mondial de gaz liquide .

   Précisons, qu'aujourd'hui, le Qatar a des accords militaires trés poussés avec les Etats-Unis, accords de défense de juin 1992 renforcés en décembre  2002, Etats-Unis  qui y possédent  leur base la plus importante au Moyen-Orient, " El-Oudeid " , où sont positionnés plus de 120 chasseurs- bombardiers, d'où partaient les bombardiers pour l'Irak, en 2003, base qui donne une capacité d'action sur le Moyen-Orient et l'Asie Centrale unique .( Agoravox ) . J'allais oublier d'évoquer l'arme " soft " mais combien efficace qu'est la chaîne de télévision Al Jezira, qui diffuse en arabe et en anglais dans le monde entier, sauf, le saviez-vous, sur le territoire qatari . Chaîne se mettant tantôt à la disposition des occidentaux, tantôt à la disposition d'Al Qaida, assurant ainsi à cette organisation le canal satellite le plus influent du monde arabe . En janvier 2010, l'Emir en personne reconnaissait devant le Conseil de Coopération du Golfe, que la chaîne était un bon outil politique pour se ménager les grâces de l'organisation terroriste .

 

    Cependant, on ne peut connaître vraiment cette " tête d'épingle" qu'aprés avoir exploré sa capacité financière d'action .  Cette force de frappe financière est assise sur un prodigieux fonds souverain, le " Qatar Investment Authority " , efficacement conseillé par le Crédit Suisse,  et dont les avoirs s'élèvent à 700 Mds de dollars . Actuellement, ce fonds posséde pour 210 Mds de dollars de participations dans des sociétés étrangères . Il vient d'acheter , pour 2 Mds de dollars, 49% de participation  dans la branche d'exploitation de l'or colombien à la société  AUX du milliardaire brésilien Eike Batista . L'émirat investit chaque année à l'étranger entre 15 et 20 Mds d'euros, dont un milliard, en moyenne en France .

   Pour notre seul pays, le Qatar s'est déjà acheté des participations importantes dans nos industries pétrolières, stratégiques, immobilières, hôtelières, sportives, et de presse .

   D'ores et déjà, le Qatar est le troisième actionnaire de Total, pour l'équivalent de 2 Mds d'euros, soit 2% du capital,  . Il possède 7.6% du capital du groupe Lagardère, industrie de défense et presse . Il possède 5.8% des actions de GDF-Suez . Il est maître de 5% d'actions de Veolia, de 1% chez Suez-Environnement, de 5.8% du constructeur Vinci . Le Qatar a des participations dans l'industrie du luxe, LVMH, et s'est acheté de grands palaces, tels le Carlton, le Royal Monceau, l'hôtel d'Evreux Place Vendôme , ou le Majestic à Cannes et plus emblématique encore, l'acquisition de l'hôtel Lambert du XVIIe siècle, sur l'île Saint-Louis . ...Et cette liste n'est pas exhaustive puisque je passe sur le rachat du club de foot-ball du Paris Saint-Germain, ça m'énerve ...

   Le Qatar s'est cassé les dents, mais in-extrémis - sur une prise de participation dans l'entreprise nationale du nucléaire Areva, mais ce n'est, sans doute que partie remise .

 

   Alors, comprenons-nous bien ! En 1995, Jacques Chirac, trés inspiré, a été le premier chef d'Etat occidental à reconnaître le nouvel Emir . En 2007, l'Emir al-Thani est le premier chef d'Etat reçu à l'Elysée par N. Sarkozy, récemment élu, émir qui présidera le défilé du 14 Juillet, cette année-là . Dés fin août, François Hollande a,  lui-aussi, reçu notre ami l'émir . On apprend aujourd'hui, qu'Arnaud Montebourg a rendu visite à son altesse, en mars 2012, en pleine campagne électorale des présidentielles . Quand je pense que certains parlent encore de l'impréparation de l'équipe Hollande ! 

   Allez, disons-le, la France est le premier vendeur d'armements à l'émirat .

   Et disons-le également, tous ces investissements qataris bénéficient d'une grande mansuétude locale : les investissements qataris sur l'immobilier sont exonérés de l'impôt sur les plus-value et  les ressortissants qataris installés en France sont exonérés de l'ISF, les cinq premières années, par exemple .

   Voilà une lune de miel qui dure !

   Mais hier, selon les " unes " de nos journaux, nous avons passé la vitesse supérieure . Le gouvernement vient de donner son accord à la création  d'un fonds d'intervention franco-qatari, doté de 150 millions d'euros, d'aide à nos banlieues , " oubliées et délaissées " dit un responsable de l'ambassade du Qatar à Paris .

 

   Et à ce stade, c'est une rafale de questions qui s'abat sur nous, comme un vent glacé venu du septentrion : sommes-nous encore dans le domaine de l'économie " pure " ? Ne s'agit-il pas de l'intervention directe d'un Etat étranger, non européen, dans la politique intérieure du pays, et sur un sujet des plus sensibles ? Ne s'agit-il pas d'un Etat qui apporte, ouvertement, une aide massive à tous les mouvements integristes et djihadistes musulmans ? Le Qatar ne soutient-il pas la reprise en main par les fondamentalistes des printemps arabes ? L'Emir du Qatar n'est-il pas un champion du double jeu, apportant son aide militaire aux occidentaux, dans la guerre en Libye, et en même temps aux djihadistes regroupés dans ce pays, avant leur retour au Mali ?

   Nos dirigeants ne devraient-ils pas se poser la question essentielle : que recherche le Qatar en France ?

   Si le sujet n'était aussi grave, ne pourrions-nous nous amuser de voir une monarchie absolue , au fanatisme religieux des plus obtus, voler au secours d'une démocratie malade ?

 

 

   NB :  Informations recueillies sur les sites : Rue 89 ; l'Expansion ; Le Figaro Economie ; Agoravox .

   

 

 

   

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article
22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 15:16

"... Mais chêne il devient et demeure seulement s'il rencontre des conditions de milieu favorables, lesquelles ne relèvent plus de l'embryologie ." ( Marc Bloch . Apologie pour l'histoire . )

   ( Illustration : infobih.com ) .

 

 

2006127158100_wahabbi-bosnie-copie-1.jpg

 

   "  En bien des cas le démon des origines est peut-être seulement un avatar de cet autre satanique ennemi de la véritable histoire : la manie du jugement . ( Marc Bloch ) .

 

   Hier, vendredi 20 septembre, des dizaines de Lybiens défilaient dans les rues de Benghazi, dans l'est de la Lybie, pour protester contre les exactions des salafistes, le 11 septembre, qui incendièrent le consulat américain et assassinèrent l'ambassadeur . A la fin de la manifestation, des centaines de manifestatnts se précipitèrent sur les casernes des miliciens salafistes, les délogèrent aprés des échanges de coups de feu, et les expulsèrent de la ville . ( Quatre morts ) . La veille , une femme, sous les yeux de ces terroristes, allait déposer un bouquet de fleurs, devant le consulat américain incendié . Il semble que l'on entendait dans les rangs des manifestants des paroles telles que : " Nous n'avons pas fait une révolution et tué un dictateur sanguinaire, pour nous livrer à des religieux criminels ."

   J'espère que la presse française unanime se fera un devoir de donner l'écho le plus large à une information aussi importante .

 

   " La question depuis longtemps,  n'est plus de savoir si Jésus fut crucifié et ressuscité - ou si la parole de Mahomet est sacrée -  . Ce qu'il s'agit désormais de comprendre, c'est comment il se fait que tant d'hommes et de femmes autour de nous croient à la résurrection - et à la parole sacrée d'un prophète - . Or, la fidélité à une croyance n'est, de toute évidence, qu'un des aspects de la vie générale du groupe où ce caractère se manifeste . Elle se place comme un noeud où s'emmêlent une foule de traits convergents, soit de structure sociale, soit de mentalité . Elle pose, en un mot, tout un problème de climat humain " disait aussi le grand historien Marc Bloch .

   Alors, cessons de juger, cessons d'agiter nos petits bras en menaçant, depuis Paris, tous ceux qui ne comprennent pas la beauté de nos lumières . Mais essayons plutôt, comme nous le suggère Marc Bloch,  de comprendre et , si possible, d'expliquer .

 

   Dans les temps où nous dominions tous ces pays musulmans, de la hauteur de nos certitudes de grands civilisés, avons-nous bien compris ce qu'était l'Islam ? J'ai entendu, hier encore, lors d'un débat télévisé, l' inénarrable journaliste Eric Zemmour, faire la leçon au respectable et admirable Imam de Drancy, assénant à ce religieux qui ne réclamait que du respect : " Vous n'avez pas encore fait votre révolution individuelle . Votre religion n'est qu'une religion communautaire . C'est du communisme religieux ." Que de sottise !

   Zemmour ne faisait que réitérer la lourde erreur des colonialistes français de la fin du XIXe et du début du XXe siècle . " La IIIe République a introduit les principes de la " laïcité " dans les pays d'islam qu'elle contrôlait, en identifiant ce changement à la même " libération " qu'avaient signifié ces changements en métropole " dit l'historien Marc Ferro .

   " Le long séjour des Français en Algérie ne leur a pas suffi pour comprendre qu'en Islam il n'y a pas de cléricature, que la séparation de la religion et de la politique ne s'est jamais posée pour la simple raison que l'allégeance à Dieu ne passe par l'entremise de personne . Or, ce qui en France était un acquis historique, la laïcité, en l'occurrence, a été pour les musulmans l'arme avec laquelle on a détruit et dévasté leur liberté ... Ce que la loi musulmane avait régulé, la laïcité l'a détrôné au bénéfice de lois faite pour encadrer juridiquement la conquête coloniale ." Certes, ce propos vient d'un fondamentaliste, Cheik Yassine, qui prône l'islamisation de la modernité , mais il a le mérite de poser le vrai débat .

   L'historien François Burgat ( l'islam en face ) a montré que " la violence modernisatrice, donc sécularisatrice, a brisé les liens qui, au Maghreb , rattachaient l'individu à l'univers public .


   L'histoire de la colonisation française nous dit que la volonté des colonisateurs était de " désarabiser et de désislamiser les populations berbères du Maghreb ", peuplement d'origine, avant l'arrivée des Arabes,   pour les dissocier du Sultan, et en faire une force de soutien au colonisateur - politique dite du Dahir , 1930  - " notre volonté est de faire évoluer les Berbères hors du cadre de l'Islam ", disaient les autorités françaises . La même politique fut mise en oeuvre en Algérie auprés des Kabyles , via l'école .

   Dans le même temps, et paradoxalement,  on doubla le nombre de missionnaires pour conduire une vague de christianisation : " Ainsi, pour le colonisateur, la laïcité put servir le catholicisme ." ( Marc ferro ) .

   Anglais, Hollandais, particulièrement en Indonésie, Espagnols ne furent pas en reste .

   Monsieur Zemmour, l'Islam est une religion plus individualiste que vous ne pensiez . Pour beaucoup de musulmans, et sans que les prêcheurs aient besoin de s'en mêler,  l'Europe a tenté d'éradiquer leur religion . Voilà pourquoi, leur colère, quand on s'attaque  aux bases de leur croyance est d'abord spontanée  .

 

   Voilà pourquoi, un débat posé, approfondi, appuyé sur des points historiques est nécessaire, voilà pourquoi, les gonflements de biceps à propos de la liberté de blasphémer, ne font pas avancer la question, voilà pourquoi, pendant que nous moulinons des bras sur la liberté d'expression, nous passons à côté du vrai problème . L'ennemi est-il l'Islam, ou ces grands dictateurs princiers - photo en supra -  d'Arabie Saoudite, du Qatar, de Barhein et d'ailleurs, qui sur leurs milliards de pétrodollars alimentent tous les conflits de cette zone, tout le terrorisme islamique, tous les mouvements sectaires et intégristes musulmans, jouent des jeux glauques dans les économies européennes .

   Il faut clarifier, sans ambigüité, le rôle du Wahhabisme , et de l'Arabie Saoudite , dans ce maëlstrom politico-religieux entretenu . Le créateur d'Al Qaïda n'était pas un gamin de nos banlieues mais un milliardaire saoudien .

 

   Il faut un débat, non faussé, et qui affronte les vraies questions avec le souci constant de " ne pas confondre une filiation avec une explication " .

 

 

   NB : Billet inspiré par le livre dirigé par l'historien Marc Ferro :  Le livre noir du colonialisme . Robert Laffont .


   

   

   


Repost 0
Published by regain2012 - dans histoire
commenter cet article
21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 15:21

"  La faute originelle de la colonisation a précédé toutes les agressions unilatérales des indigènes " . ( Paul Ricoeur . Réforme . 1947 ) .

 ( Illustration :  ph-ludwigsburg.de ) . La colonisation africaine .

 

 

carte-colonisation-afrique.jpg

 

   Le docte Christophe Barbier de l'Express a frappé, une nouvelle fois . Ne pas soutenir le magazine Charlie Hebdo et ses caricatures, c'est se ranger dans le camp des Munichois qui, en 1938, se mirent à genoux devant Hitler .

   Il ne nous reste plus qu'à en appeler à l'histoire, encore et encore , pour ramener le débat à plus de décence .

   " Au XIXe siècle, fiers de leur histoire, des Lumières et de leur Révolution, les Français, républicains ou non, mais tenant les indigènes pour des enfants, jugeaient qu'en les éduquant ils se civiliseraient - Jules Ferry - . Résister à cet élan civilisateur était donc faire preuve de sauvagerie . " ( Marc Ferro . Histoire des colonisations ) .

   Les Anglais n'étaient pas en reste qui, grâce à leur avance, leur savoir-faire, " se chargeaient " de civiliser le monde, " ce fardeau de l'homme blanc " , disait-on à Londres . Les progrés de la science, le succés du darwinisme, désignaient  les plus doués, pour assumer la tâche de répandre les bienfaits du progrés dans le monde .

   L'historien Marc Ferro, raconte que, professeur en Algérie, bien avant l'Indépendance, annonçant à ses élèves français qu'ils allaient étudier la civilisation arabe, il avait obtenu les commentaires suivants : " Mais les arabes ne sont pas civilisés ... "

 

   Mais revenons un instant sur la question de la croyance religieuse . " Lorsque l'essor des facultés humaines est comprimé dans ses manifestations extérieures, le sanctuaire de la conscience devient le refuge de la liberté " . ( Pierre Larousse . Grand Dictionnaire Universel du XIXe siècle . 1863 ) . Et que s'était-il passé durant tout le Moyen Age, en Europe ? Le totalitarisme religieux de l'Eglise catholique imposé, par la force, à toute la société civile, n'avait même pas laissé à la liberté cet asile . L'affranchissement du monde moderne devait donc commencer par l'émancipation de la conscience, et cela nous a pris au moins trois siècles .

   Cet élan commença avec la réforme religieuse et les 95 théses Wittemberg de Luther, suivies par de sanglantes guerres de religion ; il fallut attendre l'Edit de Nantes en 1598  pour que soit véritablement reconnue la religion protestante en France et il fallut la " guerre de quatre vingts ans ", dite " guerre des gueux ", dans les sept provinces du nord des Pays-Bas espagnols,  pour qu'au Traité de Wesphalie, en 1648 ,  l'Espagne reconnaisse l'indépendance des Provinces-Unies et leur droit à la liberté religieuse .

   Citons à cet instant la petite révolution anglaise de 1688, qui en instituant les élections libres, le renouvellement du Parlement, décidait aussi qu'aucun monarque catholique ne pourrait monter sur le trône d'Angleterre .

   Il fallut attendre ensuite 1723,  pour voir, avec les conventions d'Utrecht,  l'Eglise Catholique d'Utrecht rompre avec Rome en refusant de reconnaître le pouvoir spirituel incarné par un seul homme, le Pape . Ce mouvement donnera plus tard, en 1870, l'Eglise Internationale d'Utrecht, catholique mais refusant d'accepter le dogme romain de " l'infaillibilité du pape " .

   Et puis viendra la Grande Révolution Française qui en décrétant la liberté de conscience comme un droit imprescriptible, mettait fin à quinze siècles de totalitarisme chrétien .

   Mais il est utile de rappeler, que dans beaucoup de pays européens, la séparation des églises et de l'Etat n'est pas encore reconnue constitutionnellement .

 

   Tout cela dit, où est le problème ? Nous,  Occidentaux, qui avons mis plus de trois siècles à nous libérer des oppressions menées sur nos consciences, dans des soubresauts, trés souvent violents, et qui continuent - Irlande du Nord - voulons que les peuples arabo-musulmans, qui viennent à peine, voilà quelques semaines, d'abattre des dictatures militaires sanguinaires , ou qui vivent sous d'autres dictatures monarchiques, déclarent leur livre sacré, en " une pichenette ",  iconoclaste et à jeter aux orties .

   Avons-nous vraiment progressé dans nos représentations, par rapport aux visions colonialistes de nos anciens du XIXe siècle ? Et si nous n'avons pas progressé, de quel droit nous posons-nous, encore et toujours, en " donneurs de leçons " ?

   Oui,  je maintiens que les journalistes de Charlie Hebdo ont joué les " donneurs de leçons ", et que, eux qui pourfendent habituellement tout moralisme, avec pertinence, le plus souvent, se sont soumis, à cette occasion, à un moralisme aussi bête que celui qu'ils pourfendent d'habitude .

 

   J'adhère bien plus à ce mot de l'anthropologue Dounia Bouzar : " Laissez-nous, nous redéfinir nous-mêmes " .


 

Repost 0
Published by regain2012 - dans histoire
commenter cet article

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens