Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 15:50

" Nous ne savons pas où notre voyage nous conduit, ni-même où il devrait nous conduire " . ( Eric J. Hobsbawn ) .

 ( Illustration : montreurdimages.blogspot.com ) .

 

 

avion.jpg

 

   Survolons, sans chiffres pour une fois, ces trente dernières années de libéralisme sans entraves . L' Age d'or qui les a précédées , a entraîné dans l'abondance environ 600 millions d'individus appartenant à environ vingt pays dévelpppés . Il devait y entraîner la majeure partie des  6 milliards d'autres . Ce ne fut pas le cas, et si un tiers de la population mondiale a bénéficié peu ou prou de Grand Bond en avant, deux tiers sont restés sur le bord du chemin , l'abîme entre pays pauvres et pays riches s'est élargi , et sauf une révolution démographique, au Sud, ne peut que se creuser encore .

   En ce début de XXIe siècle, trois aspects de l'économie mondiale sont alarmants .

   C'est d'abord la technique qui continue à chasser la main-d'oeuvre de la production de biens et de services, sans créer suffisamment de postes de travail de même nature que ceux qu'elle élimine ni garantir un taux de croissance économique suffisant pour les absorber .

   Le deuxième problème réside, tandis que la main-d'oeuvre demeure un grand facteur de production, dans le transfert de l'industrie, de ses anciens centres dans les pays riches, aux salaires élevés, vers des pays dont le principal atout est des mains et des têtes bon marché .

   Les conséquences sont évidentes : le transfert d'emplois vers les régions à bas salaire, la baisse des salaires dans les pays où ils étaient plus élevés, conformément aux principes du marché et de la concurrence mondiale sur les salaires .

   Les vieux pays industriels comme la Grande Bretagne, la France ou l'Italie peuvent donc se transformer en pays à main d'oeuvre bon marché, mais avec des résultats socialement explosifs et sans aucun espoir de rivaliser avec les pays émergents .

   Dans le passé, les Etats firent face à ces tensions par le protectionnisme, la Grande Bretagne en fut un modèle extraordinaire, au XIXe siècle .

   Le troisième malheur qu'apporte avec elle la mondialisation, c'est le net affaiblissement sinon la disparition des instruments qui permettaient de gérer les effets sociaux des bouleversements économiques : les filets de la protection sociale . Et si en 1987, une crise mondiale financière presque comparable à celle de 1929, fit trés peu parler d'elle , hors des milieux financiers, c'est bien grâce à l'efficacité des filets sociaux, depuis déchirés par l'ultra-libéralisme , nous explique E. J. Hobsbawn .

   La crise de 2008 a montré que l'économie mondiale n'était plus " qu'un moteur de plus en plus puissant et incontrôlé ."

   Et l'histoire s'arrête là ! Le passé a perdu son rôle dans l'emballement du système qu'on n'hésitait pas autrefois à appeler fièrement : " le système de création de richesse ..." .

 

   Regardons alors les battements du coeur du système . Le miracle économique de " l'Age d'or " - d'une vingtaine de pays, rappelons-le - s'est nourri d'une augmentation des revenus réels des individus, car les économies de consommation ont besoin de consommateurs de masse avec des revenus suffisants pour acheter des produits de consommation durables de haute technologie . Et l'essentiel de ces revenus a été gagné sous forme de salaires sur des marchés de travail à hauts salaires .

   Mais ces hauts salaires sont d'ores et déjà compromis, alors que les consommateurs de masse sont plus que jamais essentiels à l'économie .

   Mais les gouvernements occidentaux et les financiers persistent à dire que les emplois dans le tertiaire, jusque là plus stables - fonction publique, banques et finance, emplois de bureau - rendus superflus par les progrés techniques, doivent être réduits massivement , alors qu'ils avaient servi à compenser les pertes d'emplois industriels . Dirigeants politiques et hommes d'affaires continuent à dire que le coût des protections sociales est trop élevé et doit être réduit .

   Disons-le plus brutalement, du haut " des cimes impersonnelles "  d'où les économistes considèrent la situation, peu leur chaut de laisser de côté une minorité de pays pauvres, jugés économiquement sans intérêt et négligeables ; peu leur chaut de se passer des plus pauvres, à l'intérieur des pays qui participent à l'économie mondiale, du moment que le nombre de consommateurs potentiellement  intéressants reste suffisamment important .

    Toute la subtilité du raisonnement de ceux qui conduisent le char de l'économie tient en un seul mot : " le curseur " . Où placer le curseur du niveau des consommateurs potentiellement exploitables ? Où placer le curseur du nombre d'inutiles à exclure ? Les inégalités de développement demeurent un élément négligeable .

 

   Je crois que le dernier mot revient à l'économiste autrichien du milieu du XXe siècle, Joseph Schumpeter, pour qui le capitalisme était voué à disparaître et qui, évoquant les crises financières cycliques de ce  système disait , en 1939 : "  Ce ne sont pas des amygdales qu'on puisse traiter en elle-mêmes : elles ressemblent plutôt au battement du coeur, à l'essence de l'organisme qui les manifeste " . ( Cité par E. J. Hobsbawn dans l'Age des Extrêmes ) .

   Il devait penser à une intervention chirurgicale radicale .

   Le début du XXIe siècle nous a entraînés dans un vol de nuit dont nul ne peut dire combien nous serons à en revenir .

 

 

   NB : d'aprés  " L'Age des Extrêmes " de E. J. Hobsbawn .

 

   

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans histoire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens