Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 13:44

"Une culture naît au moment où une grande âme se réveille et se détache de l'état d'éternelle enfance humaine . Elle croît sur le sol d'un paysage exactement délimitable auquel elle reste liée comme une plante . Une culture meurt quand l'âme a réalisé la somme entière de ses possibilités sous la forme de peuples, de langues, de religions, d'arts , de sciences, et qu'elle retourne à l'état primaire ." ( Oswald Spengler ) .

( Illustration : nordmag.fr ) .

 

 

imagesCANQ37RW.jpg

 

   Ah ! Que de haine il provoque, Jean-Luc Mélenchon, chez les scribouillards malhonnêtes qui ne comprennent rien au sens de ses combats . Oui, il est à Hénin-Beaumont, au pays de toutes les trahisons socialistes ; oui il veut affronter les idées nauséabondes portées par Marine Le Pen . Et si ce n'était que cela, ce serait déjà admirable ! Mais il veut plus ! Il veut rendre à ce pays toute sa fierté, sa dignité, son histoire .

   " Je me sens ici chez moi, dans cette terre où naquit le mouvement ouvrier . Nous devons aux combats des mineurs nos acquis sociaux et tout ce ui donne un sens à la République . Ce sont vos parents qui ont imposé l'assurance maladie et les caisses de retraite ..." Vous êtes les descendants des mineurs " qui ont donné sa richesse à la France ... N'oubliez pas que vous êtes les enfants des Polonais, des Italiens, des Marocains qu'on a fait venir pour travailler dans les mines ." ( Cité par Marianne No 788 du 26 mai au 1er juin 2012 . " Opération Germinal .)

   J'ajoute, pour ma part, ces mineurs qui descendaient " au fond", attraper la silicose, pour que l'électricité vienne améliorer la vie de tous les Français .

 

   Quelle est cette histoire que J. L. Mélenchon veut rappeler ?

   Aprés la fin de la première guerre mondiale, le recensement de 1921, établit la situation suivante : la France a perdu 2.1 millions d'habitants, entre 1911 et 1921 ; le taux de natalité a fortement chuté en raison de la guerre ; on compte, dans la population des 20 à 40 ans, un déséquilibre inquiétant : 7.3 millions de femmes, pour 6.1 millions d'hommes .

   Faire appel à la main-d'oeuvre étrangère est une nécessité .

   Intéressé au premier chef, le Patronat fonde, en 1924,  la Société Générale d'Immigration, dotée de beaucoup de capitaux, chargée du recrutement massif d'étrangers . Le gouvernement crée, de son côté, l'Office National d'Immigration pour contrôler l'entrée des travailleurs étrangers sur le territoire et recruter .

   Des missions sillonnent l'Europe, Pologne, Italie, Tchécoslovaquie, Espagne : un véritable marché apparaît , où se négocie , entre délégations françaises et autorités autochtones, l'expatriation de " bouches à nourrir " . (1) .

 

   Entre 1921 et 1926, il entre en France, 200 000 étrangers par an . En 1931, ils sont 2.6 millions, auxquels il faut ajouter 200 000 ou 300 000 clandestins . ( Notons au passage, que le phénomène n'est donc pas nouveau ) .

   Pour une population totale, alors,  de 40 millions d'habitants, le taux des étrangers est bien supérieur à celui d'aujourd'hui : heureusement, pour la création de richesses du pays .Au début des années trente, la France est le pays du monde qui possède le taux d'étrangers le plus élevé au monde : 515 étrangers pour 10 000 habitants .

   Les immigrés sont trés inégalement répartis sur le territoire, mais surtout concentrés dans les zones de grande production  industrielle ou agricole .

   Les Italiens, un million et demi, sont installés, sur le littoral méditerranéen, en Lorraine et en Ile de France . Les 500 000 Espagnols se sont concentrés dans le Sud-Ouest, non loin des Pyrénées . Les 500 000  Polonais, travaillent dans les mines et les industries du Nord et de l'Est .

   On peut citer encore, 40 000 Hongrois dans les mines du Nord ou 60 000 Yougoslaves du Bâtiment et des mines, également au Nord .( 1) .

   L'intérêt patronal est évident : le tout puissant Comité des Houillères avait fait entrer , prés de, 500 000 travailleurs étrangers, à lui tout seul .(1) .

 

   Qu'en dit l'extrême droite ? Elle n'y va pas " par quatre chemins", portée par la haine de son maître à penser, Charles Maurras , qui déjà, parle du complot international  qui veut " la conquête de la France, la substitution plus ou moins rapide mais continue, d'un nouveau peuple au vieux peuple de France sur cette terre de merveille ."

   Il n'hésite pas à aller plus loin :" Les ghettos de l'Europe Centrale sont en marche vers Paris . Ce seront de nouveaux bohémiens dans nos murailles et de nouveaux microbes pathogènes politiques, sociaux et moraux ." Cela rappelle, l'expression de Marine Le Pen, il y a peu     , évoquant les avions qui atterrissent, chaque jour en France, débordant de " Mohamed Merah",  l'assassin de Toulouse .

   Mais dans les milieux politiques et économiques, le discours, intérêt oblige, reste trés modéré et conciliant . En 1927, un responsable du Ministère du Travail, le Professeur Oualid, peut encore dire : " Il est vraiment trop facile de dépeindre tous les étrangers sous les traits du profiteur du change, du malade qui encombre nos hôpitaux,, du criminel ou de l'escroc qui encombre nos prisons . Fort heureusement, l'étranger se présente le plus souvent comme le bon, dur et honnête travailleur, le mineur polonais, le tisserand belge, le vigneron espagnol, le mécanicien tchèque, qui vient mettre en valeur le sol,  le sous-sol et les usines de la France ." ( A l'évidence, N. Sarkozy n'avait pas lu le Professeur Oualid .)

 

   Voilà l'histoire que J. L. Mélenchon vient rappeler à ces travailleurs d'Hénin-Beaumont, pour qu'ils ne se trompent pas de combat,  abandonnés qu'ils sont par les socialistes, excités par le Front National, qui se moque de leurs problèmes parce qu'il ne recherche qu'une implantation politique, sur un territoire, pour commencer sa conquête de Paris, pour préparer sa" marche sur Rome" , comme en son temps Mussolini .

   Et ces journalistes de " haut vol" qui voudraient me dire comment je dois penser ! 

 

 

   NB : Tous les chiffres et citations concernant l'immigration, sont empruntés au livre de Stéphane Courtois, Denis Peschanski et Adam Rayski ." Le sang de l'étranger" . Fayard .1994 . Ch . premier, p.18 .

 

   

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans histoire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens