Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 14:01

" La frontière a été et, en bien des sens, demeure une institution politique de base : dans une société avancée, aucune vie économique, politique ou sociale régulée ne pourrait s'organiser sans elle ." ( Malcolm Anderson .Directeur de l'ISSI à l'Université d'Edimbourg . Article paru sur le site : Cultures & Conflits . " Les frontières : un débat contemporain" .)

( Illustration : scienceshumaines.com ) .

 

images-copie-14.jpg

 

  J'ai été étonné de la légèreté avec laquelle les commentateurs, mais également le candidat François Hollande ont

perçu le discours de Nicolas Sarkozy sur " Les frontières", ce dimanche 29 avril, à Toulouse . Pour ma part j'y ai vu le discours le plus construit de toute sa campagne, le discours où, enfin, il arrive à avancer un thème rassembleur, autour duquel greffer toutes les propositions éparses qu'il égrenait depuis des semaines sans grande cohérence . Son "nègre", a, cette fois, trouvé l'ouverture .

   Je pense, que s'il devait l'emporter dimanche prochain, ce texte y serait pour quelque chose . Regardons-y de prés !

 

   Il introduit son discours par un rappel, pas vraiment anodin, à nos racines chrétiennes . Ces racines chrétiennes, dont il a déjà dit qu'il regrettait fortement qu'elles ne figurent pas dans le préambule du Traité de Lisbonne, vont lui permettre d'aborder la notion des frontières tout naturellement . Et admirez l'habileté : en faisant référence, au livre du philosophe et essayiste de gauche, Régis Debray : " Eloge des frontières" . ( Gallimard .2010 ). 

   Sauf que le candidat va devoir inverser toute la thématique de l 'essayiste . Car pour Régis Debray, la notion de  frontière, correspond à une définition claire et précise : " faire l'éloge des frontières c'est faire l'éloge de l'humilité ."

   La frontière c'est le contraire des murs . " Je choisis de célébrer ce que d'autres déplorent : la frontière vaccin contre les murs... On ne peut pas penser l'hospitalité, donc l'accueil, si on ne pense pas le seuil ...Pour s'ouvrir à l'autre, il faut avoir un lieu à soi ."

   Dans son livre, R.Debray cite le diplomate et écrivain J. de Bourbon-Busset : " Les rives sont la chance du fleuve . En l'enserrant, elles l'empêchent de devenir marécage ."

 

   Vers quoi nous entraîne le discours de N.Sarkozy, entre ouverture et marécage ?

  " Mon projet est de remettre les frontières au coeur de la vie politique ", a-t-il dit à Toulouse . Il s'agit pour lui de marteler un concept dans lequel il peut englober ses trois thèmes de prédilection : l'immigration, l'économie, la morale . Eh ! bien, soit ! Suivons-le ! 

   Et tout de suite vient l'aveu . Rétablir la frontière c'est " rétablir la fierté d'être Français" et " l'esprit national ." "Sans frontière il n'y a pas de Nation", ajoute-t-il . C'est faux, sans frontière c'est la République qui s'efface . Mais les électeurs du Front National, peuvent applaudir .

   " Un monde sans frontière est un monde où tout se vaut, sans repère..." . Cette affirmation peut être rapprochée de l'expression du ministre Guéant prétendant qu'il y a des civilisations supérieures aux autres, si tout ne se vaut pas . Les électeurs du Front National peuvent applaudir .

   A partir de là, il s'enflamme et nous emmène dans une logorrhée presque romantique mais sans dévier de cap : la culture est une frontière qui protège notre musique, notre littérature, notre théâtre ; l'école est une frontière où l'on doit apprendre la différence entre le bien et le mal, entre ce qu'il faut faire et ce qu'il ne faut pas faire : la leçon de morale du matin est de retour ; la gastronomie est une frontière : que le couscous soit devenu le premier plat mangé en  France, ne lui plaît pas  ; la langue est une frontière : il ne veut plus d'une seule langue officielle, et c'est bien , mais pourquoi ne proposer que le Français comme alternative ? Plusieurs langues peuvent aspirer au titre de langues internationales pour les échanges entre pays ; la protection sociale est une frontière - ah ! des séparations pourraient être érigées dans notre système social !

   La frontière c'est la protection contre les communautés et les tribus, affirme-t-il encore ; lui, l'admirateur du modèle anglo-saxon, qui a favorisé le communautarisme . La France refuse" l'aplatissement" du monde .

   Les électeurs de Marine Le Pen peuvent applaudir .

 

    N.Sarkozy sait qu'il "décoiffe" certains de ses soutiens . Les frontières c'est aussi fait pour contrer les spéculateurs.  Alors il ajoute la" touche" qui va leur mettre un peu de baume au coeur . Son grand projet, en fait, c'est "d' inventer un monde nouveau", une France apaisée, sans conflit  : une France des négociations sociales, de la participation selon le général de Gaulle, du capitalisme entreprenarial et plus du tout financier . Les électeurs de Bayrou peuvent applaudir .

   Mais il ne peut s'empêcher d'en rajouter et d'agresser , en lançant aux syndicats :" Posez le drapeau rouge et servez la France !" Et les électeurs du Front National d'applaudir .

 

   Ces messages peuvent nous paraître brouillés ; ils ne le sont pas pour les électeurs du Front National . Henri Guaino a aidé N.Sarkozy à réécrire le récit historique, le mythe politique de la France éternelle : ne vient-il pas d'affirmer, cet aprés-midi , au Trocadéro, à tous ces gens de la droite traditionnelle qui conspuaient François Hollande au moindre de ses appels : nous sommes les héritiers des partisans de Dreyfus ; nous sommes les héritiers des conquêtes du Front populaire ; nous sommes les héritiers du programme du Conseil National de la Résistance .

   Le mensonge historique par excellence ! Il se réclame l'héritier de tout ce qu'il essaie de détruire depuis cinq ans . Il n'empêche ! Le récit est réecrit pour les millions de frontistes, c'est pourquoi je prétends que ce discours doit être pris au sérieux, et les mensonges historiques dénoncés sans perdre de temps .

 

   Un nouveau philosophe, spécialiste de la frontière , est né : au sens socratique du terme . " Un être entièrement tendu vers un savoir ou une sagesse qu'il ne possède pas !"

    

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens