Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2013 2 29 /10 /octobre /2013 15:37
  • (1) " Torreben " : cri de guerre breton . Traduction : " Casse-lui la tête ! "

 Il n'est pas sans intérêt de regarder la révolte bretonne actuelle avec les lunettes de l'histoire, bien des similitudes se révèleront plus qu'étonnantes . Le " bonnet rouge " qui vient de fleurir dans les manifestations récentes, s'il n'est à l'origine qu'une coutume vestimentaire propre à la région de Quimper, n'en fut pas moins, au XVIIe siècle, le symbole d'une autre révolte bretonne .

 ( Illustration : Les tricoteuses de l'An II . Photo RMN . Grand Palais . Bulloz ) .

 

 

den49_lesueur_001i-copie-2.jpg

 

   Il faut revenir en arrière de 338 années, d'avril à septembre 1675, sous le règne de Louis XIV . La France est isolée et en guerre contre toute l'Europe ! Espagne, Saint Empire Germanique, Provinces-Unies, Norvège- Danemark , Brandebourg . La guerre coûte cher . Le Contrôleur Général des Finances, Jean-Baptiste Colbert se débat dans tous les sens pour trouver de l'argent partout où il le peut .

    A cette fin,  il imagine toutes les taxes qui peuvent lui venir à l'esprit, la plus célèbre étant " la taxe sur le papier timbré " , mais il commet une erreur politique majeure en les instituant . Contre toutes les traditions, car pris par l'urgence de la guerre, il passe outre la consultation des " Etats " provinciaux, dont l'avis est nécessaire pour la création des impôts nouveaux .

   La mesure ne passe pas en Bretagne dont le Traité d' Union avec la France , datant de 1532, sous le règne de François Ier, stipule que l'ex-duché conserve une certaine autonomie et  particulièrement " l'autonomie fiscale " : tout impôt nouveau ou toute augmentation doivent recueillir l'accord du Parlement breton et des Etats de la Bretagne qui n'acceptent pas " la taxe sur le papier timbré " . Colbert passe outre .

   Le " papier timbré " ,  papier portant " un timbre " officiel payé par l'acquittement d'une taxe, devient obligatoire pour valider tous les actes juridiques : testaments, contrats de vente, registres d'état civil, par exemple . Cette taxe qui augmente le prix de ces actes pour les particuliers inquiète aussi les professionnels - deuxième erreur de Colbert - , notaires et avocats, qui craignent d'y perdre en volume d'affaires . 

   " L'écotaxe " vient renchérir les productions bretonnes mais heurte également un accord, obtenu en 1968, auprés du Premier Ministre d'alors, Georges Pompidou, par le CELIB, Comité d'étude et de liaison des intérêts bretons, comprenant des élus et des entrepreneurs bretons, qui exemptait la Bretagne, en raison de son éloignement des grands axes , des péages autoroutiers . 

    Ce sont d'abord les paysans qui s'insurgent suivis par les artisans puis une petite noblesse de robe trés concernée pas cette taxe et quelques grands seigneurs ( comme aujourd'hui , on voit les ouvriers, les paysans, les syndicalistes, les patrons impliqués dans le même combat ) . 

     Trés vite le conflit déborde le cadre de l'opposition à la taxe pour se transformer en revendication indépendantiste : une République éphémère qui prendra le nom de " La Liberté Armoricaine " verra même le jour, dotée d'une Constitution " trés égalitaire pour l'époque " .

    Pour mater la révolte des " bonnets rouges ", appelée aussi " révolte " du papier timbré ", le Roi enverra l'armée .

   La révolte n'avait duré que quelques mois, mais le cri de guerre des bretons, " Torreben " avait fait trembler le roi de France . 

 

   Le conflit breton actuel, prend aussi une couleur historique, à partir de la figure déterminée et agressive de cette ouvrière syndicaliste FO, des établissements " Doux ", que l'on peut voir et entendre sur toutes les chaînes d'info permanente . Cette syndicaliste, au coude à coude avec des paysans et des patrons, sur les barrages routiers, m'a fait penser, curieusement aux " Tricoteuses de l'An II " .

   L'année 1793 est marquée par un fort engagement politique des femmes issues des milieux populaires dans la lutte contre les " Girondins " .

   On les retrouve dans les tribunes publiques des assemblées de section ou de la Convention, aux côtés des sans-culottes .

   On les surnomma péjorativement " tricoteuses " parce qu'elles venaient pratiquer en public une activité qui relevait de leur vie privée, au foyer , le tricot, tout en prenant part au débat politique .

   En même temps qu'elles soutenaient les motions révolutionnaires dans les clubs et se réunissaient dans des cercles qu'elles avaient fondés ( le Club des Citoyennes Révolutionnaires et Républicaines fondé le 10 mai 1793, par exemple ), elles entretenaient une agitation populaire permanente sur le terrain .

   Certes, elles ne détestaient pas s'attrouper au pied de la guillotine, leur tricot à la main, lorsque celle-ci était utilisée contre les ennemis de la Révolution .

   La mythologie révolutionnaire n'a su garder de ces femmes que cette image fantasmée et faussée de " monstres assoiffés de sang " .

   Toujours est-il, que Nadine Hourmant, tient toute sa place dans le conflit .

 

   Mais permettez Mme Hourmant que je vous adresse une mise en garde : il n'est pas sûr du tout que les intérêts des ouvriers que vous défendez, convergent à moyen terme, avec ceux du MEDEF local, avec ceux des paysans de la FNSEA, avec ceux des élus UMP de votre région .

 

   NB : Source concernant la Bretagne :  Thierry Jigourel, auteur du livre - Les grandes révoltes et rebelles bretons , publié par les Ed. " Ouest France " .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans histoire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens