Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 17:36

(1) . La ville intelligente . " Une ville intelligente est une métropole qui peut faire valoir une économie intelligente, une mobilité intelligente, un environnement intelligent, des habitants intelligents, un mode de vie intelligent, une administration intelligente " , explique  Rudolf Giffinger, spécialiste en recherche analytique sur le développement urbain à L'université technologique de Vienne ) .

( Illustration :  magazine.grandlyon.com  . Le Grand Lyon, future ville intelligente ) .

 

 

 

villeintelligente_illustration_francislegaucher_1000.jpg

 

 


 

   M. Rudolf Giffinger gagne à être connu . De nos jours, assure-t-il, les performances urbaines ne dépendent pas seulement de la dotation d'une ville en infrastructures  mais aussi, et de plus en plus, de la disponibilité et de la qualité de la communication du savoir, comme de l'infrastructure sociale :  capital physique, capital social et environnemental et capital intellectuel unis et tendus vers un même objectif .

   La dernière forme de capital est essentielle en ce qui concerne la compétitivité urbaine : c'est sur cette base qu'est né le concept de " ville intelligente ", outil créé pour englober les facteurs de production urbaine moderne, mettre en valeur l'importance grandissante des technologies de l'information et de la communication, le capital social et environnemental pour définir la compétitivité des villes .

   Le mot est lâché : est-ce une qualité de vie qui est recherchée ou est-ce une première place dans la " compétitivité "  - le mot fétiche du système capitaliste - , entre métropoles ?

 

   Concrètement , la ville et le territoire  intelligents doivent proposer un espace d'inter-actions avec les usagers, qui sont à la fois consommateurs de l'information mise à leur disposition pour les accompagner dans leur vie quotidienne - déplacements, consommation énergétique, accés simplifié aux services publics - mais aussi producteurs d'informations, via les réseaux sociaux et des services mobiles proposés : partage d'opinions, échange de services individuels ...

   Le socle de la ville numérique consiste donc en sa capacité à faire communiquer l'ensemble des objets et acteurs qui la composent , grâce à des réseaux de communications, des capteurs,des objets communicants . L'ensemble de ces infrastructures contribue au recueil et au partage de données, nécessaires, en particulier , au pilotage de la ville . L'analyse précise des situations permet d'adapter les ressources au plus prés des besoins et de mieux maîtriser les budgets ... ( C'est ainsi qu'à Vancouver, au nord-ouest du Canada, cinquième ville du monde pour sa qualité de vie, la mairie ajusta , il y a cinq ans, son budget social, en fermant  son plus grand Institut psychiatrique, jetant 6000 personnes dans la rue, du jour au lendemain, SDF, cas sociaux, drogués, malades ... rendant East Hastings, le quartier est, infréquentable ) .

   Le caractère intelligent de la démarche réside aussi dans sa capacité à conduire des projets transversaux, impulsant des dynamiques de concertation, associant les acteurs publics et privés , d'où naîtront des coopérations nouvelles et des économies grâce aux mutualisations générées .

   Les supports technologiques de cette nouvelle donne, sont constitués de réseaux de noyaux de capteurs sans fil qui peuvent mesurer plusieurs paramètres intéressants pour une meilleure gestion de la ville : niveau de pollution de chaque rue, niveau de radiations , optimisation de l'irrigation des espaces verts et de l'éclairage public, état de la pollution sonore, détection rapide de fuites d'eau ou de gaz, état des poubelles publiques ... Le trafic routier peut être contrôlé en détectant les places de parking disponibles, les plus proches de vous, et induisant ainsi des économies de temps, de carburant et de pollution atmosphérique ...

    "Capteur , mon bon capteur, ne vois-tu rien venir " ?  

   C'est un des rêves de Gérard Collomb, maire socialiste de Lyon, qui vient de créer sa " Métropole lyonnaise ", intelligente et prospère, sur laquelle il se voit déjà régnant, en " Métropolite " adulé .

 

   Cela étant dit, est-ce le paradis qui nous est offert ? Quelques questions se posent ! Pourquoi les grandes compagnies du numérique, IBM ou Cisco, font-elles le forcing, pour faire avancer plus vite ce concept ? 

   Ce concept est bien trop axé sur la compétitivité et les affaires, quand on sait que le système capitaliste est fondé sur la mobilité des capitaux, les investissements privés resteront-ils pérennes sur ce type de projets , afin qu'ils restent vivables ?

   " Cribler " la ville de capteurs pour mettre fin à la saleté, aux embouteillages, aux poubelles ouvertes sur les trottoirs, aux déjections canines, à la délinquance, c'est bien ! Mais une " ville intelligente ", criblée de capteurs en réseau, ça peut devenir aussi une ville " fliquée ", qui tient à éviter toute friction !

   Qui sait que la semaine dernière, à Kiev, beaucoup de manifestants ont reçu sur leurs téléphones portables, un SMS émanant des autorités, qui leur disait : " On sait que vous êtes là, partez " !

   La ville intelligente va faire la chasse au délinquant potentiel, à titre préventif ; elle pourra vous interdire telle rue, ou tel immeuble rien qu'à voir votre tête - et grâce au logiciel facial elle pourra accéder à votre profil, ou votre CV - , elle désactivera le démarrage de votre voiture si vous n'avez pas payé vos PV, pour mauvais stationnement .

   " Imaginez Rosa Parks - cette femme noire qui refusa de laisser sa place dans le bus, à un blanc et déclencha tout le mouvement pour les droits civiques , en 1955 - , la ville intelligente lui aurait interdit de monter dans le bus ", dit  J.L. Porquet dans le Canard Enchaîné , ( 29/01/2014 ) .

 

   Et puis dites-moi ! S'il faut habiter la " ville intelligente " pour être intelligent, est-ce que cela signifie que les quelques uns  qui auront choisi de rester à la campagne sont " des cons " ?

   Plus de " cacas de chiens " sur nos trottoirs " mais les commissariats débordant de citoyens mal numérisés !

 

 

   NB : d'aprés Jean-Luc Porquet, Le Canard Enchaîné du 29/01/14 . " L'esprit de Vancouver " .

   

 

   

 

   

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens