Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2012 6 15 /12 /décembre /2012 14:33

" La propriété foncière est mère d'inégalité et de brutalité " . (J. Jaurès .Histoire socialiste de ... )

( Illustration : tlfq.ulaval.ca ) .

 

 

tordesillas1494.gif

 

Ce droit inviolable qu'est la propriété établi par le Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen a pourtant été violé, de tous temps, par les puissants, dés lors qu'il s'agissait de leurs intérêts propres .

   Sans remonter à l'Antiquité, on peut dire que, pour les Temps Modernes, le premier Grand Acte de ces violations, sous l'habit de la Loi des hommes, est le fameux Traité de Tordesillas, en Castille, du 7 juin 1494 .

   Sous l'égide de l'Eglise, bulle du Pape Alexandre VI en 1493, confirmée par celle du Pape Jules II en 1506, et au nom d'un principe extraordinaire - l'ingéniosité de l'être humain est sans limite - " la Terra Nullius ", - la terre sans maître - le Traité de Tordesillas signé entre Les Rois Catholiques d'Espagne et le Roi du Portugal, Jean II, partage le Nouveau Monde en deux : une moitié à l'Espagne, une moitié au Portugal .

   Une terre habitée, mais sans Etat, est une terre libre, et donc peut être confisquée .

   Une controverse théologique , viendra renforcer le droit des nouveaux propriétaires - Valladolid , 1550 - qui dira que les Indiens n'ont pas d'âme, et le tour est joué .

   La propriété se bâtit sur une " entourloupe " théologique, qui n'a rien à voir avec la loi naturelle de Locke, mais bien avec les intérêts matériels des Puissants .

   Les Anglais, les Français et les Néerlandais sont exclus du partage, ce qui provoquera la naissance de la piraterie et de la contrebande à grande échelle, contre l'or et l'argent espagnol venant d'amérique . La propriété a ses limites, même entre amis .

   Cette nouvelle propriété prospèrera sur l'esclavage et un génocide de 70 millions d'Amérindiens .

 

   Le deuxième Grand Acte de violation, se situe au XIXe siècle, en Amérique du Nord, sur le même principe de la " Terra Nullius ", au détriment des Indiens, qui avaient le tort de vivre en régime de " propriété communautaire " . La " Conquête de l'Ouest " est suffisamment connue, grâce au cinéma américain, peuplé de héros et de grandes âmes, qui pourtant spolièrent des centaines de peuples indiens, avec un autre génocide à la clef, pour qu'on ne s'y étende pas .

   C'est sur le même principe que se fera la conquête et l'occupation de l'Australie, comme la colonisation française de l'Afrique .

   Je disais hier que, propriété et conquête formaient un couple indissociable, j'aurais dû dire que la construction du concept juridique de propriété s'est faite sur des génocides, ce qui confirme bien que la notion de propriété est une notion illégitime .

 

   Il est un autre exemple qui me laisse dubitatif quant à la façon dont nos classes dirigeantes conçoivent la notion de propriété, c'est au XIXe siècle, le sort du Congo Belge . Aventure qui, si elle n'avait été, elle aussi trés meurtrière, pourrait prêter à sourire . Les puissances coloniales, France, Angleterre, Allemagne, Portugal, lasses de se battre pour asseoir leur souveraineté sur les territoires constituant le bassin du fleuve Congo, offrent,  à l'occasion de la Conférence de Berlin - 1884. 1885 - , ces territoires au roi des Belges, Léopold II . Tenez-vous bien ! Pas à la Belgique, mais à la personne du roi . Celui-ci, grâce à une association qu'il avait créée en 1878, Association Internationale du Congo, - AIC - s'était implanté dans cette zone pour y mener des actions de philantropie, telle que la lutte contre l'esclavage . Une fois devenu souverain de l'Etat Libre du Congo, le 1er août 1885, aidé par l'explorateur Stanley dont il s'était attaché les services, on vit la philantropie céder vite la place au pillage du pays , par des sociétés et des mercenaires à la solde du roi .

 

   C'est bien, en partie, sur la notion de propriété qu'a commencé le conflit  Israélo- Palestinien, et qui a empêché, jusqu'à aujourd'hui, tout dénouement à cette grave crise . La Palestine appartient-elle aux Juifs ou aux Palestiniens ?  Les colonies israéliennes en Cisjordanie sont-elles légales ?

 

   Mais voyez-vous, aujourd'hui, dans nos villes, beaucoup plus insidieusement que les faits historiques que je viens de rappeler, une nouvelle approche de ce concept de propriété, avance, sans que nous y prenions garde .

   La rue, la place publique, font partie de la propriété collective des citoyens, à travers les communes . Eh ! bien, cet espace public est mis en danger par la cupidité des sociétés qui gèrent le stationnement de nos voitures . 

   Il faut savoir que les parkings souterrains de nos villes ne suffisent plus à ces sociétés . Elles rêvent d'air libre . Déjà beaucoup de nos villes sous-traitent le stationnement payant, le long des trottoirs, à des sociétés privées . Mais celles-ci n'y touvent pas leur compte, car la verbalisation des infractions ne leur appartient pas : elle est du ressort des polices municipales par délégation du maire en tant qu'Officier de Police Judiciaire .

   Qu'à cela ne tienne ! Des élus planchent déjà, sur une nouvelle forme juridique de la chose .

   On va dépénaliser les infractions au stationnement  qui ne relèveront plus que de pénalités infligées par les employés, de ces sociétés privées, pour manquement au règlement de la prestation rendue par ces dernières .

   Comme les pénalités que vous inflige votre banque, lors d'un découvert .

   Ce régime existe déjà en Grande-Bretagne, où " des agents verbalisateurs, payés par les multinationales, écument et règnent sur les trottoirs londoniens " . ( Marianne No 817 du 15 au 21 décembre 2012 , p. 41 ) .

   La privatisation de nos trottoirs est en marche . Peut-être que,  dans vingt ans,  nos enfants devront manifester dans les rues, pour exiger la renationalisation de nos trottoirs .

   Sauf si les rues ont été privatisées entre temps, et que le droit de manifester n'existe plus , au nom de la propriété privée .

  

   


 



 

 



 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens