Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 14:09

Sous-titre:" Le Midi Rouge".0000001358P.jpg

   "Register" est l'inscription gravée sur un mur de la Tour de Constance, à Aigues-Mortes. Cette Tour fut la prison de dizaines de femmes protestantes qui refusaient d'abjurer leur Foi, tout au long du XVIIIe siècle. Certaines y passèrent jusqu'à quarante années de leur vie. "Register" a évidemment le sens de "Résister" en Occitan.

 

   "Notre étourderie vient du Midi, et si la France n'avait pas entraîné le Languedoc et la Provence dans son cercle d'activité, nous serions sérieux, actifs, protestants, parlementaires. Les gens du Midi n'ont apporté" qu'égoïsme, source du socialisme, jalousie, source de la Démocratie, défauts qui font les Nations faibles..." ( Ernest Renan. Journal des Débats. 1870.)

   Une intelligence, même des plus  acérées , ne protège pas de la stupidité la plus pitoyable. L' affirmation du monarchiste et germanophile Renan, me rappelant l'actualité que nous vivons, avec l'arrogance germanique envers les Pays du Sud, m'a donné envie de dire d'où nous venons, nous les Gens du Sud, nés dans ce que les Historiens appellent le" Midi Rouge", où l'on vote depuis un siècle,  Socialiste ou Communiste.

   L'Histoire du Languedoc, ou de l'Occitanie, c'est le Récit de dix siècles de Résistance. Résistance au Pouvoir Central Royal, Résistance au Pouvoir Romain du Pape.

 

   Le grand Languedoc naît de la Narbonnaise , province Romaine riche, et surtout riche du Droit Romain, Droit écrit donc non discutable, non négociable, creuset des futurs Droits Humains, par opposition au Droit Franc, Coutumier donc trés changeant et arbitraire.

   La chance du Midi sera que, quand Rome confie la gestion de la Narbonnaise aux Wisigoths, ceux-ci, respectueux des Us et Coutumes des Pays qu'ils occupent, laisseront les Galloromains garder le Droit Romain. Au VIe siècle, la Narbonnaise Wisighote, est une région trés civilisée, une société brillante.

   La naissance du Comté de Toulouse est à placer au moment où Charlemagne donne en apanage, à un de ses fils, la Région qui va de l'Atlantique au Rhône, limitée au Sud par les Pyrénées.

 

   L'histoire profonde du Languedoc commence au XIIIe siècle,alors que le Comté de Toulouse présente une civilisation trés avancée: richesse agricole, amour courtois, respect de la Femme, Troubadours. Les Comtes de Toulouse consentent aux villes des Franchises, c'est à dire des Libertés: ainsi Toulouse n'est pas gérée par le Comte, mais par des représentants de la Bourgesie marchande, les Capitouls.

   Le roi de France, les Barons du Nord frustres et brutaux sont attirés par cette richesse. L'Eglise Catholique va leur donner l'occasion d'y entrer. L'esprit ouvert de la noblesse languedocienne a laissé s'implanter une nouvelle religion, le Catharisme qui commet l'erreur de rejeter l'autorité du Pape.

   L'hérésie est patente. Le Pape prononce la Croisade, la fameuse Croisade des Albigeois, 1209. Il faut savoir que s'engager sous la bannière de la Croisade, signifie pour les Barons du Nord que tous les territoires conquis, tous les Biens volés, tous les titres subtilisés vous appartiennent, par volonté Papale.

 

   Les armées royales fondent sur le Sud. Exactions, bûchers, crimes, spoliations des biens vont se multiplier. Les Gentilshommes languedociens sont dépossédés de leurs titres et de leurs domaines. Ces" faydits, comme on les appelle vont organiser la Résistance à l'occupant nordique, qui en plus ne parle pas la même langue. C'est le début d'une lutte contre un occupant du Nord, contre un Pouvoir Central Royal installé à Paris contre Le Pouvoir religieux de Rome.

   La résistance religieuse est telle que le Pape envoie l'Inquisition régler la question, avec ses méthodes expéditives. Bûchers, à nouveau, spoliation des biens des hérétiques, torture. On va même jusqu'à exhumer les cadavres d'hérétiques pour les juger. Cela va parfois si loin, que le Roi est obligé d'intervenir pour calmer les ardeurs des Inquisiteurs. Même les évêques locaux s'émeuvent parfois. Et cela durera deux siècles.

   Pour apaiser les tensions le Roi accorde au Languedoc un Parlement et des Etats qui rendent la Justice, gèrent les Impôts. Les Languedociens auront le sentiment d'être un peu protégés de l'arbitraire royal.

   Puis vient la Guerre de Cent Ans? Avec l'Aquitaine anglaise proche, les Languedociens sont exposés  aux intrusions anglaises, aux razzias des mercenaires des Grandes Compagnies. Contre l'occupant étranger, ils se rangent du côté du roi de France et épousent la Cause des Armagnacs. Au contraire du Nord, le Parti  bourguignon, qui s'allie aux Anglais contre le Roi de France.

 

   Et c'est au XVIe siècle l'arrivée de la Réforme Protestante, les Guerres de Religion. La Saint Barthélémy n'a pas frappé qu'à Paris: on dénombre plusieurs centaines de morts à Toulouse.   

   Dans le pays qui a vu grandir  et se développer le Catharisme, la méfiance envers Rome, la Religion réformée va trouver un terrain propice. Ce n'est pas pour rien si les Rois de Navarre, se déclarent en faveur des Réformés.

   Malgré l'Edit de Nantes, Richelieu viendra faire la Guerre  aux Languedociens, du mois aux Protestants, pour leur retirer les Places-fortes qu'Henri IV leur avaient accordées. Destructions de villes, destructions de remparts, exactions de soudards, tout cela n'arrange pas les relations entre le peuple languedocien et le Pouvoir Central.

 

   Et puis ce sera, en 1685, La Révocation de l'Edit de Nantes. Louis XIV, n'a plus d'argent pour continuer ses guerres, pour maintenir le faste de ses fêtes, les Pensions à la Noblesse. La richesse des industriels, des commerçants protestants du sud, gens trés industrieux, trés travailleurs, est une aubaine.

   Et du jour au lendemain, reprennent les persécutions, les spoliations encore, les interdictions. Qui sait encore que les Protestants n'ont plus d'Etat Civil, les curés refusent de les inscrire sur les registres paroissiaux, ils n'existent pas, leurs mariages sont illégaux, ils ne peuvent pas se faire enterrer dans le cimetière de leur village. On leur enlève leurs enfants pour les élever dans la religion catholique... Beaucoup émigrent dans les pays protestants du Nord qu'ils iront enrichir de leurs savoir-faire.

   D'autres restent sur place et engagent la lutte. Répression, spoliations, même réponse: Résistance. C'est la Guerre des Camisards dans les Cévennes, qui fera 10 000 morts.

   Pendant un siècle, les protestants vont être , chez eux, dans la situation de ceux qu'on appelle aujourdhui "Les sans-papiers", et cela par la seule volonté du Roi. Qu'Ernest Renan s'étonne que les Protestants du Sud soient républicains est renversant. Ce brillant homme eût dû étudier l'Histoire de France, et non l'Histoire des Francs. Vous savez qu'aujourd'hui il est dans l'air du temps de parler des Francs, à propos du couple franco-allemand pour l'Europe.

   De la Croisade des Albigeois, nous voilà arrivés à la Révolution Française. Les Languedociens, les Protestants languedociens sont tout de suite favorables à celle-ci. Tout ce qui précède l'explique. Mais il y a une précision complémentaire trés importante à apporter. La mise au ban des protestants, durant le XVIIIe siècle , avait amené les jeunes pasteurs à aller se former en Suisse. Là, ils se frottent à la Franc-Maçonnerie et aux adeptes de l'Encyclopédie. Quand ils reviennent prêcher dans les Cévennes, et ils sont trés écoutés, leurs prêches sont trés marqués par la philosophie des Lumières.

   C'est un pasteur protestant Nîmois, Rabaut Saint Etienne qui rédigera l'article de la première Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen, portant sur la Liberté de Conscience. Cela ne se passera pas bien avec les Montagnards, Jacobins, Centralisateurs, les Languedociens , par héritage, nous l'avons vu, choisiront plutôt le Parti Girondin plus décentralisateur. Encore la Résistance au Pouvoir en place.

 

   De ces Languedociens, retenons encore les révoltes vigneronnes, et en particulier  celle de 1907,( 600 000 manifestants en Juin, à Montpellier),  qui eût pu être sanglante, si les soldats du 17e, face aux manifestants à Béziers,  n'avaient  refusé de tirer sur leurs pères et leurs frères. Clèmenceau ne le leur pardonnera pas.

   Rappelons enfin le rôle des maquis cévenoles durant l'Occupation allemande.

 

   Voilà ce qu'est mon" Midi Rouge": une Terre que tous les Pouvoirs Centraux ont  voulu asservir pendant dix siécles; une Terre dont les Enfants ont toujours dit non, et se sont toujours levés contre ces Pouvoirs.  Mon Midi Rouge, avec un R comme Résistance!

 

NOTE: -les citations de Renan sont empruntées au livre de Michel Winock," Les voix de la liberté".

            - le passage sur les Protestants au XVIIIe siècle s'inspire du site "Occitania.fr"

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans histoire
commenter cet article

commentaires

irene-zlato 28/11/2011 18:15


J'aime apprendre.. alors merci pour ce petit coutrs d'histoire!

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens