Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 13:55

" Tintin : Qu'est-ce que vous faites-là ? / Philémon Siclone : Vous le voyez bien, je rame ! / Tintin : Mais votre canot n'est pas à l'eau ! / Philémon S. : Tiens, c'est vrai . Vous êtez trés observateur, jeune homme ! " ( Les cigares du pharaon . 1934 . Hergé ) .

 ( Illustration : up.sur-la-toile.com ) .

 

 

Dupont-et-Dupond.jpg

 

   Pschiitt ! Le débat UMP d'hier soir, entre Fillon et Copé, a fait un flop . Comme ils ont ramé nos deux débatteurs ! C'était à prévoir, mais David Pujadas n'a rien voulu entendre . Un débat qui ne concernait que 250 000 adhérents de l'UMP, soit 0.4% de la population française, entre deux responsables politiques identiques, sans originalité, et plutôt ternes . C'est comme si l'on avait fait débattre Dupont-T et Dupond-D . Le résultat est là, moins de 2 millions de téléspectateurs pour suivre la mascarade . Tant mieux, ce chiffre montre que les Français sont plus intelligents que nos brillants journaleux .

   Match nul entre les deux candidats, forcément, ils disaient la même chose . Même si le grand Franz Oliver Gisberg, a réussi à trouver en fin d'émission, au moins trois différences fondamentales . Tintin-Sarko se marre derrière son rideau , PTDR .Ce fut surtout un match entre deux nuls .

 

   Etant donné le contexte, le travail des commentateurs, aujourd'hui, car on commente sur toutes les chaînes, ce non-débat, c'est de trouver quelque chose qui a été dit, par les deux combattants, qui soit similaire, ce qui n'est pas difficile puisque tout l'est, mais en cherchant " en profondeur " comment cela a été dit, avec quels mots, la place de la ponctuation, la justesse de l'intonation et ... attendez !  rions un peu ... Hier soir, les journaleux en mal de matériau, ont inventé le débat, par gestes .

   Oui, il y avait un débat dans le débat : c'est d'ailleurs la grande réussite de la soirée, disent nos maîtres-animateurs . Il y avait les gestes augustes, amples , affirmés, convaincus de Copé . Et puis ceux, plus discrets, moins extravertis d'un Fillon sur la défensive, ayant un peu le trac .

   Géniale la trouvaille de l'impérator du journalisme,  FOG le conquérant : Fillon avait le trac !

 

   Bref ! Passons !  Moi,  j'ai retenu un grand moment de ce cirque médiatique, un moment de vérité " vraie " où l'on retrouve les hommes de droite dans leur nudité . C'est l'unanimité de l'expression de leur haine de la gauche, de leur haine des classes populaires : " je ne voterai jamais socialiste, ont-ils proclamé en coeur, car le PS est l'allié du Front de Gauche, ces extrêmistes qui prônent la violence et la guerre civile " . Rien que cela !

   Et le motif est plutôt léger : Mélenchon, le leader du Front de Gauche est un admirateur de Chavez, le Vénézuélien . F. Hollande n'est pas " un moujik avec un couteau entre les dents ", mais presque .

   Copé qui se targue , du haut de ses 48 ans, de représenter la jeunesse, l'avenir, la modernité, fait vraiment " trés vieux " .

   Fillon s'est presque dévoilé, quand il a lâché sa flèche faussement meurtrière : " il faut enlever " gauche" au " Front de Gauche ", car en vérité il y a deux fronts dans notre paysage politique" . Ah! Qu'il est beau notre homme d'Etat, puisque c'est ainsi qu'il se présente, en renvoyant dos à dos, les Communistes du Front de Gauche, héritiers de la Résistance, et les membres du Front National, héritiers de Pétain et des assassins de l'OAS .

   La vérité est qu'il prépare, avec son compère Copé, les alliances locales, pour 2014, lors de l'échéance des élections municipales . 

 

   Et puis tenez ! Pourquoi ne pas leur rappeler, à y être, certaines réalités vénézuéliennes . Ces deux " mal- embouchés " ne font " qu'emboucher" les trompettes de la mauvaise réputation  d'une presse aussi méprisante qu'eux à l'égard des peuples . Depuis 1998, date d'arrivée au pouvoir de Chavez, la presse internationale nous donne un véritable cours d'école de journalisme, concernant le Vénézuela : mépris des faits, absence de sources, jugements totalement subjectifs, calomnie, pilonnage anti- communiste ..." (1) .

   L'exemple typique de mensonge est , décidément il est toujours là, , celui de D. Pujadas, qui à la veille du scrutin, n'hésite pas à balancer que 80% des Vénézuliens vivent sous le seuil de pauvreté, avec pour faire foi à ses dires, que lui-même . Il a dû s'excuser le lendemain .

   Pourtant les faits sont têtus ! Depuis 1998 Chavez a été réélu quatre fois, dans des élections surveillées par des observateurs étrangers et jugées honnêtes même par l'opposition : son adversaire de droite, Henrique Capriles, lors du scrutin du 7 octobre dernier, battu de onze points, a téléphoné à Chavez, dix minutes aprés l'annonce  des résultats, pour le féliciter et a rendu hommage " aux missions sociales " crées par Chavez pour lutter contre la pauvreté . Entre-temps, il avait reconnu la " Constitution bolivarienne " proposée par " el comandante " et votée par référendum en 1999 .

   Chavez au pouvoir, c'est quatre élections présidentielles, quatre référendums constitutionnels, quatre élections législatives . (1) . Et c'est bien plus ! 

   Entre 1998 et 2012 la pauvreté est passée au Vénézuela de 50% de la population à 25% ; la pauvreté extrême de 25% à 7% ; un minimum vieillesse a été créé perçu par 2.5 millions de personnes âgées , ainsi qu'un salaire minimum ; la mortalité infantile a reculé de 26 à 20/ 1000 ; l'espérance de vie a progressé de 72 à 74 ans . Avant l'arrivée de Chavez, le Vénézuela formait 500 médecins par an , en 2012, 8000 médecins sortiront de l'Université .

   Sous Chavez, on a alphabétisé 1 million de personnes et un plan d'aide aux 60% de mères célibataires a été mis en place ...(1) .

   Les lycéens qui avaient dù arrêter leurs études, sous l'ancien régime, ont pu les reprendre ou bénéficier d'une formation professionnelle . Un plan de constructions de logements a débuté en 2010, et 150 000 logements neufs ont vu le jour en 2011 . La crissance du PIB est de 5.2% au premier semestre 2012, selon l'expertise du cabinet américain Weisbrot .

   A Caracas, le plein de sa voiture coûte 1 euro ! (1) .

   Tout n'est pas rose au Vénézuela, mais les chavistes sont les premiers à le reconnaître et travaillent chaque jour à corriger les erreurs, les oublis, les errements .

 

   Comme J. L. Mélenchon je fais mienne la réflexion d'un conseiller de Chavez, Maximilien Arvelaiz : " Le Vénézuela est le pays dans lequel les inégalités ont le plus reculé . Nous construisons une société tandis que l'Europe la détruit depuis Thatcher ." ( 1) .

   Merci, camarades Copé- Fillon,  de m'avoir fait penser à rétablir quelques vérités !

 

 

   NB : (1)  Eléments empruntés à l'enquête menée par le journaliste Philippe Cohen du magazine Marianne . No 809 du 20 au 26 octobre 2012 , page 58 -59 .


   

 

   

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens