Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 15:11

" Pourquoi l'égalité est meilleure pour tous " est un ouvrage des épidémiologistes britanniques Richard Wilkinson et Kate Pickett, publié en 2009 au Royaume-Uni, et en octobre 2013 en France, ( Editions  Les petits matins ), qui étudie des données comparables entre vingt pays et les cinquante états américains, avant de conclure que " ce n'est pas la richesse qui fait le bonheur des sociétés mais l'égalité des conditions " ...

   Pourquoi a-t-il fallu quatre ans pour qu'il soit traduit en français et publié chez nous, alors qu'il était déjà traduit dans 23 langues ? La réponse est peut être à trouver dans le contenu !

( Illustration  du site : devoir-de-philosophie.com )

 

 

 

 

120044.jpg

 

   Pourquoi les Japonais vivent-ils plus longtemps que les Américains ? Pourquoi y-a-t-il plus de grossesses d'adolescentes aux EEUU qu'en France ? Pourquoi les Suédois ont-ils la taille plus fine que les Grecs ? Pourquoi les Américains qui dépensent , en matière de santé, trois fois plus que les Espagnols, ont-ils une espérance de vie inférieure à eux ? Pourquoi y-a-t-il trois fois plus de grossesses chez les adolescentes britanniques que chez les ados suédoises ?

   Telle est la nature des questions que se sont posées les chercheurs britanniques dans leur essai de 500 pages et qui leur ont permis d'aboutir à la conclusion suivante : parce que, la répartition des revenus, déterminante pour le bien être et la santé des habitants, n'est pas la même dans ces différents pays .

   Etat de santé, espérance de vie, obésité, santé mentale, taux d'incarcération ou d'homicide, toxicomanie, grossesses précoces, succés ou échec scolaire, bilan carbone, recyclage des déchets, toutes les comparaisons nationales de ces divers chiffres vont dans le même sens :  l'inégalité des revenus nuit de manière flagrante au bien-être de tous .

 

   " Les inégalités déclenchent des mécanismes comme des performances scolaires moins bonnes, une cohésion sociale plus faible, une mobilité sociale absente, un gâchis des talents . Il n'est pas vrai, qu'en France, par exemple, tous vos talents soient des exilés fiscaux qui fuient la politique de votre gouvernement . Les inégalités ont des conséquences sur votre santé, sur votre stress, sur votre vieillissement, sur le jugement que vous recevez sur votre travail, sur le besoin que vous ressentez de vous comparer continuellement aux autres, sur l'agressivité entre les citoyens . Et tout cela débouche sur des maladies " . Voilà ce que dit encore R. Wilkinson, quand il résume son travail .

   

   L'ouvrage des deux spécialistes britanniques est donc loin d'être anodin . Il prend le contre-pied radical de l'idéologie néo-libérale qui affirme que plus les riches sont riches, plus la société dans son ensemble est prospère, selon la théorie dite de " l'effet ruissellement " . Le désir  d'égalité est peut-être légitime, mais ce sont les inégalités qui sont productives et qui, au bout du compte, permettent à tous de vivre mieux . Les inégalités constitueraient en somme un mal pour un bien .

   Page aprés page, statistique aprés statistique, le livre met en pièces cette thèse centrale du capitalisme dérégulé . Le PIB  par habitant pèse moins sur l'allongement de l'espérance de vie , le niveau de criminalité ou même la consommation d'eau que le niveau des inégalités au sein d'une société .

   Des objections sont vite apparues à cette démonstration, venues du camp d'en face . La multiplication des statistiques montrant le lien entre le niveau des inégalités et l'état de santé ou le bien-être social ne permet pas d'établir une réelle causalité mais au mieux, une certaine corrélation .

   Pris séparément, ces liens peuvent paraître ténus, certes . Si les sociétés égalitaires sont aussi celles où le taux de criminalité, pris isolément, est le plus bas, c'est peut être le fait du hasard . Mais , si les sociétés les plus égalitaires sont en même temps les plus sûres, celles où l'état de santé est le meilleur, où l'ascenseur social fonctionne le mieux, où la réussite scolaire est la plus élevée, où l'espérance de vie est la plus forte, le hasard ne peut plus être invoqué,  explique le Ministre du Développement Pascal Canfin, qui a rédigé la préface de l'édition française .

   Le Ministre en profite pour démonter un paradoxe néo-libéral : les inégalités sont nécessaires à l'esprit d'entreprise . Dans une société égalitaire on innove moins, et à la longue on va s'appauvrir :  les réussites de Google, Apple, Twitter aux EEUU, grand modèle d'inégalité,  le prouvent .

   Sauf que, aux EEUU, le nombre de brevets par habitant, est plus faible qu'au Japon, société trés innovante mais plus égalitaire que les USA . En Finlande , petit pays, il y a plus d'innovation qu'en Italie, pays plus inégalitaire .

   L'esprit d'initiative n'a nul besoin d'un terreau inégalitaire pour prospérer, ajoute le Ministre écologiste .

 

   La difficulté d'appréhension des inégalités tient au fait qu'elles sont souvent bien cachées, dans des sociétés trés fragmentées, et paradoxalement, plus elles sont fortes moins elles se voient .

   Les auteurs font référence dans le livre, à une étude menée aux EEUU en 2011 . Cinq mille Américains se sont vu présenter trois niveaux théoriques d'inégalités : aucune inégalité ; un niveau correspondant, sans qu'ils le sachent, à la Suède ; puis un troisième niveau correspondant à la société américaine . 92% des interrogés ont exprimé leur préférence pour la " répartition à la suédoise .

 

   " L'inégalité s'enracine dans l'individualisme et la rivalité . L'égalité favorise au contraire la réciprocité et la coopération ", conclut  R. Wilkinson . Les problèmes sociaux empirent à mesure que se creuse l'écart entre les statuts sociaux . L'existence d'une catégorie de trés riches ne tire donc pas l'ensemble de la société vers le haut .


   Nous avons besoin d'une société où l'on passe plus de temps avec ses amis, sa famille et à moins se battre pour garder son statut , telle est la leçon de cet ouvrage .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens