Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2013 2 17 /09 /septembre /2013 13:23

" Une nation ambitieuse ne se contente pas de pain et de jeux . Il lui faut un supplément d'âme, c'est à dire un style, un dessein, une spécificité " . ( Alain Duhamel ) .

 ( Illustration : aimerbethune.com ) .imagesCAU6DBB4.jpg

 

   " L'économie française est-elle en si mauvais état qu'on veut bien nous le faire croire ? ...

   La France est le deuxième exportateur mondial de produits agro-alimentaires et la première nation d'Europe en matière d'agriculture mais aussi de services, vaste secteur en expansion dont l'avenir est considérable et qui, dans le domaine de l'emploi et du chiffre d'affaires, ne cesse de se renforcer au détriment de l'industrie ...

   Le réseau français de banques et d'assurances est trés solide et trés compétitif, ses politiques d'alliance stabilisent le contrôle du capital des grandes firmes industrielles françaises .

   Les succés bien connus du " Club Méditerranée " ou de " Nouvelles Frontières " attestent le savoir-faire des entrepreneurs de services français . Les positions de notre pays sont également trés solides en matière de publicité . La France est le premier pays du monde en ce qui concerne le tourisme . Il ne faut plus mesurer aujourd'hui la puissance d'un pays en fonction de critères exclusivement industriels . Dans les secteurs des services, de l'agro-alimentaire, du bâtiment et des travaux publics, la France est en flèche ...

   Son industrie, elle, correspond de moins en moins, aux clichés classiques . Elle possède toujours des positions fortezs dans l'industrie du luxe, des parfums, du cosmétique ( l'Oréal ) et du verre . C'est son image de marque traditionnelle, la représentation de la France éternelle, gracieuse, raffinée, futile, légèrement désuète peut-être . Mais cette image ne correspond plus vraiment à la réalité d'aujourd'hui ...

   Qui pourrait soutenir que les performances françaises dans les domaines de l'industrie nucléaire, de l'aéronautique, de l'industrie spatiale, de l'industrie ferroviaire, des télécommunications ou des services informatiques ressemblent en quoi que ce soit à des vestiges du passé ? ...   Le TGV, le train le plus rapide et le plus sûr du monde, remporte des contrats sur tous les continents ; Airbus, symbole d'une coopération européenne réussie et où la France occupe une position centrale, remporte des succés auprés de toutes les compagnies aériennes internationales qui en font une rivale incontestable du mastodonte Boeing ; les usines ultra-modernes de traitement des déchets industriels, nos centrales nucléaires, n'ont rien du gadget, et nous leur devons notre indépendance énergétique ...

   La France reste trés bien placée dans des secteurs plus classiques telles que les cimenteries, le caoutchouc, les produits pharmaceutiques, le matériel électrique, l'automobile,  avec des entreprises qui se classent dans les premières mondiales ...

   Quatrième exportateur de la planète, la France est même devenue, depuis peu, la deuxième nation du monde pour les investissements à l'étranger, aprés le Japon mais avant l'Allemagne, le Royaume-Uni et même les Etats-Unis ...  

   La France est un pays dynamique et novateur, il n'y a guère que les Français pour ne pas le savoir ... 

   Cependant, dans le même temps, le chômage atteint un taux de 10%, avec ses 3 millions de demandeurs d'emploi, et le pays est en récession, en ce début d'année, avec une croissance négative à moins 0.6%, à la suite de l'éclatement de plusieurs bulles financières durant les trois années précédentes, la chute de l'immobilier, de la construction et de nos exportations, en raison de la réduction de l'activité de nos voisins européens ...  une chute sévère du pouvoir d'achat ... et " un mark " trop fort  " .

 

   Dateriez-vous cet état de l'économie française du printemps 2013 ? A quelques nuances prés, cela s'avère possible . Pourtant, il n'en est rien . Ce texte est tiré du premier chapitre d'un livre du journaliste et essayiste Alain Duhamel : " Les peurs françaises " sorti en janvier 1993 . Il y a exactement vingt ans .

   Nous étions à la veille d'élections législatives, d'où le Parti Socialiste au pouvoir, avec le gouvernement Bérégovoy, allait sortir étrillé .

   Dés le premier tour, en mars, " la messe est dite ".

   Avec 31.08% d'abstentions et 3.61% de bulletins blancs, le désaveu populairede la politique de Pierre Bérégovoy est consommé . ( Au deuxième tour ces chiffres atteindront 32.44% et 6.12% ) .

   Le RPR et l'UDF ( aujourd'hui UMP ) font un score de 38.47% ; le PS plafonne à 17.40% des suffrages exprimés mais seulement à 11.36% des Inscrits, ce qui signifiait que ce parti n'avait aucune réserve pour le second tour  ; le PC est encore à 9.19% . En outre, le FN pointe déjà son nez à 12.42% des suffrages exprimés, mais à 8.10% des inscrits. Ces deux résultats montrent que lorsque le vote populaire se réfugie dans l'abstention, cela favorise le FN .

   Les écologistes, engagés dans quatre partis différents, ce qui les attend à nouveau en 2014, rassemblent 10.7% .

   Au terme du deuxième tour, le PS n'a plus que 52 députés - un " tsunami électoral "- , la droite ( RPR, UDF, DVD ) totalise 481 députés, le PC 22, le FN n'a aucun représentant du fait de la loi électorale .

   L'historien des droites françaises, René Rémond, dira : " C'est l'Assemblée la plus à droite que la France  ait connue depuis un siècle, plus que la Chambre " bleu horizon " de 1919, à la fin de la Première Guerre Mondiale " .

 

   Ce besoin de revisiter un bout d'histoire récente m'est venu du coup de " poker menteur " de F. Fillon à propos de l'attitude à adopter par les électeurs de l'UMP à l'endroit du Front National :  fini le rejet, feu vert pour les alliances à tour de bras .

   En 2014, un autre tsunami électoral menace le pays . Pas tellement lors des élections municipales du mois de Mars, où l'effet local, l'implantation des Maires sortants et les difficultés du FN à trouver suffisamment de candidats  limiteront les dégâts, mais lors des élections européennes du mois de juin .

   Au mois de juin, le scrutin européen, déjà peu mobilisateur, va entraîner une abstention record, ( 59.4% en 2009 ) , qui favorisera largement le FN ; la débandade au sein de l'UMP va provoquer un glissement massif de son électorat vers l'extrême droite - et c'est cela qui a conduit Fillon à prendre des risques - ; le PS grâce à son bombardement nucléaire fiscal - tout à fait inopérant sur la dette qui continue d'augmenter pour atteindre 100% de notre PIB en 2014 - va subir les affres d'un ouragan comparable à celui de 1993 ; les Verts, divisés, sans leader, ayant perdu toute crédibilité dans un gouvernement qui se rit d'eux, vont tomber de haut, en tout cas loin des 16.3% de 2009 ; le front de gauche, emmené par Mélenchon et ses excés ne peut espérer plus des 6% de 2009 ...Le FN emportera la mise d'une façon magistrale, situation qui déstabilisera durablement le pays .

   Ouvrez les yeux, M. le Président !

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans histoire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens