Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 15:25

" Payer la dette ! Quelle horreur ! Qui voudrait vivre le dilemme qui consiste à avoir tellement d'argent qu'on ne saurait pas quoi acheter en premier ? " ( Magazine : Business Insider . Cité par le site Atlantico ) .

( Illustration : finances.perso.com ) .

 

 

images-copie-5.jpg

 

   Les iconoclastes existent aussi en économie ! En janvier 2000, à la demande de l'Administration Clinton, un économiste, Jason Seligman, travaille sur un scénario trés particulier : les Etats-Unis doivent-ils rembourser la totalité de leur dette souveraine, pour 2012 ?

   Depuis plusieurs années, l'Administration Clinton a réduit les dépenses et accumule des excédents, profitant certes d'une forte croissance mondiale et de la bulle des hautes- technologies - qui ne va pas tarder à éclater . En tout cas, la conjoncture paraît favorable à une réflexion sur le désenttement du pays .

   Et cette réflexion, ne manque pas d'intérêt . Car en fait, dés qu'il eut constaté que rembourser la dette était possible, bien que trés délicat, que les moyens de l'économie de s'adapter à cette nouvelle donne existaient, Jason Seligman consacra tout le reste de son analyse, à une seule question : quelle vie aprés la dette ?

 

   Et viennent les constatations suivantes : les banques achètent des Mds de dollars par an, de bons du Trésor américain , car c'est un placement sûr - nous sommes en 2000 - et ces obligations sont sur le marché depuis trés longtemps .

   Le Trésor US est un des piliers de l'économie mondiale ; le retirer du circuit brutalement provoquera des troubles sur les places financières ; les taux hypothécaires américains, dans l'immobilier par exemple,  sont liés aux taux d'intérêts sur les bons du Trésor américain .

   La Réserve Fédérale américaine vend des bons du Trésor tout le temps pour maintenir le dynamisme de l'économie : sans obligations du Trésor, la vie économique va se retrouver sans repères, trés embrouillée .

   Et Jason Seligman de se poser une question concrète : que faire de tous ces chèques versés par les salariés, et les entreprises, aux fonds de pension, qui préparent la retraite de tous ces gens ?  Où les investir ?  Faut-il les laisser en dépôt, dans des banques non spéculatives, à l'écart des circuits d'investissements dans l'économie ? Quelles autres actions choisir ?

 

   L'économiste tire de sa réflexion, une réponse de Normand :  rembourser la dette est une bonne idée, mais il ne faut pas la rembourser entièrement . Trop de dettes, c'est mal , mais pas assez de dettes, ce n'est pas mieux !

   L'année 2000 était une année d'élection pour les Démocrates, le rapport fut trés vite enterré, et reste toujours placé sous un statut de semi- confidentialité .

   Fin 2000 ,  G.W. Bush était élu,  il engagea deux guerres et des diminutions d'impôts pour les plus aisés, qui firent exploser les déficits américains, plaçant les USA dans une situation trés difficile  aggravée par la crise des subprimes et de la bulle immobilière de 2008 .

 

   Ce rapport nous permet de comprendre - s'il en était besoin - au moins une chose, c'est que la dette est loin de n'être qu' une question de bonne ou mauvaise gestion, de sérieux ou de légèreté de dirigeants politiques ou de citoyens . Elle est aussi un outil de bonne gestion de la spéculation, de bonne gestion de l'oppression financière des citoyens . Séligman le reconnaît franchement, donc culpabiliser les peuples - Grecs ou Espagnols - pour la dette de leur pays est intolérable ;  donc exiger de l'austérité pour des années de ces peuples est indigne ;  donc faire participer massivement, au remboursement de cette dette, ceux qui profitent de ce système depuis des années est une nécessité .

 

 

   NB :   Inspiré par un article du site Atlantico . " Payer la dette serait terrifiant ".

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens