Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2011 7 13 /11 /novembre /2011 15:01

   " La violence: une force faible." ( Vladimir Jankélévitch. Le Pur et l'Impur.)Repression1.jpg

 

   Nous vivons des moments dangereux pour l'Humanité, disions-nous, hier. Ce constat exige que nous y ajoutions quelques précautions. L'accumulation d'humiliations dés notre plus jeune âge, notre dignité bafouée à longueur de journées, le sentiment d'être la victime permanente d'injustices sociales avilissantes, sont les ingrédients de la naissance en nous d'un désir de violence, qu'il peut paraître difficile de contrôler, le jour venu. Les blessures de la vie ne s'oublient jamais. Je renvoie au trés beau livre d'Amin Maalouf, sur ce sujet: "Les Identités meurtrières".

 

   Nous devinons tous l'étendue de la corruption et de l'inhumanité qui règnent dans nos institutions politico- financières et économiques, on sent qu'il faudrait couper les tentacules de la surconsommation- du moins dans nos sociétés occidentales- et l'on aurait envie de s'attaquer au monstre par la violence, tant notre envie est grande d'en finir avec l'ignominie.

   Et là, il faut faire attention!

   Quand vous commencez à utiliser l'attentat comme arme de guerre, les explosifs, les Kamikazes, les premières victimes sont toujours des innocents. Citer  Al Qaîda, l'Irak, l'Afghanistan, suffit comme démonstration.

   Ajoutons aussitôt, que cette violence, est presque souhaitée par les Puissants qui nous gouvernent, car elle va leur donner l'occasion de lancer une répression disproportionnée et impitoyable, pour faire peur, mais aussi pour frapper les résistances plus responsables, plus pacifiques, mais qui dérangent malgré tout le pouvoir.

   L'acte insensé d'Al Qaïda contre New York a déclenché deux guerres au Moyen Orient, dans lesquelles l'Occident est toujours engagé, il faudrait dire enlisé, avec un tribut de plusieurs centaines de milliers de victimes civiles. Quand je dis que la réponse des Dirigeants peut-être disproportionnée, je n'invente rien. Cette répression va alimenter la fureur des déshérités, et l'engrenage est lancé.

 

   Par ailleurs, l'usage de la violence soulève une autre question. Le journaliste Chris Hedges a suivi les évènements en Bosnie, dans les années 1990, et les massacres à Sarajevo ou Srébrénicza. Qu'a-t-il constaté? Les meilleurs défenseurs de ces villes provenaient  invariablement  des classes criminelles. Ils combattaient les assiégeants serbes, puis pillaient les maisons serbes, et  en exécutaient  les familles, au point de terroriser aussi les familles  musulmanes qu'ils défendaient par  ailleurs.

   Attention donc! Comme le dit Chris Hedges," lorsque vous ingérez le poison de la violence, même pour une juste cause, elle vous corrompt, vous déforme, vous pervertit. La violence peut devenir une drogue, elle est peut-être le plus puissant narcotique connu de l'Humanité. Les plus accrocs à la violence seront ceux qui ont accés aux armes et qui possèdent un penchant pour la force.

   Ces tueurs remontent à la surface de n'importe quel mouvement armé et le contaminent par l'énivrant et toxique pouvoir qui naît avec la capacité de détruire. Toutes les guerres donnent à voir cet attrait pour la destruction.

   Comme le dit encore Hedges, quand vous vous engagez dans cette voie, vous finissez  par opposer vos monstres aux monstres d'en face.

   Un autre danger de l'usage de la force, étant que les bons, les sensibles, les doux, ceux qui croient qu'il faut protéger la vie, sont marginalisés, et souvent éliminés.

   La réaction violente à la répression est et sera toujours tragique. Elle doit être évitée..."

 

   Il restera à voir si L'Hydre de Lerne de la finance mondiale nous laissera le choix!

 

NOTE: propos de Chris Hedges rapportés par le blog: les 7 du Québec. 13/07/2010.

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens