Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2014 6 15 /02 /février /2014 14:14

Dans la Divine Comédie, Malebolge est le nom donné par Dante au huitième cercle de l'enfer, le cercle des fraudeurs .

( Illustration : l'Enfer de Dante peint par Boticelli  . Wikipedia ) .

 

 

 

800px-Sandro_Botticelli_-_La_Carte_de_l-Enfer.jpg

 

   

 

" Malebolge " est le nom que l'on pourrait attribuer au " hollandisme ", qui se caractérise par une  fraude généralisée sur tout ce qui fut l'Idée de progrés social propre au XXe siècle , et parfaitement résumée par l'incontournable faussaire, Alain Minc : " Hollande est en train de nous débarrasser du socialisme " .

   Le porte- étendard de cette fraude intellectuelle, en hollandie, s'appelle Pierre Moscovici, le Ministre de l'Economie et des Finances .

   Aprés avoir réduit à rien, la réforme bancaire , à la française, et afin de plaire à ses amis banquiers français, il monte au front pour pourfendre un projet européen qu'il juge trop violent et agressif à l'endroit de nos banques .

   On pourrait presque en rire, si cela n'était pas aussi sérieux .

 

   Un Ministre français, supposé socialiste, s'en prend à l'ultra-libérale Commission de Bruxelles, non pas parce qu'elle chercherait à accroître les dérives libre-échangistes, mais parce qu'elle  irait trop loin dans l'encadrement des banques . La fraude intellectuelle est totale . D'habitude, c'était Bruxelles qui endossait le rôle du méchant suppôt du libéralisme et le Ministre français revêtait l'habit du chevalier blanc, grand régulateur de la finance, Robin des bois des travers du libéralisme .

   De quoi s'agit-il ?

   Le Commissaire Européen aux affaires intérieures, un conservateur français affilié à l'UMP, Michel Barnier, propose un projet d'encadrement des 29 plus grosses banques européennes, dont certaines ont un chiffre d'affaires qui égale ou dépasse le PIB de leur propre pays de naissance .

   Jugées " trop grosses pour faillir, trop compliquées à démanteler, mais aussi trop coûteuses pour être sauvées par le contribuable " par la Commission Européenne, celle-ci suggère de leur interdire de spéculer avec l'argent de leurs déposants, et donc de " filialiser leurs activités de tenue de marché ", c'est à dire de séparer leus activités de dépôts de leurs activités de spéculation : du Roosvelt, en 1933 .

   Et qui montre les dents, aussitôt connu le projet ?  Le Ministre de l'économie,  supposément socialiste, français , farouchement soutenu par son gouverneur de la Banque de France .  Mais pourquoi, direz-vous ? Mais parce que dans les " 29 ", il y a les 4 plus grosses banquess françaises : BNP Paribas, Société Générale, Crédit Agricole et Banques Populaires-Caisses d'Epargne, dont P. Moscovici est trés proche .

   L'année dernière, sur une " pseudo-loi " de séparation bancaire à la française, il les avait épargnées, ne leur imposant que 0.75% de leurs avoirs propres à " mettre en jeu " sans le filet de l'Etat , comme le reconnut, avec candeur, le Président de la Société Générale, trés satisfait du succés de son lobbing .

   P. Moscovici avait accéléré le mouvement du côté français, pensant que l'Europe s'alignerait sur ce que nous appellerons " la modération française " . 

   La curieuse députée française, Karine Berger, économiste qui se prétend reconnue, et qui avait, en partie , porté le projet français, dont elle avait défendu avec acharnement la nature anti-financière, a dû reconnaître que le projet Barnier comblerait utilement les insuffisances de la Loi française qu'elle avait contribué à faire voter .

   Tandis que de son côté, Christan Noyer, gouverneur de la Banque de France, et parlant à la place de son patron, qualifie le projet de directive " d'irresponsable " et " espère qu'il sera enterré et ne connaîtra aucune suite ", ce qui semble assez probable .

 

   Le côté " malebolge " du quinquennat hollande, ne s'arrête pas là . Alors que onze gouvernements de la zone euro, dont Paris et Berlin,   ont déjà acté le principe de la mise en place d'une taxe sur les transactions financières, on sait que depuis des mois, P. Moscovici fait le forcing à Bruxelles pour la réduire à sa plus simple expression, combattant pied à pied toutes les propositions émanant de la Commission, taxe que son porte-voix, le dénommé Noyer,  juge également " irresponsable " .

   Et quand Hollande clame, à Washington, qu'il faut accélérer les discussions sur le " partenariat transatlantique " qui va livrer l'Europe aux multinationales, et lier juridiquement les " pieds et les poings " de nos gouvernements, ce n'est plus du huitième cercle de Dante que nous devons parler, mais du neuvième, celui des " traîtres " .

 

 

   NB : d'aprés l'article d'Hervé Nathan, Marianne No 878 du 14 février 2014 , " Moscovici plus banquier que Barnier ".

 

   

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens