Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2012 7 06 /05 /mai /2012 14:33

" Les chefs d'Etat européens vont continuer d'aller chercher au fond de leurs poches vides, comme de bons gestionnaires loyaux, comme de bons politiciens en campagne déloyaux, et contre toute évidence, ils vont continuer de parler avec assurance de l'arc en ciel qui se profile à l'horizon ." ( Christoph Hein . Dramaturge et romancier allemand  . )

( Illustration : live2times.com ) .

 

imagesCALNG0Z9.jpg

 

  " Lui, Président de la République ", va devoir se confronter dés demain, passés les enthousiasmes d'une campagne électorale, à la vérité : il n'aura pas beaucoup de marges de manoeuvre .

   Il va trouver, face à lui, " le mur de l'exploitation et de la surexploitation des différences de niveau de vie, de salaires et de législation fiscale ." (1). 

   Et ce mur n'est pas taxable par les Etats . Le spéculateur qui recherche le profit à l'echelle mondiale n'offre guére de prise aux lois nationales , car le pouvoir étatique et les lois s'arrêtent aux frontières nationales . De toute manière, la fiscalité n'est pas la raison principale de la mobilité des capitaux, car ils ne sont que faiblement assujettis à l'impôt .

   " Un Etat ne repose que sur sa base nationale : si celle-ci vient à se dérober, il s'écroule ."

  " Le fondement de l'existence d'un Etat est l'impôt, mesure coercitive à laquelle, depuis l'invention de l'Etat, personne n'avait l'autorisation ni la possibilité de se soustraire ."(1) . La mondialisation a mis fin à cette obligation .

   La puissance grandissante de la Finance fait que l'impôt est devenu négociable . Là, n'est pas son moindre défaut .

   Dans la mondialisation, l'Etat n'est pas en mesure de refuser les allègements ou les exemptions d'impôts revendiqués, sans quoi la délocalisation entre en jeu : alors l'Etat se voit contraint de renoncer à des rentrées fiscales et à  s'occuper d'un plus grand nombre de chômeurs, pour lesquels il n'a plus l'argent nécessaire . 

   Dans ces conditions, quel chef de gouvernement, quel ministe des finances, quel maire va décider une taxation égale pour tous, de par la loi , quand le couperet de la délocalisation est brandi devant ses yeux ?

   Un Etat ne devrait pas avoir à être soumis à un tel chantage, tout le monde en convient en matière de terrorisme, criminel,  où la base même de l'Etat est menacée, pourquoi alors l'admettre  au niveau du terrorisme économique ?

   Au contraire tout est fait pour tenter de conserver les entreprises sur place, et pour en faire venir, même les cadeaux : cession du foncier, du bâti , gratuitement, prise en charge de l'installation, exonération des taxes locales sur plusieurs années .

   Nous sommes devant un puits sans fond .

   L'Europe est entrée dans le cercle infernal des mini-jobs  payés  un Euro, de l'heure : c'est le cas de l'Allemagne, pour ses chômeurs en fin de droit .

   Mais en Asie, un ouvrier est payé entre cinq et six centimes d'euro de l'heure : cette compétition n'a plus de sens !

 

   Cette course effrénée à la maximisation du profit est proprement suicidaire !

   Voici l'avenir que nous prédit le romancier allemand  Christoph Hein . 

   Les peuples européens vont devoir, de plus en plus affronter la pauvreté . Les soulèvements de grande ampleur, dans la société et dans la cité, vont devenir irrésistibles .

   Les peuples du monde occidental ont accepté, trop longtemps, et ce n'est pas à leur honneur, la division du monde, en un premier monde, un deuxième monde, et un " tiers monde"  . Et comme l'Occident ne va  plus avoir les moyens de financer le premier et le deuxième de ces mondes, il ne reste plus comme avenir, pour cet Occident aveugle, que le " tiers monde" .

 

   D'aucuns diront que ce scénario est invraisemblable . Mais l'adjectif invraisemblable ne veut pas dire grand chose en Histoire, depuis que l'on a vu le peuple le plus cultivé du monde, l'Allemagne, se jeter dans les bras du plus féroce des totalitarismes, ou l'empire le plus militarisé du monde, l'URSS, s'abattre comme un château de cartes .

 

   Alors oui, " Lui, Président de la République" a devant lui,  dés demain, une mission historique à remplir . Soit s'incliner devant le mur de l'argent, accepter les cadres du capitalisme financier, et donc capituler comme le fit la gauche en janvier 1937 ; soit prendre la tête des chefs d'Etat qui refusent le suicide collectif accepté par certains autres . Les financiers sont allés trop loin ;  des dirigeants politiques s'appuyant sur des peuples qui en ont assez de cette orgie de massacres, existent, j'en suis convaincu !

 

 

   NB : (1) . Billet inspiré par le texte du romancier allemand Christoph Hein . 2004 ." Tiers monde partout" . Dans le livre " Ils racontent la mondialisation partout" . Anthologie de Laurent Ferri . Ed. Saint-Simon .

   

 

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens