Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2012 6 27 /10 /octobre /2012 19:00

   Sous-titre: le marché de dupes . ( Réédition de novembre 2011 ) .grece-intro-athenes.jpg

 

 

   " Saviez-vous que sur les marchés d'Athènes, les oranges allemandes  se vendent moins cher que les oranges grecques ? "

 

    Nous avons été scandalisés par toutes les injures adressées ces derniers mois au peuple grec, ces Méditerranéens tricheurs et paresseux. Certains propos d'hommes politiques, allemands, par exemple, ont atteint les limites du racisme. 

    Cela m'a donné envie d'éplucher la rigueur et l'austérité,  de nos amis d'outre-Rhin en matière économique!

 

   Les politiques allemandes des dernières années ont fait peser sur les pays du Sud de l'Europe des hypothèques non négligeables. A la fin des années 1990, avec le Chancelier Gerhard Schröder, l' Allemagne choisit le modèle économique exportateur: le développement économique se fera sur les exportations et donc sur la compression de la consommation intérieure. A partir de 1998, ce social-démocrate, entame une politique d'austérité qu'aucun dirigeant de droite n'aurait osé envisager . Il faut dire que les syndicats sont trés affaiblis et que la majorité des allemands, marqués dans leurs gènes, par les deux crises inflationnistes des années 1920 et 1930, est prête à tout accepter.

   -Gel des salaires: ils n'augmenteront en dix ans que de 4.4%, alors que dans la même période le salaire moyen européen augmente de 19%, et en Grande Bretagne de 28%. Les objectifs de convergences européennes ne gênent pas les allemands.

   -Les versements des indemnités de chômage passent de 32 mois à 12 mois.

   -L'âge de la retraite recule à 67 ans.

   -On multiplie les petits boulots, le temps partiel, et surtout on se refuse à créer un SMIC,  ce  qui permet de payer certains travailleurs à 5 euros de l'heure. Nos "économistes" appellent cela le "Dumping social". Savez-vous ce que veut dire Dumping, en anglais? Cela vient de To dump: "déblayer". Pas mal, non?

   On peut commencer à vendre, nos produits sont moins chers.

   On va même délocaliser la fabrication des composants des machines outils, montés en Allemagne, dans les Pays voisins de l'Europe Centrale, que l'Allemagne a poussé à faire entrer massivement dans l'Union Européenne.( 10 pays, le 1er mai 2004.) Ainsi la main d'oeuvre est moins chère. On passe des petits accords bilatéraux, confidentiels, et la Commission Européenne fait comme si elle n'avait rien vu.

   On va même se créer une vraie agriculture, qui marche bien, grâce à cette politique salariale , il suffit de demander aux paysans alsaciens.

   Bon ! Jusque là, nous sommes dans le domaine de l'économie, ce n'est pas joli, mais c'est encore assez propre, puisque le peuple allemand l'a accepté.

 

   Maintenant, abordons, les aspects un peu moins reluisants . La création de l'Euro s'est faite sur la parité du Mark, en accord avec les partenaires, certes. Aussitôt, les pays du Sud se sont retrouvés avec une monnaie surévaluée, et comme aucun mécanisme de compensation n'a été mis en place, volonté allemande oblige, les produits allemands se sont retrouvés"moins chers" sur tous les marchés du Sud: double concurrence déloyale!

   Et tout cela ne suffisant pas, nos amis germaniques ont fait plus fort. Ils ont anticipé une Directive européenne, dite directive Bolkinstein, en la distordant un peu : ils font rentrer des travailleurs Polonais, Hongrois, Bulgares, qu'ils paient au coût du pays d'origine, en particulier, dans l'agriculture, soit à 5 euros de l'heure, dans les abattoirs par exemple. Le coût horaire est de 20 euros en France.( Les Pays-Bas font la même chose.)

   Ou encore: pour aider les exportations, le gouvernement n'a pas investi depuis dix ans dans les infrastructures qui vieillissent lamentablement.

   Mais, il y a mieux! Et là, nous Français, ne sommes pas moins irréprochables, que nos amis d'outre-Rhin!

 

   Les prêts à la Grèce,en pleine crise, se sont faits de manière odieuse. La Commission Européenne, le FMI, ont emprunté à la BCE ou à la FED à 1%, pour reprêter aux Grecs à 5.5% ! On s'est engraissé sur le dos de la victime, 

pour des sommes évaluées entre 80 et 120 Mds d'euros d'emprunts .

   Enfin ! Le "clou de l'opération " !  L'Europe impose à la Grèce des économies drastiques sur les salaires , les retraites, les indemnisations du chômage, mais surtout pas sur ses dépenses militaires : 4% de son PIB, c'est énorme ! Mais ses principaux fournisseurs sont les Etats-Unis, l'Allemagne et la France, trois "gentils" Etats, qui veulent être payés.

   Et voilà comment les Grecs mangent des oranges allemandes!  

 

  

 

 

NOTE : Les chiffres et informations techniques sont empruntés à la publication  "La Libre Belgique" ; Entretien avec le politologue Eric Toussaint : mise en ligne le 22/10/11.


Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens