Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 14:02

" La volonté d'émancipation des peuples ne saurait être elle-même que si elle tente de ne sacrifier aucune des deux prescriptions qui la sous-tendent : production sans fin de droits ; extension sans limite de leur nombre ; mais extension sans limite aussi du nombre de ceux qui y ont droit ." (d'aprés B.H. Lévy .Ce grand cadavre à la renverse .Grasset ..)

   ( Illustration : cio.u-paris2.fr ) .

 

 

droit.jpg

 

   Aprés le Sommet Européen  du 29 Juin dernier, tout allait bien pour l'Europe . Certains observateurs osèrent parler de sommet historique : l'Europe venait de choisir la voie de la solidarité et de la croissance . Le Conseil Européen, suite au " coup de gueule de l'Italie et de l'Espagne avait accepté d'intervenir en faveur de ces deux pays, à travers le Fonds européen de stabilité financière .

   Il était convenu entre Chefs d'Etat et de Gouvernement, que l'Italie écrasée par des taux d'intérêt sur sa dette, exorbitants, à plus de 6% par an sur les prêts à long terme, et ce malgré la cure d'austérité engagée par le gouvernement de Mario Monti , serait aidée par le FESF, une fois la création de ce dernier ratifiée . Le FESF emprutant sur les marchés à des taux d'intérêts bas, puis rachetant les obligations italiennes à des taux minorés .

   Mais " Patatras ! " Lors de la réunion des Ministres des finances européens, seulement dix jours plus tard , chargés de mettre en oeuvre les mesures approuvées par leur chef de gouvernement, les Ministres Hollandais et Finlandais ont fait volte-face . Première courbe . Les Ministres finlandais et néerlandais ont fait savoir qu'ils disposent d'un droit de veto sur ces décisions, qu'ils n'approuvent pas vraiment : décisions témoignant pourtant concrètement  de la volonté de solidarité européenne, remises en cause en dix jours .

 

     Ce n'est pas un petit incident . Cela fait plusieurs fois que ces deux pays manifestent leur peu d'appétance à une politique de solidarité, et une trés forte adhésion aux plans d'austérité allemands . Je n'ai aucune information particulière, mais je ne peux m'empêcher de penser qu'il pourrait s'agir, en la circonstance, d'un " retour de bâton" à l'encontre du coup de force des Italiens et des Espagnols, lors du sommet, assez mal digéré par Mme Merkel . Deuxième courbe .

   Par ce revirement de deux pays, l'Italie se retrouve, dés cet été complètement " nue ", dit le journaliste de Marianne, Hervé Nathan . Le pays doit faire face, en raison des politiques d'austérité à une récession de 2%, en 2012, donc à une baisse importante de ses recettes fiscales . Elle doit en outre emprunter 140 Mds d'euros cette année , à des taux à plus de 6%, avons-nous dit . Sans l'Europe l'Italie s'effondre . C'est ainsi !

   L'Espagne a obtenu le report de son retour à 3% de déficit de un an, de 2013 à 2014 ; elle a reçu la confirmation d'une aide de 30 Mds pour ses banques, mais les conditions n'en seront connues, au mieux que fin juillet .

   Le nouveau gouvernement grec a présenté des demandes à l'Europe, notamment d'étalement des mesures d'austérité qui lui ont été imposées : tenez-vous bien ! Il y a encore quelques semaines, il y avait le feu sur l'Acropole ; eh ! bien, l'examen des demandes grecques est repoussé au mois de septembre . Troisième courbe .

   L'été 2012 pourrait devenir  " l'été de tous les dangers", vu la grande légèreté dont font preuve les Européens .

 

   Mais l'Europe ne va pas bien, en cet été , du côté également, et hélas ! de sa Démocratie . 

   En Roumanie d'abord, où en quelques semaines, le Premier Ministre a limogé les Présidents du Sénat et de l'Assemblée Nationale, limité les pouvoirs de la Cour Constitutionnelle et décidé la destitution du Président de la République . Certes la trop grande austérité imposée par le Président Basecu a beaucoup à voir avec cette situation, mais la corruption de la classe politique roumaine n'y est pas étrangère . 

   La situation hongroise ne s'arrange pas et  Victor Orban continue tranquillement la construction de l'état autoritaire qu'il a annoncé depuis des mois .

   Pendant ce temps, la Commission Européenne " est préoccupée ", l'Allemagne est " trés inquiète " et  la France " observe ", oui ,  mon  bon monsieur ! Quatrième courbe !

   Le chemin le plus court est la ligne droite, apprenait-on à l'école, autrefois . Avec l'Europe ce postulat est devenu faux . Le chemin le plus court  pour aller dans le mur est la ligne courbe .

 

 

   NB : d'aprés les articles de Hervé Nathan : La zone euro lambine et François Bonnet : Europe, le délitement démocratique . Magazine Marianne No 795 du 13 au 20 juin 2012 .

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens