Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 14:20

" Avant 1981, la gauche était formidable . On pouvait rêver de ce qu'elle ferait  une fois au pouvoir ". Marianne . No 859 .

 ( Illustration : allocine.fr . Les diaboliques . H.G. Clouzot ) .

 

 

19511334_top5_2013_05_13_jpg-c_300_169_x-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 

   Le concept de " consentement à l'impôt ", un des piliers de la démocratie, est en grande difficulté, en ce moment . Il faut dire que la campagne agressive antifiscaliste, menée, depuis des mois, par une droite irresponsable y est pour quelque chose, mais à l'opposé, la responsabilité de François Hollande et de son gouvernement, dans l'apparition d'un " marais fiscal " né de la multiplication de " razzias " sur tout ce qui bouge, " marais " illisible, incompréhensible, dont les effets physiques et politiques ne sont jamais mesurés, ont complètement brouillé le rapport des citoyens à l'impôt .

   Chose rare dans l'histoire fiscale de notre pays, toutes les catégories sont touchées : hommes, femmes, jeunes, vieux, actifs, retraités, cadres, employés, chômeurs ... Les Français ne parlent plus que de cela . Ils ont par ailleurs compris que " pause " ou pas, les niveaux atteints grâce aux augmentations de ces dernières années resteront en place, et qu'aucune baisse n'est à espérer .

   Par ailleurs, la fausse " continuité " entre les politique fiscales des deux dernières années de N. Sarkozy et les premiers dix huit mois de F. Hollande, ne leur a pas échappé, car quoiqu'en disent beaucoup de commentateurs, bien des choses ont bougé .

 

   Observons, les mouvements qui ont émaillé la montée de la charge fiscale de 2011 à 2014 , les tensions sur les différents secteurs économiques ont trés sensiblement changé de camp . Globalement, N. Sarkozy plus F. Hollande ont augmenté la pression fiscale et les côtisations sociales de 8%, soit un prélèvement de 60 Mds d'euros .

   Mais le diable se cachant toujours dans les détails, il n'est pas inintéressant de regarder comment chacun s'y est pris . Entre 2011 et 2012, face à l'endettement public colossal, qu'il avait lui-même provoqué, le Président des riches répartit ses 30 Mds d'augmentations d'impôts - peut-être parce que l'échéance électorale approche - de la façon suivante :  Classes Moyennes et populaires, 30% ; Ménages aisés, cadres supérieurs : 21% ; Entreprises : 49% .

    Remarquons que les gens aisés sont un peu épargnés, mais que les entreprises ne sont pas ménagées par ce Président néolibéral : la contradiction est évidente .

   Observons à présent la répartition des 30 Mds d'augmentation retenus par le Président - représentant des " Classes  populaires " :  Classes moyennes et classes populaires : 49% ; Ménages aisés, cadres supérieurs : 41% ; Entreprises : 10% .   

   Le renversement est d'une limpidité à toute épreuve . Le Président qui se dit encore socialiste matraque les classes moyennes et populaires sans ménagement, en utilisant le mensonge, car aucun Français n'a oublié l'engagement du Premier Ministre sur la justice fiscale :  " les augmentations d'impôts ne toucheront pas 9 ménages sur 10 " .

   Les entreprises sont trés ostentatoirement épargnées, au nom d'une compétitivité aléatoire, vu la situation mondiale .

   En chiffres bruts, cela donne l'image suivante : 15.8 Mds d'€ en plus pour les classes moyennes et populaires ; 13.8 Mds pour les ménages aisés ;  3.2 Mds pour les entreprises . 

   ( Ces données sont empruntées aux documents du  Projet de Loi des Finances 2014 ) .

    " La lune de miel entre le gouvernement et le MEDEF est appelée à durer, puisque le CICE atteindra les 20 Mds de remboursements , 6% de la masse salariale des entreprises, en 2015, et que les augmentations des côtisations retraites seront compensées aux entreprises, à l'euro prés, grâce à des economies sur la politique familiale , a annoncé P. Moscovici, à M. Gattaz, à qui tant de cadeaux ne suffisent pas . ( d'aprés Marianne No 859 . Le choc fiscal est-il juste ? ) .

 

   Là-dessus, surgit une élection partielle cantonale, dans le Var, qui voit le candidat du Front National, arriver en tête du premier tour et le candidat de la gauche éliminé , une nouvelle fois . Les réactions socialistes sont désarmantes . Le déni est total ! La France se droitise, entend-on encore, rue de Solférino, comme si ce constat avait un quelconque sens politique .

   La France se droitise quand sa classe politique se droitise . Le résultat de Brignoles, ce n'est pas la faute des " Roms " .

   Le commentaire du Monde d'aujourd'hui est révélateur qui parle de " l'effacement " des partis de gauche : ce n'est pas un effacement, c'est un " affaissement " . Ce n'est pas une victoire du Front National,  puisqu'en voix, il ne progresse pas, et qu'en pourcentage par rapport aux inscrits il n'obtient que 13.9% des voix ; en 2011, ce canton a déjà eu un élu FN ; le séisme n'est pas dans le score du FN  mais dans la condamnation sans appel, par le taux d'abstention, de la politique du gouvernement mais aussi la condamnation de l'UMP qui perd des centaines de voix .

   Deux Brignolais sur trois ne sont pas allé voter . Qui peut croire que le matraquage fiscal n'y est pour rien ?

   

   Quans les socialistes vont-ils voir que lorsqu'ils entonnent le refrain de " la nécessaire réhabilitation de l'impôt ", les Français, et particulièrement les classes défavorisées, courent aux abris ?

 

   

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens