Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2014 3 19 /03 /mars /2014 15:39

"  Face à la situation difficile du Trésor public, aprés la Libération, le gouvernement socialiste de Paul Ramadier ( SFIO ), met en place , en 1947, des commissions chargées d'aider le gouvernement à rétablir les finances publiques par une réduction drastique des dépenses ... Arméée et fonctionnaires furent  particulièrement mis à contribution . Les journaux appelèrent ces comités d'experts, " les commissions de la hache " . ( Pierre-François Gouiffès . Maître de Conférences à Sciences Po ) .

 ( Illustration : masuyo.over-blog.com ) .

 

 

 

haches-5257.jpg


 

   Au début de l'année 2014, le Président de la République a annoncé une démarche identique : 50 Mds d'€  d'économies doivent être trouvés, entre 2015 et 2017 . Cette fois " les commissions de la hache " portent un autre nom :  le Conseil Stratégique de la Dépense Publique, qui siège à l'Elysée, présidé par F. Hollande, en personne . Il s'est déjà réuni trois fois, en secret .

 

   ( 80% de la dépense publique par nature est centrée sur les frais de fonctionnement, les prestations et les transferts . De même, si l'on regarde les dépenses par destination ou mission, le plus gros bloc en 2012 est constitué par la protection sociale et la santé : telle est la matière sur laquelle planchent les Ministres directement concernés ) .

 

   Les réunions du Conseil stratégique sont frappées du sceau du " secret défense ", cependant une note intermédiaire des " as de la cognée " remise aux seuls  Président et Premier Ministre , prévoit que chaque secteur de la dépense publique, ( presque 1230 Mds d'€ annuels ), contribuera proportionnellement à l'effort commun : 25 Mds pour les budgets sociaux, 15 Mds pour l'Etat et 10 Mds pour les collectivités locales .

   Le Ministre du budget devant trouver 10 autres Mds d'euros pour le Pacte de responsabilité .

   Le dossier bouclé devra être présenté à Bruxelles, où il est trés attendu,  avant la fin du mois d'avril .

   Mais de quoi parle-t-on vraiment ?

 

   Nombre d'experts, rejoints par des élus socialistes,  estiment qu'un tel niveau d'économies est impossible à atteindre en trois ans .

   F. Hollande, fidèle à lui-même, fait une présentation du sujet trés optimiste, en surfant sur des chiffres absolument authentiques, mais dont les projections , en raison de la profondeur de la crise, peuvent se révéler à terme, moins assurées : moins de dépense publique conduira à des pertes de pouvoir d'achat des ménages, donc à moins de consommation, donc à plus de chômage, donc à moins de rentrées fiscales .

   Ces 50 Mds d'économie, " ne représentent que 4% de l'ensemble de la dépense collective, dit-il, seulement 4% " ; et comme ces économies sont à trouver sur trois exercices, ( 2015 - 2016 - 2017 ), cela ne représente que 1.3% des 3686 Mds de la dépense cumulée sur ces trois années . ( Rapport social économique et financier annexé au Projet de Loi des Finances de 2014 ) .

   Ce 1.3%  d'économie paraît tout à fait supportable au Président, et par l'économie du pays et par les ménages . Mais, par exemple, en 2015, l'augmentation de l'inflation étant estimée à 1.8%, l'augmentation tendancielle de la dépense se poursuivra . La purge  aura certes ralenti les augmentations de dépense mais n'aura pas fait baisser le montant de celles-ci, elle n'aura pas brisé la spirale des déficits .

 

   La purge !  

   Où se trouvent les gros milliards, demande Pierre-François Gouiffès ? L'identification des zones d'économie doit se faire sous l'angle de la recherche des gros montants . 

   Les frais de fonctionnement, 34% en 2012, dont 25% de rémunérations,  et la protection sociale, ( prestations et transferts ), 56% des dépenses publiques, dont 46% pour le champ social .

   Soyons clairs : notre vie quotidienne !

   On n'ose pas toucher au " mille-feuilles " des différentes collectivités locales dont les missions s'enchevêtrent . trop d'élus vivent de ces " bonnes tranches " . Mais rayer de la carte des milliers de petites communes, cellules de base de la vie démocratique, est plus aisé . Envoyer les citoyens parcourir des dizaines de kilomètres pour le moindre document officiel, ne gêne aucun parti !

   Le nombre de médecins hospitaliers, d'infirmières, de policiers, de gendarmes, de juges, de professeurs, de pompiers, inspecteurs-vétérinaires, inspecteurs du travail, inspecteurs des fraudes, autant de services rendus par ces fonctionnaires que nous devrons prendre en charge sur nos propres revenus . Leurs rémunérations, leur avancement , resteront gelés . Pas de problème ! ( Le Ministre de l'Education, Vincent Peillon, n'a-t-il pas vendu la mèche, en janvier 2014 ?) .

   Plus fort ! L'abandon de l'entretien du domaine public : le site UMPéiste " Atlantico ", ne suggère-t-il pas que les collectivités territoriales laissent tomber l'entretien des routes auxquelles elles consacrent 16 Mds d'€ par an . Merci, la sécurité routière !

   Plus haut ! Les politiques de santé ! L'avenir de notre protection sanitaire, de notre longévité, tient dans l'abracadabrantesque formule suivante : " S'attacher à la question transversale des regroupements des moyens sur les fonctions supports " .

   Que signifie un tel charabia ? Ceci : écoutez bien !

   Il faut maintenir le cap de " la " baisse de la hausse des dépenses de l'assurance maladie ( ONDAM ) ", grâce à un panier de mesures raisonnables : " réarticulation de la médecine de ville et une hospitalisation à mettre en oeuvre avec modération " .

   C'est le " mettre en oeuvre avec modération " qui doit nous inquiéter . Il est l'aveu de nos gouvernants que le coup de hache va être violent .

   Suppression d'hôpitaux, encadrement strict des hospitalisations, des examens coûteux, ( Scanner, IRM ), recours aux Urgences plus contrôlés, développement accéléré de la chirurgie ambulatoire ( on te renvoie à la maison, le soir même de l'intervention ), développement de l'hospitalisation à domicile, ( HAD ), en particulier des personnes âgées .

   A cela, il faut ajouter les restrictions prévues sur les prestations familiales .

 

   Le mois d'avril qui arrive devient le mois des convergences budgétaires : envoi des lettres de cadrage aux Ministres, par Bercy, pour le prochain plan budgétaire triennal ; envoi à Bruxelles du dossier des écomies qui vont être engagées ; discussion au Parlement du contenu du Pacte de responsabilité et vote de confiance au gouvernement sur le sujet .

   Nous n'avons plus que quelques semaines à patienter pour connaître la version 2014, signée F. Hollande, du " dernier comité de la hache " .

 

 

   NB : d'aprés l'article de Pierre François Gouiffès, La Tribune du 28/02/2014 : " Les 50 Mds d'économie du Président Hollande ..."  .

   

   

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens