Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 16:19

 " La vertu est le principe de la République ", disait Montesquieu . " Le socialisme est une morale ", reprenait Jaurès .

( Illustration : roger-edgar-gillet.com ) . Le Prétoire .

 

 

FG0235_Le_Pretoire_200ko.jpg

 

   Pour des dizaines de millions de Français, " il y a l'explosion du chômage, il y a les fermetures d'usines, il y a les plans sociaux qui se multiplient, il y a la baisse du pouvoir d'achat, il y a les difficultés pour se loger décemment, il y a l'impossibilité de se soigner correctement, il y a l'angoisse quotidienne de ne plus y arriver ", et pendant ce temps, les hommes et les femmes politiques , n'affichent qu'une seule préoccupation : s'entretuer, sur un seul sujet, qu'ils connaissent trés mal, d'ailleurs,  la morale .

   Les journalistes, jamais en retard quand il s'agit de morale, n'est-ce pas, ajoutent aux éructations " bipolaires " des politiques, leurs " convulsions " égocentriques .  Le résultat : la France vit, depuis deux semaines,  dans un délire d'injures, d'imprécations, de dénonciations, d'anathèmes, d'excommunications, à faire rougir de honte le plus cruel des Grands Inquisiteurs que l'Eglise catholique ait pu nous offrir, dans le passé . 

   J'ai même entendu une lumière de l'UMP, dire, à propos de l'affaire Cahuzac, que c'était plus grave que le scandale de Panama ou que l'affaire Stavisky . On se dit parfois que Guy Debord, avait eu raison, dans les années 1950, de " recommander de placer un interrupteur sur chaque réverbère " ; en effet, je crois bien qu'on devrait pouvoir éteindre certaines lumières, au plus vite, sans barguigner .

    Le scandale de la Compagnie du canal de Panama, à la fin des années 1880, mit en cause des hommes politiques et des journalistes, soudoyés par un homme d'affaires véreux et ruina des dizaines de milliers d'épargnants .

   L'affaire Stavisky, dite du Crédit Municipal de Bayonne, au début de l'année 1934, concerna un autre homme d'affaires véreux, des journalistes, des politiques, dont un ministre, la police et la justice, un procureur qui tenta de ralentir l'action judiciaire , et la révocation du sous-préfet qui avait soulevé le scandale . Elle portait sur le détournement d'une somme équivalant à un Md et demi d'€, d'aujourd'hui .

   Dans les deux cas elle se termina par la mort mystérieuse des deux protagonistes .

 

   Si l'on en revient au fracas actuel qui résonne dans tout le pays et à l'étranger,  constater que l'actuel accusateur public, le " Fouquier-Tinville " de la vertu républicaine outragée, le " Savonarole " de la religion vertueuse, s'appelle Jean-François Copé, le plus grand tricheur politique de ces dernières années, qui n'a pas hésité à " truander " son propre parti, pour s'emparer du titre de Président , il y a à peine quelques semaines, donne envie de lui " donner la fessée " .

   Entendre, tous ces paltoquets de l'UMP, dont la plupart traînent des " casseroles judiciaires " derrière eux, et depuis des années, exiger la démission du gouvernement, une commission d'enquête parlementaire, des excuses publiques du Président vous pousserait preque à donner du martinet .

   Et mes amis journalistes !  Plus rien ne les arrête . Le pouvoir est affaibli, alors, ce qu'on n'aurait jamais osé faire sous la Présidence Sarkozy, tant il leur faisait peur, devient un jeu . " Il est mou, il manque d'autorité, il est crédule, il est naïf, il ne sait pas où il va, il n'est pas à la hauteur ... " Pauvre Président ! Car c'est à lui qu'on s'en prend .

   Les journalistes aiment les politiques affaiblis, ils aiment le lynchage . Ils aiment aussi, pour l'adrénaline, la compétition au " scoop " . Les amalgames, non seulement ne leur font pas peur, mais ils adorent . Je n'ose pas dire que le ministre Cahuzac les intéresse déjà moins qu'avant hier, mais les comptes " offshore " du trésorier de campagne du candidat Hollande, ont occupé tous les journaux de la journée . " Mouiller Hollande ", même si l'info est vraie,  dans le climat délétère actuel, ne peut qu'enfumer le débat, mener à des confusions et des opacités préjudiciables à la vérité nue . L'info pouvait attendre quelques jours . C'est de l'adrénaline à bon marché .

   Et ce n'est pas tout, lancer à la criée que le conseiller fiscal de Cahuza c qui lui a ouvert son premier compte en Suisse, est un ami de trente ans, un proche de Marine Le Pen, n'apporte rien au débat, mais on la " balance ", ainsi, pour le citoyen lampda, tout n'est plus qu'obscurité, et vive le " tous pourris " .

   Pensez, mon bon monsieur, l'affaire Stavisky provoqua la manifestation du 6 février 1934, des ligues fascistes contre l'Assemblée Nationale , ( 15 morts ) . Ah ! si l'on pouvait revivre cela ! Que de bons papiers on aurait à écrire !

 

   Nous sommes plongés, par les politiques et les médias, dans une sorte de climat de " superstition " que Jorge Luis Borges  décrit trés bien, dans sa nouvelle " Utopie d'un homme fatigué ", " où se passent des évènements, du jour au lendemain, qu'on aurait honte d'ignorer ... Et on lit, tout cela, on regarde, on écoute, pour l'oublier , aussitôt effacé , quelques heures aprés, par de nouvelles banalités " .

   Mais entre-temps, le mal de la confusion a fait son oeuvre .

 

   (1) . Titre d'une émission radiophonique, sur France Inter, dans les années 1980, 1990 .

   

 

   

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens