Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 14:45

Sous-titre:  Le rapport Gallois .

Rapport Gallois : une étape décisive vers un big bang économique salvateur " .( Laurence Parisot . MEDEF )

 ( Illustration : ma-petite-brocante.com ) .

 

 

bouteille-a-siphon-eau-de-seltz-jauneau-oucques-l-ch.jpg

 

   Mais dans quelle époque vivons-nous ? Mais à quoi joue François Hollande ? Où veut-il en venir avec ces rapports, ces commissions, ces concertations qui s'entrechoquent, tantôt se rejoignant, tantôt se contredisant, tantôt n'apportant rien, tantôt semblant annoncer un big bang ? Tant et si bien, qu'à la fin, la pelote se faisant de plus en plus serrée,  F. Hollande ne retrouve plus le bout de fil à partir duquel il avait lancé le métier à tisser, et nous fait tourner en rond .

   L'exemple le plus révélateur de cette dérive en est le fâmeux rapport Gallois : un vrai siphon à l'eau de Seltz . Vous savez, ces siphons avec lesquels on finit toujours par s'arroser soi-même .

   Mais qu'est-ce qui a pris à Hollande d'aller annoncer aux patrons, le 9 juillet dernier, en ouverture de la Conférence Sociale, que la première des priorités du quinquennat serait la compétitivité des entreprises ? A l'évidence, mal lui en a pris, puisque depuis, les patrons ne le lâchent pas : campagnes de presse permanentes, menaces constantes de quitter le pays, campagnes hypocrites sur les réseaux sociaux des " fâmeux pigeons "  et même, du jamais vu : ultimatum en " Une "  du Journal du Dimanche, le 28 octobre dernier, de la part de certains patrons du CAC 40 - les 98 grands patrons français de l'AFEP .

  Et  dans la foulée de son discours du 9 juillet, ne voilà-t-il pas qu'il fait désigner par Héraut, un grand patron, adepte du libéralisme financier, porte-parole du MEDEF, soi-disant auréolé d'une image de gauche, Louis Gallois, pour rédiger un rapport sur les moyens d'aider les entreprises françaises à retrouver leur compétitivité !

 

   Alors !  Une bombe le rapport Gallois ? Cela fait des semaines que le Premier Ministre en connaît le contenu, et le cirque médiatique d'hier, à Matignon, n'a trompé personne : la meilleure preuve en est que les mesures gouvernementales tombent quelques heures seulement aprés sa publication . Disons-le : là, on se fout vraiment de notre " gu... " , sans ménagement ni précaution .

   Une bombe ? Non !  Ce n'est rien d'autre que la " compilation " de plusieurs études menées par des officines du MEDEF, depuis plusieurs mois et dont certaines avaient alimenté la campagne du candidat N. Sarkozy . C'est une banale énumération de poncifs et lieux communs chers au patronat :  Sanctuariser le budget de la recherche publique et de l'innovation, ce qui signifie faire supporter à l'Etat les coûts de la recherche ; subordonner les aides de l'Etat à la capacité des grandes entreprises à associer leur sous-traitance et leurs fournisseurs aux actions d'innovation technologique, ce qui revient à n'aider que les plus grandes ; doubler les capacités de la formation en alternance, de l'apprentissage, au détriment des Lycées Professionnels . Et entre ces prescriptions, le coeur du réacteur : faire passer 30 Mds d'euros de charges sociales des entreprises vers l'impôt .

   Le journaliste du site Mediapart, Laurent Mauduit,  en fait la démonstration, aujourd'hui, dans son article : " Compétitivité : Gallois plagie le patronat avec l'aide de l'UMP " .

   Qu'apprend-on ? Presque toutes les propositions Gallois sont déjà contenues dans la note de " L'Institut de l'Entreprise ", annexe du MEDEF, note de janvier 2012 . On trouve dans le Conseil d'Orientation de cet Institut, les patrons de VINCI, SODEXO, AXA, GDF-SUEZ, BNP PARIBAS, LAFARGE, SCHNEIDER ELECTRIC, entre autres .

   On retrouve ces mêmes propositions dans la note de mars 2012, de l'Institut Montaigne, club patronal créé par Claude Bébéar, le fondateur d'AXA .

   La première note est plus que claire : " Le poids du financement de la protection sociale pèse de manière démesurée sur les coûts de la production . Le système de protection sociale étant le résultat de nos préférences collectives, c'est aux ménages qu'il appartient d'en assurer d'abord la charge ... "

   La note de l'Institut Montaigne n'est pas moins catégorique : " Pour avoir un effet réel sur l'emploi et la compétitivité, le transfert de charges doit être suffisamment important, ce qu'il faut rechercher c'est un choc d'offre : ainsi ce sont  plus de trente Mds d'euros qu'il faut tranférer ... en commençant par les côtisations maladie et famille ... vers la consommation - la TVA - ... ".

   M. Gallois n'a fait que piocher dans ces études . Et, saviez-vous, nous dit encore Laurent Mauduit, que le rapporteur-adjoint, qui a collaboré avec L. Gallois, est un haut-fonctionnaire encarté à l'UMP : M. Pierre-Emmanuel Thiard .

   D'ailleurs, L. Parisot, hier, lors de la publication du rapport, vend la mèche : " Le rapport Gallois pose un diagnostic juste . La plupart de ses recommandations sont issues des réunions de travail entre L. Gallois et les chefs d'entreprise ."

 

   Mais revenons à notre propos initial ! Comment F. Hollande a-t-il pu se livrer ainsi, pieds et poings liés, aux patrons ? Lui que l'on dit si fin politique ? Mais voilà, justement, peut-être a-t-il voulu jouer trop finement ?

   Car maintenant, coincé entre un budget 2013 où la pression fiscale atteint des sommets et provoque une augmentation trés grave du chômage,  la crainte de colères sociales à ne pas minimiser et la pression patronale, il se " prend l'eau de Seltz en pleine figure ", et fait annoncer ce matin, par le Premier Ministre, " une usine à gaz " de mesures techniques soit inapplicables, soit marquées du sceau " des renoncements " comme les augmentations de la TVA honnies par le PS, soit illisibles .

   Ne pouvant plus jeter à la poubelle le rapport Gallois, car cette initiative l'a conduit trop loin, F. Hollande est contraint de jeter à la poubelle ses promesses électorales .

   

   

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Jonas 08/04/2014 13:35

Peut être nos siphons à soda unique d'époque des années trente et restauré à main sont plus beaux que la politique Hollondaise ;-)

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens