Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2017 4 12 /01 /janvier /2017 11:53

Article du 13/01/2012 : réédition .

 

"La Nature a doté l'homme d'une intelligence fabricatrice au lieu de lui fournir les instruments, comme elle l'a fait pour bon nombre d'espèces animales et végétales, elle a préféré qu'il les construisît, lui-même." ( H.Bergson. L'évolution Créatrice.1907.°

 

images-copie-5.jpg

   Illustration:" Mon cerveau et moi", de Ph.Sollers.Site:pileface.com

 

    Je dois reconnaître un défaut personnel, j'ai du mal à faire confiance à l'intelligence de nos dirigeants politiques. Je ne parle évidemment pas de leurs capacités, de leurs aptitudes à appréhender les problèmes . Mes interrogations proviennent du fait que l'intelligence se déploie sur la toile de passions, d'émotions, de préjugés qui rendent souvent aveugle , sourd , égoïste, le sujet politique.

   L'homme, comme le dit H.Bergson, est un " homo faber " qui doit construire par lui-même les outils de sa survie, tracer, par lui-même, le sillon de sa vie. Et quand on a choisi comme objet de sa propre réalisation, le pouvoir, c'est à dire l'exercice de sa propre domination sur les autres, toutes les dérives, tous les dangers nous guettent , comme l'arrogance que peut procurer le sentiment de sa supériorité intellectuelle.

   Peut-il exister un mal pire que la misère du monde ? Je réponds, oui ! C'est la misère du monde programmée par des gens intelligents et au nom de leur intelligence, je veux dire " la domination " des uns fabriquant " l'exclusion " des autres par l'intelligence .

 Cette domination étant ensuite théorisée, pour apporter les justifications morales à cet état de fait: je domine car je suis plus intelligent ; tu es dominé car tu le mérites, puisque tu n'as pas les qualités nécessaires pour être autre chose.

   Max Weber nous avait déjà alertés sur ces dangers : " Les dominants ont toujours besoin d'une " sociodicée ", c'est à dire, d'une justification théorique du fait qu'ils sont privilégiés " .

   Je suis donc inquiet quant au comportement de nos dirigeants politiques, car les cinq années écoulées nous ont offert la démonstration de cette maladie  trés particulière de la société : une personnalité agitée entraînant dans le tourbillon de sa jouissance du pouvoir tout le personnel politique.

   La conséquence naturelle de ce mal étant l'incapacité de ces dirigeants de parler au peuple, de l'écouter, de prendre en compte sa désorientation, d'un côté comme de l'autre. Mais, dans ce brouillard, il est des gens, aussi imprégnés que les autres de leur supériorité,  qui ont saisi où se trouve le point faible, et qui trés hypocritement appuient où cela fait mal ; Mme Le Pen a une longueur d'avance sur ses concurrents, sur cette question.

 

   Pour mieux me faire comprendre, je vais en appeler à un grand sociologue, qui a analysé ces phénomènes et sans aucune tendresse.

   Pierre Bourdieu lance un pavé dans la mare, en 1983, dans un article publié par le Monde Diplomatique et intitulé:" Classe contre Classe". Il y invente le concept de "Racisme intellectuel", concept qui ne lui vaudra pas que des amis.       Que dit-il en substance ?

 

   " Il y a des groupes qui ont besoin de se justifier d'exister comme ils existent...( La sociodicée de M.Weber.)...Et cela conduit au...Racisme de l'intelligence...Le racisme de l'intelligence est un racisme de classe dominante  de nature petite bourgeoise... Il est propre à une classe dominante dont la reproduction dépend , pour une part, de la transmission du capital culturel, capital hérité qui a pour propriété d'être un capital incorporé, donc apparemment naturel, inné. Le racisme de l'intelligence est ce par quoi les dominants visent à produire une justification de l'ordre social qu'ils dominent. Il est ce qui fait que les dominants se sentent d'une race supérieure...

   Le racisme de l'intelligence concerne une classe dominante dont le pouvoir repose en partie sur la possession de titres qui, comme les titres scolaires, sont censés être des garanties d' intelligence , et qui ont pris la place, pour l'accés aux positions du pouvoir économique, et politique,des titres anciens, comme les titres de propriété et les titres de noblesse..."

 

   Je crois comprendre, enfin, ce qu'est une intelligence dévoyée. Je me dis qu'à côté de la lutte des classes traditionnelle, loin d'être révolue, s'est développé un autre conflit, ces dernières décennies. Le conflit entre ceux qui croient savoir, " les meilleurs ", et ceux qui, naïvement sont tombés dans les pièges tendus, par " les  ruses de la parole ", par d'habiles procédés où l'on ridiculise le dominé, en le mettant en situation: comme nos élites médiatiques savent si bien le faire.

   Il est un autre ressort qui crée les conditions de l'apparition de cette nouvelle lutte des classes. Les " soi-disant inférieurs " sont de plus en plus nombreux à prendre conscience de la duperie. Et les dominants voient cela comme une menace. Et toute leur énergie sera mobilisée à ramener " à leur niveau inférieur " les dominés.

   Avez-vous vu beaucoup de politiques en appeler à l'intelligence de leurs électeurs ?

 

 

   

 

   

   

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens