Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2014 1 06 /01 /janvier /2014 15:46

 (1) . " Les pseudologos :  faux docteurs parlant et enseignant faussement ; mensonges " . ( Thimothée , 4:2 ...verset : par l'hypocrisie des faux-docteurs  - pseudologos - portant la marque de leur flétrissure dans leur propre conscience ... ) . Du grec ancien, trouvé une seule fois dans la bible, dans ce verset attribué à Thimothée .

 ( Illustration :  icône représentant Thimothée, ami et disciple de Paul ) .

 

 

 

Saint_Timothy.jpg

 


 

   Le sermon, pardon, le discours de douze minutes dont nous a gratifiés  F. Hollande, le soir du 31 décembre 2013, dit des voeux du Président aux Français, eût été qualifié par Saint Thimothée, il y a deux mille ans, de " pseudologos " .

   Un discours de " faux-docteur " !

 

   Le 30 octobre 2013,  F. Hollande reçoit à l'Elysée, une délégation de patrons, dans une réunion non inscrite à son agenda : P. Gattaz, Président du MEDEF, Serge Weinberg, représentant L'Association Française des Entreprises Privées, puissant lobbye entreprenarial, Philippe Varin, PDG de PSA, mais représentant, bizarrement, ce jour-là, pour Europlace, les marchés financiers, deux dirigeants de l'ASMEP , syndicat des entreprises intermédiaires fondé par M. Gattaz père , enfin René Ricol, ancien Commissaire aux investissements de N. Sarkozy .

   De quoi, ce beau monde devait-il parler ?

   M. Weinberg prévient qu'il devient de plus en plus difficile aux PDG français de faire voter par leurs Conseils d'Administration des décisions privilégiant les investissements en France, favorables à l'emploi,  tant les délocalisations les attirent ; M. Varin, explique qu'il est devenu impossible de faire venir en France les meilleurs talents, en tant qu'ingénieurs ou managers ; M. Gattaz reprend la ritournelle de la nécessité d'alléger drastiquement, charges ( côtisations ) et impôts .

   Mais M. Gattaz, d'aller plus loin . Il propose carrément au Président de la République, un Pacte . C'est même mieux que cela, puisqu'au MEDEF, on appelle cette proposition " le Pacte de Confiance " . Rappelons, par simple goût de la nostalgie, qu'il y a trente ans, le père de M. Gattaz Pierre, Yvon, patron de l'ancien MEDEF - le CNPF - proposa presque le même deal à F. Mitterrand : supprimer l'autorisation administrative de licenciement contre la création de 400 000 emplois . L'autorisation administrative préalable fut supprimée mais aucun emploi ne fut créé .

   Donc, M . Gattaz fils, propose à F. Hollande, un contrat écrit, par lequel, si l'Etat s'engage à baisser les charges des entreprises de cent milliards d'€ sur cinq ans, le double de ce que se propose de faire J. M. Ayrault, il apporte l'engagement de toutes ses " branches " patronales de créer un million d'emplois dans le même temps, en sollicitant les entreprises une par une .

   Le CICE, Crédit d'Impôt Compétitivité Emploi, qui va leur apporter 20 Mds, ne suffit pas apparemment ... Pas plus que les 30 Mds de la Formation Professionnelle, que les 13 Mds de Crédit Impôt Recherche, que les 15 Mds perçus encore par les grands groupes pour la mise en oeuvre des 35 heures ...

   Tout ce beau monde se quitte sur la promesse de F. Hollande que le gouvernement allait étudier toutes ces questions . (2) .

 

   Et deux mois plus tard, le 31 décembre 2013, le Président offre, enveloppé dans le " papier rose " des cadeaux de fin d'année, " un " Pacte de responsabilité " aux entreprises : pas de coup de pouce au SMIC, mais 100 Mds aux entreprises .

   

   Dés le lendemain, dans " Le Monde ", M. Gattaz fils, ne peut cacher sa profonde joie . " Le Président de la République vient de lancer le projet global de sortir le pays de l'ornière et montre un cap qui nous va bien ", en signalant que le MEDEF lui avait proposé un "  pacte de confiance, au contenu trés proche " ...

   M. Gattaz ne se gêne plus et entre dans le détail :  " 50 Mds d'€ de réduction d'impôts et 50 Mds sur le coût du travail ... compensés par 100 Mds d'économies ... pour une entreprise en crise, ce n'est rien du tout ... " .

   Se sentant pousser des ailes, suite aux propos du Président, il précise qu'il sait où trouver ces économies : " ... Il y a deux postes qui pèsent sur le travail de manière absurde, la famille et la maladie ... " .

   Aux anges , il ajoute :  " ... Le Président de la République a parlé des abus de la protection sociale, démontrant que là-dessus il n'y avait plus de dogme . Alors là, j'ai applaudi, il faut y aller ... " , clame le patron du MEDEF .

   Du jamais vu !

   Car, oui, c'est vrai, F. Hollande a bien évoqué le combat contre les excés et les abus sur la Sécurité Sociale auxquels il allait falloir s'atteler : comprenez, la réduction de nombreuses prises en charge ... Du Sarkozy dans le texte ! ( Durant les fêtes, J.M. Ayrault a réuni le Haut Conseil du financement de la protection sociale pour lui faire étudier des reductions des côtisations de la branche famille et de la branche maladie . Ce Haut-Conseil rendra son rapport en Mai, aprés les élections municipales , - Le Point ) .

   Rappelons qu'au premier semestre 2014, à l'initiative du gouvernement vont se tenir " Les assises de la fiscalité des entreprises " dont un des thèmes déjà connus est la baisse de l'impôt sur les sociétés et le financement de cette réduction : CSG, TVA ...

   Souvenons-nous enfin que dans une intervention télévisée, en octobre 2012, F. Hollande s'était défini comme " le Président des entreprises pour notre pays " .

   Le 1er janvier dernier, Libération titrait sur l'an 2013 " L'an foiré " ! Je pense que nous pourrions anticiper, pour  l'an 2014 , " un an corné " !

 


   (1) . " L'hypocrisie des faux-docteurs porte la marque de leur flétrissure dans leur propre conscience " , aurait dit Thimothée .

 

 

   NB :   (2) . Cf. le billet de Laurence Dequay, dans Marianne No 872 du 4 janvier 2014 .

 

   

 

   

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens