Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2013 7 31 /03 /mars /2013 15:08

Sous-titre : Le jour où tout a failli s'effondrer .


  " Les clowns ne sont pas seulement l'apanage des partis populistes, ils fréquentent aussi les instances européennes, l' eurogroupe, la BCE et le FMI " . ( Nicolas Baverez . Editorialiste trés libéral . A propos de la crise chypriote ° .

 ( Illustration : gaite.lyrique .net ) .

 

 

 

confettis.jpg

 

   Le 16 mars 2013, grâce à la sagacité des technocrates de Bruxelles, et à propos de la crise bancaire chypriote,  l'Union Européenne est passée  trés prés de son effondrement .

   En décidant de taxer tous les dépôts bancaires de l'île, même les plus modestes, les technocrates de Bruxelles, auraient pu provoquer un vent de panique, en Europe, qui aurait jeté les déposants européens à l'assaut des guichets de leurs banques, particulièrement, dans les pays fragiles, comme l'Espagne ou l'Italie . Et c'en aurait été fini de l'Euro et de l'Union Européenne .

   A ceux qui croient encore que la politique n'est qu'affaire d'experts, que les peuples n'ont pas le niveau d'éducation requis pour participer aux décisions qui concernent leur avenir, les technocrates viennent de délivrer un sacré camouflet . Ces experts, capables de vous démontrer le théorème de Fermat les yeux fermés, se sont tout bonnement  liquéfiés devant la crise chypriote : Chypre, un confetti dans l'espace européen .

   Et je me vois contraint, pour une fois, de m'associer à un néo-libéral, pour considérer que l'Europe est dirigée par des " clowns " . Et pardon aux clowns qui apportent à l'art du cirque toute sa magie . Les " clowns européens " ne font plus rire .

 

   La décision de la " Troïka " du 16 mars, est entachée par quatre fautes de gouvernance, qui confirment que l'Europe n'est plus gouvernée et a déjà entamé sa dérive inéluctable vers une mort " clinique " .

   D'un point de vue financier - et alors qu' il ne s'agissait pas de mettre un terme au blanchiment d'argent venu de l'Est, puisque les avoirs étrangers n'étaient ponctionnés qu'à hauteur de 9.9% - il n'était question que de faire payer les contribuables européens , une nouvelle fois .

   D'un point de vue juridique, le projet venait bafouer de plein fouet le droit européen, et violer la garantie des dépôts jusqu'à 100 000 € .

   D'un point de vue économique, il créait un risque de panique bancaire et de fuite des capitaux hors de la zone euro .

   D'un point de vue politique, il a décridibilisé et délégitimé l'eurogroupe, il a créé les conditions d'une crise politique entre l'Europe et la Russie . Si demain, Chypre doit quitter la zone euro, comme certains technocrates l'envisageaient, on livre cette petite île, aux portes de l'Europe, aux appétits russes, turcs et chinois .

 

   La Troîka ayant rectifié, un peu le tir, peut-on assurer que tout danger est écarté . Certainement pas !

   Reprenons ce que dit le journaliste britannique Nicholas Shaxson, dans son ouvrage " Les paradis fiscaux " :

   " La Grande-Bretagne est au centre d'un réseau de paradis fiscaux qui alimente en capitaux la City de Londres et lui procure un gigantesque volume d'affaires . "

   Les montants étrangers déposés à la City représentent l'équivalent de 3400 Mds d'€ . Ils sont drainés vers la City par " une toile d'araignée de paradis fiscaux", qu'on appelle pudiquement " les dépendances de la couronne " : Jersey, Guernesey, Man, auxquels il faut ajouter Malte, bien qu'Etat indépendant . Ces îles recyclent vers Londres des capitaux de l'évasion fiscale venue des autres pays d'Europe, mais aussi de Russie et du Moyen-Orient .

   Quanq on sait que la City ne fait l'objet que d'une lointaine surveillance de la part des autorités britanniques, et que la toile d'araignée de ses paradis fiscaux pose un véritable casse-tête institutionnel, il y a de quoi s'inquiéter . C'est ainsi que dans ces îles britanniques , les dépôts bancaires étrangers atteignent 40 fois le niveau de leur PIB - c'était deux fois et demi, à Chypre -  que se passera-t-il en cas de faillite bancaire . Les îles ? C'est impossible, vu la faiblesse de leur PIB . La Grande-Bretagne ? Elle est en récession et son activité bancaire représentant un tiers de son PIB, comment cette activité ébranlée pourrait-elle faire face ? Le Mécanisme Européen de stabilité ? La Grande-Bretagne n'en fait pas partie .

   Nul n'a la réponse chez les technocrates de Bruxelles, et l'on peut même affirmer que nul n'a envie de la connaître .

   Le Grand Duché du Luxembourg, pas plus que le royaume de sa Gracieuse Majesté, n'a de quoi nous rassurer . Paradis fiscal des plus opaques : 3e place des pays les plus opaques . Cependant l'on sait qu'y dorment tranquillement 1000 Mds de dollars, soit 23 fois son PIB .  Pas d'impôts sur les revenus financiers internationaux . Virer vos dividendes d'un fonds luxembourgeois vers un compte suisse, ne vous coûte rien . En cas de crise bancaire, ce ne sont pas les banques luxembourgeoises qui seraient en danger, mais directement les grandes banques européennes : Deutsch Bank, BNP Paribas ou UBS ... Avec certainement, paar ricochet, leurs Etats ...

   Il y a aussi Malte et des avoirs étrangers 4 fois supérieurs à son PIB .

   Il y a aussi la petite Slovénie et ses 7 Mds de créances douteuses, corruption et spéculation, qui est la deuxième visée par la Troïka, aprés Chypre .

   Il y a encore la Lettonie, qui demande à entrer dans la zone euro, pour se protéger d'une arrivée massive de capitaux russes, ukrainiens et Géorgiens .

   N'oublions pas l'Irlande, la première à " piquer du nez " au début de la crise et qui voudrait bien " refiler " une partie de sa dette - 28 mds d'€ - au Mécanisme Européen .

 

   Enfin, voilà quelques " bombes " financières en position géostationnaire au-dessus de nos têtes, et nous en avons confié le contrôle à des " clowns " - pardon aux vrais artistes - comme vient de le montrer la crise chypriote .

   Que Dieu nous vienne en aide !

 

 

   NB : texte inspiré par l'article du magazine Marianne No 832, du 30 mars au 5 avril 2013 . " Il n'y a pas que Chypre ... "

   

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens