Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2012 5 30 /11 /novembre /2012 15:32

" Le mouvement perpétuel désigne l'idée d'un mouvement au sein d'un système, capable de durer indéfiniment sans apport extérieur d'énergie ou de matière, ni transformation irréversible du système ." 

 ( Illustration : mouvement-perpétuel.type-lycee.fr ) .

 Le pendule de Foucault .

 

 

Pendule_de_Foucault_1_.jpg

 

   Et si l'on reprenait l'approche de l'économie classique sous l'angle de la mécanique, pour voir si l'on comprend mieux où veut nous mener cette science, qui n'en est pas une . Ce petit jeu nous reposera de la pièce sado-masochiste que nous interprète l'UMP depuis quinze jours .

   Dés la Renaissance les inventeurs, igorant les principes de la mécanique, ont tenté de construire des systèmes mécaniques capables de perpétuer leur mouvement en vue de constituer une source illimitée de travail .  Mais les connaissances de l'époque ne permettaient pas de réduire significativement  les phénomènes de frottement  entre les pièces fixes et les pièces mobiles . 

   Un mouvement perpétuel ne peut exister dans la réalité sans aucune énergie apportée, et ne peut devenir lui-même source d'énergie, car cela reviendrait à consommer sans avoir ajouté ...

 

   Les économistes classiques anglais, dés la fin du XVIIIe s. et le début du XIXè, postulant que l'économie était d'abord un mouvement, décidèrent d'appliquer à l'économie les principes de la mécanique, se disant que la science économique pouvait être assez flexible, pour supporter et dépasser la règle des frottements entre pièces mobiles ou fixes .

   Je m'explique . L'hypothèse de base des économistes classiques était que, vu la facilité avec laquelle, au début, en tout cas, on avait déplacé des millions de gens de la terre vers les centres urbains - par la force, quand même - on pouvait postuler que le travail - représenté par les producteurs , les ouvriers si vous préférez - était mobile .

   Cela paraissait évident puisque, en plus, on pouvait se débarrasser des moins utiles, par l'émigration, quasiment imposée, vers des territoires nouveaux et peu peuplés, où l'on avait décimé les populations autochtones .

   L'autre face du postulat fut que le capital, lui, était immobile : il était, au départ surtout constitué de la terre, par nature, peu déplaçable, et les capitaux s'investissaient localement, car les technologies d'alors ne facilitaient pas les investissements à l'autre bout du monde, en quelques minutes comme aujourd'hui .

   Le système est " théoriquement " en place . 

   Les travailleurs bougent, à coups de trique, s'il le faut, vers les concentrations industrielles où s'investit le capital, et cela va durer quelques décennies : on appelle ce système " le marché libre ", générateur de sa propre énergie, certains pensent déjà à " un vrai mouvement perpétuel "de l'économie .

   Mais voilà, les frottements entre la pièce mobile -  les ouvriers - et la pièce fixe, le capital, représenté par ses détenteurs, la bourgeoisie,  ne tardent pas à se manifester : les émeutes se multiplient dans la fière Angleterre . Le mouvement économique perpétuel a des ratés . La bourgeoisie au pouvoir a peur de le perdre .

   Alors on fait appel, dés la seconde moitié du XIXe s. à un " pompier " :  c'est la théorie de l'économiste Stuart Mill, qu'on appelle aujourd'hui, le social-libéralisme . Il faut donner à la population les moyens de survivre, sinon elle va prendre le pouvoir . C'est l'époque des aides sociales, de quelques progrés sur les salaires : pendant à peu prés un siècle, on va se dire que cela peut vite coincer, entre pièces mobiles et les autres, le " marché libre " est devenu un gros mot .

 

   C'est vers la moitié du XXe s. que l'idéologie " du laisser faire " est revenue en force, notamment dans les années 1980 et avec elle l'idée du mouvement perpétuel, en particulier, grâce à la chute du bloc soviétique et aux théories sur " la fin de l'histoire .

   On peur relancer la mécanique : pièces mobiles, pièces immobiles . Mais avec un problème sérieux . La mécanique est toujours là,  mais le montage s'est inversé . La mobilité est passée dans le capital, grâce aux nouvelles technologies, électronique et informatique propices aux transferts de capitaux ; le travail, à cause de la régulation rigoureuse de l'émigration, et de toutes les peurs qui agitent les populations, l'évolution de la propriété immobilière,  est plus immobile qu'autrefois .

   Mais dans les grandes écoles de commerce et les universités on continue d'enseigner l'économie classique, comme par exemple ce grand principe que la solution est dans la mobilité des travailleurs . La nouvelle mécanique grince déjà, avec ses grippages : dette publique, réduction de la protection sociale, baisse des salaires, paupérisation des populations .

   Le mouvement est de fait interrompu, par un frottement imprévu : les tenants du " laisser faire " , au niveau du discours, mais qui réclamaient aux Etats à tous moments, - cela c'est la réalité -  les aides nécessaires, les devinent aulourd'hui en grande difficulté pour " huiler " la machine .

   L'issue provisoire pour les ordonnateurs de ce nouveau monde est de poursuivre , sur la mobilité du capital, " l'avantage absolu", cher à David Ricardo, en allant sur les zones où la main- d'oeuvre est la moins chère, mais entraînant rapidement vers le bas le niveau de vie de tout le monde . Vers le point où la mécanique, ayant trop chauffé, de frottements de plus en plus violents, explosera .

 

   " Aucun de ces modèles académiques ne peut fonctionner dans la réalité . Le noyau de cette machinerie est pourri, il n'a plus de lien avec la réalité, en fait, il n'en a jamais eu " . ( Noam Chomsky ) .

   

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens