Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 14:40

" Des briques tombent du haut de l'écran . Le joueur ne peut pas empêcher cette chute, il peut seulement orienter la chute des briques , ou l'accélérer . Le but est est de compléter une ou plusieurs briques sur une ligne horizontale, au bas de l'écran, ligne qui alors disparaît, et provoque la chute de nouvelles briques . Si le joueur ne fait pas disparaître ses lignes horizontales assez vite, l'écran se remplit de briques jusqu'en haut, il est submergé,  et c'est la fin de la partie .

   En fait, le joueur ne remporte jamais la victoire ..."

 ( Illustration : site Amazone.fr ) .

 

51o-X-bapxL__SL500_AA300_.jpg

 

   C'est terrible à dire mais j'ai l'impression que F. Hollande joue à " Tétris " . Il envoie des signaux au grand patronat - le rapport Gallois -  et ce dernier lui retourne des briques qui ont commencé à cabosser le Président et bientôt vont submerger l'Elysée, au point que l'écran va s'éteindre .

   Disons, tout d'abord, que depuis Mitterrand, puis Jospin, les patrons n'avaient plus peur des socialistes au pouvoir . En 2012, durant la campagne des élections présidentielles, c'était encore le cas, même si la préférence de ces milieux allait vers le candidat N. Sarkozy, prêt à tout, pour contenter ses amis .

   Mais voilà, le problème a changé de visage, au mois de juillet , quand F. Hollande a choisi la rigueur . Ne croyez pas que la rigueur intéresse plus que " ça " nos patrons . La rigueur, par le choc fiscal, plus équitablement partagé, entre riches et pauvres, ne leur a pas plu . Mais pas du tout !

   Ils la prônaient cette rigueur, depuis belle lurette, mais c'était autre chose . Pour eux, c'était les coupes sombres dans les dépenses, et particulièrement les dépenses sociales, le nettoyage du code du travail, - un carnage, promis par N. Sarkozy - mais certainement pas des augmentations de leurs impôts, même provisoires .

   Alors, comprenons nous bien . Ils savent qu'Hollande cèdera, qu'il a déjà cédé sur certaines de leurs exigences, mais voilà,  ils trouvent que cela ne va pas assez vite . Ils se moquent pas mal de la diminution du chômage, ce qu'ils veulent c'est l'augmentation de leurs marges et des dividendes de leurs actionnaires .

   Alors, les briques pleuvent sur F. Hollande, qui portent sur leur face, les  " Une " de médias " vendus " , les manoeuvres de " faux-pigeons " sur les réseaux sociaux, les ultimatums de grands patrons, les mise en garde de l'Europe ou du FMI , qui sont autorisés, à présent, à nous faire la leçon voire à nous ordonner de revoir notre copie .

 

   Et pourtant, ils en ont obtenu des avantages, depuis dix ans, et cela va continuer . Mettons face à face quelques chiffres, et vous comprendrez pourquoi, au jeu " Tétris ",  le joueur, les salariés, ne gagne jamais . 

   En 2010, les exonérations de charges pour les entreprises ont représenté 30 Mds d'euros de pertes de recettes , soit un tiers du déficit public,  pris en charge par le budget de l'Etat, donc par le contribuable , sous forme de taxes : sur le tabac, sur les alcools, sur les primes d'assurance automobile ou mutuelles santé ...

   Elles constituaient des aides à l'embauche de jeunes, aux contrats aidés, à l'apprentissage . Mais essentiellement, les allègements de charges sur les bas salaires, appelés " allègements Fillon ", ou mesures d'encouragement à la création d'emploi " ,  mécanisme visant à diminuer le coût du travail des emplois rémunérés entre 1 et 1.6 du SMIC : mécanisme coûtant, à lui seul, 20 Mds d'euros par an au contribuable . En augmentation de 33%, depuis sa création, en 1993 , par Edouard Balladur . (1) .

   Vu le niveau du chômage, chez nous, depuis trente ans, on peut douter de l'efficacité d'une mesure aussi onéreuse , qui en outre, a  un effet pervers sur les salaires, que les patrons n'augmentent pas pour rester dans les clous des exonérations . Précisons que ces aides sont accordées sans contrôle des services de l'Etat, sur simple déclaration des employeurs en fin d'année . 

   Et à ce stade, une question s'impose à nous : les  20 Mds annoncés par le Premier Ministre, hier, de nouvelles exonérations sur les salaires allant jusqu'à  2.5 fois le SMIC, à partir de 2014, ajoutés aux 30 Mds actuels, cela fait 50 Mds de manque à gagner supplémentaire pour l'Etat . 

   On comprend dés lors, les annonces d'augmentation de la TVA, pour la même période, et de réduction de la dépense publique, à travers les services publics . Mais si la dépense publique diminue pour payer les exonérations de charges, je ne vois pas comment le déficit se réduira à son tour .

 

   Le chômage n'a fait qu'augmenter, malgré tous ces cadeaux . Et il y a également quelque chose qui n'a cessé d'augmenter . Les profits des grandes entreprises .

   Si on lit les bilans d'activité, qui sont  publics, des entreprises du CAC40, pour 2011, on peut voir que le tableau est loin d'être aussi sombre qu'on veut bien nous le faire croire .

   Le résultat net de Saint-Gobain a augmenté de 13.7% : celui d'Hermès de 40.9% ;  Capgemini  +44.3% ;  Alsthom +58% . Au total, en 2011, les profits cumulés des 40 plus grandes entreprises françaises ont atteint 74 Mds d'euros . Soit  30 Mds d'euros de plus qu'en 2009, où les profits avaient atteint la somme de 44 Mds . Le premier semestre 2012 annonce encore des records .

   Et ces messieurs de la grande industrie réclament encore des baisses de l'impôt sur les sociétés, alors que leurs groupes sont taxés à 8%,  tandis que les PME le sont au taux maximum, de 33.3% . (2) .


   M. le Président, ne jouez pas à " Tétrix " avec ces grands squales, ils ne sont jamais gavés . Vous ne compléterez jamais une ligne en bas d'écran ! 

 

 

   NB : (1) Informations empruntées au site du journal L'expansion, du 10/11/2011 , Emilie Lévêque .

            (2) Informations empruntées au Magazine Marianne No 811 du 2 au 9 novembre 2012, p. 46 , A. Bouillin .


Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens