Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2013 6 09 /11 /novembre /2013 14:50

 Sous-titre : Ca balance pas mal, à Séoul . 

 

" Grâce à sa vision globale et son expertise unique, nous allons développer un pôle de banques d'affaires, en privilégiant, dans le même temps, notre culture entrepreneuriale internationale " , voici ce que dit le banquier d'affaires Thierry Leyne de Dominique Strauss-Kahn avec qui il vient de s'associer .

 ( Illustration : les pieds Nickelés  sur agoravox ) .

 

 

 

imagesCA4KD6SQ.jpg

 

   Dominique Strauss-Kahn poursuit sa reconversion . Depuis le 18 octobre dernier, l'ancien Directeur Général du FMI, Conseiller économique du Gouvernement serbe, Conférencier international de luxe, est devenu PDG de la société financière luxembouirgeoise Anatevké, fondée en 1994 par le financier luxembourgeois Thomas  Leyne . Cette Banque d'affaires prend le nom de " Leyne, Strauss-Kahn & Partners " ( LSK ) et vient d'entrer à la Bourse de Paris . Cette société est calquée sur le modèle des Banques d'investissement anglo-saxonnes : gestion d'actifs, capital risque ( spéculation ), assurance et intermédiation financière . ( Ce qu'on appelle dans le monde de la finance, un " hedge- fund ", c'est à dire ce qu'il y a de plus meurtrier dans les échanges financiers .

   Ces différents choix nous éclairent sur ce qui nous attendait si ce triste personnage avait été élu Président de la République : la France n'eût pas fait " du pédalo " mais de la plongée en " apnée " .

 

   Toute honte bue, le nouvel homme d'affaires n'a pas hésité, la semaine dernière, à Séoul, devant un parterre de grands patrons coréens, à " flinguer " l'Union Européenne, ses dirigeants et ses politiques, oubliant, fort à-propos, qu'il  fut un des bâtisseurs de la " zone-euro " et qu'il travailla de trés prés, avec tous ces dirigeants, lorsqu'il dirigeait le FMI .

   Selon ce génie de l'économie, le destin de l'Europe serait, en somme, entre les mains de " Pieds Nickelés " .  Et de brandir le carton rouge . " Plus personne ne croit que les dirigeants européens soient capables  de régler les problèmes ", s'est-il écrié .

   " Personne ne peut croire à l'image rose-bonbon " que tentent de faire avaler les Européens, qui se trompent de débat,  a-t-il encore martelé ; " le débat est centré sur plus ou moins d'austérité alors que le véritable enjeu est la compétitivité " . C'est une véritable douche froide que DSK a projeté sur ses anciens compères et leurs timides espoirs de reprise .

   Il ne cite pas F. Hollande, mais quand il annonce pour l'Europe, de la sueur, du sang et des larmes et pas du tout de lumière au bout du tunnel, on peut aisément deviner qui est visé . ( Ce qui montre que  " le héros des Sofitel " n'a pas digéré le refus de son ex-camarade de se retirer de la compétition à l'investiture socialiste en 2011, avant " la pantalonnade new-yorkaise " ).

   Il n'épargne pas davantage Angela Merkel dont il dit " qu'elle peine à se montrer à la hauteur des enjeux " . Pour " le rescapé du Sofitel " , A. Merkel est le seul dirigeant fort en Europe, mais pour des raisons historiques elle refuse d'assumer le leadership européen ... Tous les autres dirigeants sont incapables de prendre des initiatives ..." . ( sic ) . Paralysés par les enjeux et dépassés par les défis, ils se cachent derrière l'euro-zone et la " BCE " dont ils attendent qu'elle vienne au secours de la croissance, juge-t-il, sur un mode lapidaire .

   Et de prophétiser un nouvel  Armageddon, un scénario cauchemardesque : " Nous allons avoir une faible croissance qui ne crée pas d'emplois pendant de longues années, jusqu'à ce que cela conduise à des problèmes sociaux et politiques ... un avenir populiste avec à terme des menaces contre la démocratie comme aprés la crise de 1929 ... " .

 

   Cette prise de position brutale, à 9000 kms de Paris, appelle quelques commentaires . Encaisser plusieurs centaines de milliers d'euros pour enfoncer des portes ouvertes, car tout le monde sait que l'Europe est profondément malade de ses choix néo-libéraux, de sa soumission à la loi des marchés, au libre-échange, choix auxquels M. Stauss-Kahn a largement apporté sa contribution, n'a rien de glorieux .

   La lame de la guillotine à laquelle il condamne tous ses anciens collègues témoigne d'un " égo " qui n'a tiré aucune leçon de l'épisode peu reluisant new-yorkais, et qui pourrait l'étouffer .

   L'exécution sans la moindre circonstance atténuante à laquelle il soumet les dirigeants européens, depuis l'autre bout du monde, nous éclaire sur l'arrogance qui meut de tels personnages et donc sur le fossé qui les sépare à jamais des peuples .

 

   Et qu'il ait raison sur le fond ne change rien à l'insanité de son attitude . " La dette est devenue insoutenable pour les grands pays développés . On est en situation de pré-crise . Et la nouvelle  crise qui va survenir sera encore plus violente que la précédente de 2008, parce que l'effet domino va jouer encore plus rapidement à cause des CDS ( ces assurances titrisées, découpées et vendues sur toutes les places boursières comme des produits ordinaires ) , la contagion sera en effet presque instantanée .

   Dés qu'un pays va connaître un incident de paiement, les titulaires de ces assurances vont demander aux banques qui les ont émises de les rembourser, ces assureurs-banquiers ne vont pas pouvoir faire face - car ces titres toxiques se sont multipliés depuis 2008, comme avant la crise - et les faillites vont se succéder .

   Quant aux Etats ils sont aujourd'hui exsangues, ils ne pourront plus agir comme en 2008 , nous dit l'économiste François Morin, l'un des rares économistes à avoir prévu la crise de 2008 .

 

   " Le crétin prétentieux est celui qui se croit plus intelligent que ceux qui sont aussi bêtes que lui " . ( Pierre Dac ) .

 

   

 

   

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens