Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 août 2012 4 09 /08 /août /2012 16:05

  Article de novembre 2011 : réédition . Les_principales_dates_de_la_fin_du_monde.jpg

   "Une Société devient totalitaire lorsque sa structure artificielle devient flagrante... Cela survient lorsque la classe dirigeante a perdu sa fonction, mais réussit à s'accrocher au pouvoir par la fraude ou par la force. " ( George Orwell.)

  " Nos élites ont utilisé la fraude, il ne leur reste que la force."

 

      J'ai utilisé, hier, le concept de Sheldon Wolin:" le totalitarisme inversé". Je veux l'expliciter, à l'aide d'un article du journaliste Chris Hedges.

 

   " Le Coup d'Etat au ralenti":

 

L'essayiste canadien John Ralston Saul, écrit que la Démocratie est un système idéalement conçu pour secouer le statu quo, le défier, mais elle a été endommagée et domptée, pour servir aujourd'hui ce statu quo.Le coup est terminé, ils ont gagné.( Les financiers.) " Nous avons subi un Coup d'Etat au ralenti." ( La formule est trés réussie!)


   Nous nous trouvons à la frontière d'une des plus sombres périodes de l'histoire de l'Humanité, où les lumières de la Civilisation vacillent, chancèlent, et où nous risquons de descendre pendant des décennies, peut-être des siècles, dans la Barbarie... Les élites ont réussi à nous convaincre que nous n'avons plus la capacité de comprendre les Vérités révélées de l'économie, pas plus que de lutter contre le chaos causé par les catastrophes économiques et écologiques.

   Beaucoup de gens continuent à croire à la façade de la politique électorale, aux Parlements, aux Constitutions, aux Chartes de Droits, ou à l'apparition d'une économie rationnelle. C'est peut-être encore vivable. Mais les leviers du Pouvoir sont tellement contaminés que les besoins et la voix des Citoyens sont  devenus inaudibles. Par exemple, chez nous, qu'est-ce qui préoccupe, aujourd'hui, les "éléphants" socialistes, autour de François Hollande? La chasse aux futurs postes ministériels!

 

   La" politique déchet":

   L'on nous fait vivre dans une culture que l'écrivain américain Benjamin Demott appelle:" La politique Déchet." La politique déchet, n'exige pas la Justice ou la réparation des Droits. Elle incarne toujours des causes plutôt que de les expliquer pour les clarifier. Elle évite les véritables débats pour des potins, des spectacles, des scandales fabriqués, ou pas, voyez les affaires DSK: et le voyeurisme honteux qui a envahi nos écrans  télévisés. Elle vante sans cesse notre force morale, notre caractère de battant, et communique dans un langage de compassion menteuse:" on ressent votre douleur."

   Avec la politique déchet, rien ne change, au contraire, rien ne vient arrêter les connivences, le népotisme- peux-tu placer mon fils-,les petits arrangements, les liens qui favorisent les avantages socio-économiques d'un groupe de particuliers.

   Ne cherchez pas à faire appel à 'la Bonne Nature"  de ces profiteurs: ils ne connaissent même pas le mot. 

   Le pouvoir est aux mains de décérébrés qui participent impitoyablement à la création d'un système néo-féodal. Là est 'le totalitarisme inversé."  Nos dirigeants politiques se sont révélés être de bons" outils" du pouvoir financier.

 

   L'uniformité idéologique:

 


   Les Médias inféodés au système contrôlent à peu prés tout ce que nous lisons, regardons ou écoutons et imposent une uniformité insipide de l'opinion. La culture de masse, détenue et diffusée par les sociétés privées, nous divertit avec des questionnaires, des potins sur les célébrités, les journalistes s'invitent entre eux pour nous débiter leurs fadaises, faire la promotion de leurs livres trés souvent d'une nullité attristante. On nous amuse aussi avec des spectacles de plus en plus débiles, la téléréalité, où les producteurs se livrent à une compétition des plus honteuses. On nous conditionne avec des publicités percutantes assises sur des techniques souvent fort discutables.

   Aujourd'hui, l'économie domine la vie politique, et avec la domination viennent les différentes formes de cruauté.

   En fait, le pouvoir financier exploite la science et la technologie pour atteindre ses sombres buts . Les scandales des laboratoires pharmaceutiques sont là pour le démontrer. Ce pouvoir impose l'uniformité idéologique en utilisant les systèmes de communication de masse pour nous inculquer une débauche de consommation comme si ce n'était qu' une pulsion intérieure et nous fait prendre nos illusions sur nous-mêmes pour la réalité.

   Dans ce système, on ne réprime pas encore les "Dissidents", du moins tant que ceux-ci demeurent inefficaces. Mais regardez comment la répression pointe sur"Les Indignés" , qui commencent à "agacer" nos beaux messieurs.

   En détournant notre attention, par ces émissions télévisées, en flattant les instincts les plus bas des gens, ils veulent masquer le démantèlement des industries nationales, les attaques contre certaines ethnies, le déclenchement de vagues de misère humaine, la délocalisation des emplois vers des pays où des tyrans à l'ancienne savent encore garder les travailleurs au garde à vous.

 

   Puis viendra le retour aux dictatures classiques:

 

   Le totalitarisme inversé, c'est encore ceci. Nos élites médiocres, sans courage ou corrompues, tentent désespérément de sauver un système qui ne peut être sauvé, on peut même ajouter qu'ils tentent de se sauver eux-mêmes. Le Théâtre de marionnettes des sommets européens, ou des G20, G8 et même G2 aujourd'hui, illustre trés bien cette affirmation.

   Mais, une fois le Crédit asséché pour le citoyen moyen, une fois que le chômage massif aura créé une classe ,marginale permanente et furieuse, que les produits fabriqués "bon marché", qui étaient l'opium de base de notre culture auront disparu, nous allons progressivement dériver vers un système qui ressemblera davantage au totalitarisme classique.

   Des formes plus violentes de répression se substitueront aux mécanismes de contrôle des peuples, jusque là, un peu plus souples, bien que réels. Nous verrons, nous voyons déjà , des zones urbaines dont les centres-villes seront des déserts alimentaires, nous verrons la violence sauvage exploser à cause de biens devenus tout d'un coup trop chers et inabordables, et la répression étatique se durcira. Le recours à la force par les élites sera de plus en plus manifeste.

 

   L'apologie de l'égoïsme:

 

   L'indifférence au sort d'autrui, c'est ce qu'essaie de nous inculquer cette société pourrie par l'individualisme. On utilise la peur ou l'apologie du plaisir personnel pour contrecarrer l'esprit de solidarité.

   Nous ne devons pas baisser les bras! Nous devons continuer à combattre cette idéologie dominante, ne serait-ce que pour préserver notre humanité commune, et même à travers de petits  ou minuscules actes. L'espoir demeure à travers ces petits actes de défiance. Cette capacité de dire non, c'est ce que les contrôleurs de l'Etat Financier veulent éradiquer.

   Notre Devoir est de résister à la tentation du repli sur soi, à la tentation d'ignorer la cruauté se trouvant de l'autre côté de notre porte.

 

" Nous sommes à la veille d'un des moments les plus dangereux pour l'Humanité."( D'aprés Chris Hedges. Journaliste au New York Times, Prix Pulitzer.)

 

   NOTE: -Ce texte s'inspire d'un article de Chris Hedges," le totalitarisme inversé," présenté et commenté, sur le blog: Les 7 du Québec, à la date du 13 juillet 2010.

                - L'illustration représente un temple Maya, civilisation disparue aux alentours du XVe siècle.

   

 


Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens