Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 15:40

" Deux demi-vérités ne font pas une vérité " .

( Illustration : On a retrouvé la 7e compagnie . Robert Lamoureux ) .

 

 

on-a-retrouve-la-7eme-ci-ii03-g.jpg

 

   Dans son roman " Le cheval dans la locomotive ",  l'écrivain anglo-hongrois Arthur Koestler aborde un sujet trés complexe, concernant la nature humaine et son besoin inconscient d'auto-destruction . Il attribue cette pulsion à la lutte interne que se livreraient notre cerveau ancien - le cerveau reptilien - siège de nos instincts, et notre néo-cortex, siège de la raison . Il part du constat que " Les Lumières " en consacrant l'Homme, comme un être raisonnable que l'on peut convaincre par des arguments logiques, ont négligé ses besoins affectifs et instinctifs, l'inscrivant dans une schizophrénie définitive, qui allait enfanter le socialisme, puis le communisme, mouvements fonctionnant sur l'adoration de la " Déesse Raison " , invoquée et convoquée, à toutes occasions, mais dans un mythe totalement  désincarné, qui ne pouvait que déclencher chez les hommes une soif de bien-être désormais inextinguible , soif qu'il décrira dans un autre roman, " Les hommes ont soif " .

    Il évoque, ensuite, ce qui devait suivre, " le socialisme scientifique " de Marx . Le mythe d'un monde nouveau ayant vaincu toutes les inégalités sociales, nouvel absolu, donc,  auquel il fallait parvenir par tous les moyens , et berceau de tous les totalitarismes .

 

   Aprés avoir lu cela, je me suis imposé une lecture de certains évènements, selon la grille koestlérienne : cerveau reptilien ou cortex raisonnable .

   " Malgré 650 millions de livres d'emprunts extraordinaires entre 1783 et 1786, le trésor royal reste vide . Pour éviter la banqueroute des mesures d'urgence s'imposent . Al'été 1786, le Contrôleur Général des Finances, Calonne, présente à Louis XVI un plan d'assainissement financier qui comporte un changement radical du système fiscal . L'impôt foncier qu'on appellerait subvention territoriale, devrait être acquitté par tous, sans distinction de classe . Des assemblées provinciales seraient chargées, à la place des Fermiers Généraux, qui se servaient un peu trop aisément, de la répartition de cet impôt . Les droits seigneuriaux et féodaux de l'église seraient rachetés par l'Etat, les biens du clergé seraient imposés comme ceux des autres citoyens . La suppression des douanes intérieures, la libre circulation des grains, le paiement des journées de corvée pour l'entretien des chemins, serait accordé aux paysans . Ces réformes étaient inspirées de Turgot et de Necker, à qui elles avaient été refusées par la Cour . " ( Site : www.devoir-de-philosophie.com ) .

   Le 22 février 1787, le Roi réunit  " l'Assemblée des Notables ", grands seigneurs, haut clergé, noblesse de robe, grands marchands, désignés par lui, qui rejette en bloc ces propositions : autrement dit, qui refusent de payer l'impôt .

   Quelques mois plus tard éclatera la Révolution . A l'évidence, le refus des privilégiés de participer à l'effort national de redressement relevait de leur cerveau reptilien .

 

   Le 11 janvier 2013, une négociation sociale, entre syndicats des salariés et patronat, s'est terminée par un accord qui démantèle le droit du travail et favorise les licenciements massifs, sans autre forme de procés . Le patronat est content . Il vient d'obtenir ce qu'il réclamait depuis trente ans . Le patron de Renault n'a pas attendu que cet accord soit traduit sous forme de Loi . Quatre jours aprés, il annonce 7500 fermetures de postes d'ici à 2016, en France .

   Le MEDEF, fort de ce résultat, n'a pas attendu quelques mois, pour que les travailleurs respirent un peu et aient le temps de digérer l'accord fatal du 11 janvier . Dés le 15 janvier, hier, quatre jours aprés l'accord sur les licenciements, il remet ça et attaque durement, sur un autre aspect de la politique sociale : les retraites . Et ce, sans attendre le deuxième trimestre de l'année, au cours duquel le gouvernement prévoyait une nouvelle négociation sur le sujet .

   Trés habilement, le MEDEF s'attaque aux " Complémentaires- retraites ", pas encore frontalement au Régime Général, mais il sait où il va . Le Ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, l'opposant farouche, auto- proclamé à la " lutte des classes ", vient de donner le feu vert aux patrons . " Les partenaires sociaux devraient se mettre d'accord d'ici à mars sur une désindexation des pensions Agirc-Arrco ... Un accord de ce type serait un élément trés important d'appréciation . On ne pourrait pas ne pas entenir compte ..." . propos rapporté par Les Echos, journal des entreprises, qui le traduit en clair : une telle décision servirait de modèle pour résorber une partie du problème de financement des retraites .

   Selon la CGT, les propositions sont les suivantes : l'évolution des pensions doit se faire en 2013 sur le taux de l'inflation, moins un point et demi, puis moins un point, les années suivantes . Le décrochage d'avec l'augmentation des prix est consommé . Le calcul des pensions de reversion passerait de 60% à 56% : courage aux dames qui ont la malchance de devenir veuves . L'âge minimum d'accés à la retraite passerait de 55 à 60 ans et les droits des chômeurs dans le calcul de leur pension serait abaissé de 30% .(Cité par Mediapart . Laurent Mauduit . 16/01/2013 ).

 

   Pourquoi se gêner ? Depuis six mois,  F. Hollande accepte toutes les reculades, céde sur tout . Le patronat y va donc à la dynamite . 

   De quel cerveau relève  l'usage de la dynamite dans les relations sociales, à votre avis ? A l'évidence cela relève du cerveau reptilien des patrons, comme de celui des privilégiés de 1787 . Dans cette course folle à la dévastation de notre système social, les patrons risquent de " prendre des harengs pour des chevaux de course " , aurait dit  A. Koestler .



 

    

 

   

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens