Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2012 1 20 /08 /août /2012 19:03

Réédition .

 

" L'aliénation du spectateur au profit de l'objet contemplé,( qui est le résultat de sa propre activité inconsciente), s'exprime ainsi: plus il contemple, moins il vit ; plus il accepte de se reconnaître dans les images dominantes du besoin, moins il comprend sa propre existence et son propre désir." ( Guy Debord. La Société du spectacle .1967. Cité par le site: sami.is.free.fr/oeuvres/debord_societe_spectacle ).

   (1)" La planète malade" est un essai de Guy Debord , de 1971 ; édité par gallimard , 2004.) Guy Debord, écrivain et essayiste révolutionnaire français ; 1931-1994 )


   Illustration: site www.wat.tv/video/planete-malade

 

 

commentvalaterre.jpg

 

 

   F.Hollande avait-il pris la mesure des enjeux, quand il déclarait, au soir des "Primaires socialistes ", en octobre 2011,  " Il faut réenchanter le rêve "?  Regardons , avec un Guy Debord trés lucide, la réalité en face .

   Nous avons atteint le point "de l'impossibilité de la continuation du fonctionnement du Capitalisme... La pollution s'est emparée de toute la vie de la société." Et de nous citer des exemples: 

   Pollution chimique de l'air respirable ; pollution des eaux des rivières, des mers, des océans ; augmentation irréversible de la radioactivité accumulée par le développement des énergies nucléaires ; nuisances sonores généralisées ; envahissement des plastiques, non biodégradables, dans notre environnement le plus proche ; falsification insensée de nos aliments ; lèpres  urbanistiques s'étalant à perte de vue, en lieu et place de nos campagnes ; recrudescence d' épidémies que l'on croyait révolues ; augmentation du nombre des maladies mentales ; augmentation des suicides, particulièrement dans des lieux où les agressions  contre  l'environnement sont le plus localisées.

   N'oublions pas,  dans la liste,  le danger permanent de l'arme nucléaire , ou des armes biologiques, de plus en plus aux mains de petits potentats sans foi, ni loi.

   La nouveauté, c'est qu'aujourd'hui, la science indépendante le dit, le prouve, et prononce des mises en garde de plus en  plus pessimistes, car cette science sait mesurer et extrapoler avec une précision accablante les désordres engendrés par le développement industriel pensé sur le seul mode du profit de quelques-uns. La science indépendante peut même nous dire à quelles dates probables les premières  catastrophes vont se déclencher. Nous ne sommes plus dans les terreurs collectives millénaristes, nous avons atteint le moment où la science nous annonce,  mathématiquement, notre fin, si nous ne réagissons pas. Et encore, réagir pour faire reculer légèrement l'échéance.

 

   Les dirigeants politiques et économiques ne peuvent plus nous cacher ces réalités . Ils savent trop bien que la société n'accepterait pas que l'on cachât les dangers, et qu'une telle attitude pourrait provoquer des révoltes d'une grande violence.

   C'est qu'il ne s'agit plus d'une exploitation porteuse de misère, d'un système d'oppression privatif de libertés, le capitalisme, dans son expansion et accomplissement de  son économie politique, en abîmant et en condamnant le milieu même de la vie,  nous a fait entrer dans sa phase ultime: la mort ! la mort de l'humanité .

   En tuant l'air des villes et l'air des champs, l'eau des sources et l'herbe verte, les capitalistes et les réformistes qui croyaient pouvoir encadrer le système,( socio-démocrates et autres naïfs ), et le faire évoluer vers un "capitalisme à visage humain", nous ont conduit sans états d'âme, à ce que Debord qualifie de " reniement achevé de l'homme" .

 

   Alors , les têtes pensantes du système ont réagi . Oui aux mesures anti-pollution, oui  aux économies d'énergie, oui à la protection de l'environnement, il y a là, ont-ils trouvé, des réserves fabuleuses de profits à faire encore, des niches d'investissements à faire prendre en charge par les Etats, pour faciliter les gains à venir .  Car ne nous y trompons pas,  même à la veille de sa mort, un profiteur songe encore au profit,  c'est son élan vital.

   Mais il faut faire croire au citoyen que l'on a changé, que l'on s'intéresse maintenant, et pour de bon, à son sort.

   Et l'on a mis en marche une force de combat, colossale et meurtrière, la force des médias télévisés, radiophoniques, les publicitaires, le cinéma et Internet, les personnalités peu regardantes sur les valeurs, quand il y a de la renommée et de l'argent à gagner, on a mis en marche , ce que Debord appela:" La société du spectacle."

   Cette société fonctionne sur un principe d'aliénation, comme l'ancienne exploitation du prolétaire. " L' aliénation du spectateur s'exprime ainsi : plus il contemple, moins il vit ;  plus il accepte de se reconnaître dans les images dominantes du besoin, moins il comprend sa propre existence et son propre désir... Ses propres gestes ne sont plus à lui, mais à un autre qui les lui représente."(2)

   Debord va plus loin, quand il dénonce  l' entourloupe  du système qui n'a qu'un but,  nous endormir. " A mesure que la nécessité se trouve socialement rêvée, le rêve devient nécessaire. Le spectacle est le mauvais rêve de la société moderne enchaînée, qui n'exprime finalement que son désir de dormir... le spectacle est le gardien du sommeil."(2)

   Et  nous pouvons comprendre ainsi quel est le rôle assigné à nos stars du cinéma, de la chanson, du sport, mais aussi de l'industrie, des médias, de la politique, de l'écologie, de la littérature voire de la "truanderie" ; à tous ces jeux télévisés, à la télé-réalité, à ces documentaires si esthétiques sinon pathétiques.

   Un seul but, amener le spectateur à s'identifier au héros, il est si beau, si riche, si intelligent. Ce pourrait être moi, donc" je suis quelqu'un", (Rosanvallon). Le monde peut bien s'écrouler, je suis quelqu'un, ce que j'ai voulu être toute ma vie. je rêve ! Sauf que de ce rêve là, on ne redescend pas.

        Et pendant que je me prends pour Brad Pitt , les financiers continuent de se goinfrer.

  

   Voilà, Mr Hollande,  parlez  vrai aux Français, car vous courez le risque d'être assimilé aux tricheurs qui nous grugent, à ceux qui nous" enfument" de paroles et refusent les actes.

   Tenez-nous le langage de la vérité !  Nous saurons ainsi  , un jour peut-être, dépasser" le spectacle" pour choisir les bonnes réponses, et  montrer aux  parrains de l'illusion qu'ils ne nous ont pas encore , tous, endormis.

 

 

   NOTE: (2) Les citations de Guy Debord sont empruntées au site:sami.is.free.fr/oeuvres/debord_société_spectacle

 

   


Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens