Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 17:02

Réedition de l'article du 24/04/2012 .

"Il y a quelque part sur le pavé de Fourmies une tache qu'il faut laver à tout prix ...Prenez-garde ! Les morts sont de grands convertisseurs, il faut s'occuper d'eux ." ( Georges Clémenceau . Chambre des députés . Mai 1891 .)

( Illustration :  Mausolée des fusillés à Fourmies . Photo Alain Delfosse .2008 .)

 

 

mausolee.gif

 

 1er Mai 1891. 

Pour la deuxième année consécutive, les ouvriers français, à l'invitation de la IIe Internationale socialiste, s'associent aux ouvriers américains, pour une journée de revendications portant sur la journée de travail de huit heures .

   A Fourmies, petite ville ouvrière du Nord, spécialisée dans le textile, le mot d'ordre est suivi . Si bien que le patronant exige du sous-préfet l'arrestation de quatre meneurs . Les esprits s'échauffent, les ouvriers réclament la libération de leurs camarades, le sous-préfet fait venir la troupe, et en fin de journée, les soldats ouvrent le feu . Neuf morts : quatre jeunes femmes et deux enfants, dira Paul Lafargue . Ils ont  14, 16, 18 et 20 ans ; un autre a 30 ans, un autre, le plus âgé a 46 ans . Il y aura également 33 blessés .

   Dés le 2 Mai, neuf autres grévistes sont arrêtés et condamnés à de la prison ferme .

   Depuis, le premier mai est une journée de revendication des travailleurs, sous la responsabilité de leurs syndicats, et dans le souvenir des Fusillés de Fourmies .

24 avril 2012 .

Nicolas Sarkozy , jusqu'au dernier jour, ne nous aura épargné aucune infâmie ! Voilà le symbole qu'il a décidé d'injurier, le 1er Mai prochain, dans le rassemblement qu'il convoque au Trocadéro à Paris . Et comme une infâmie à la fois ne lui suffit jamais, il la double d'une autre, une provocation à tous les travailleurs . Il appelle son rassemblement, le rassemblement du " vrai travail ."

   Cette initiative revêt une gravité exceptionnelle : le Président de la République appelle à la Confrontation ; le candidat sortant veut créer un climat de tension, entre les deux tours de l'élection présidentielle,  initiative malsaine et dangereuse . 

   Je songe encore une fois à ceux qui prétendaient, tout en le critiquant du bout des lèvres, parce qu'il leur faisait peur, qu'il était républicain et démocrate .

   Mais quel est le signal qu'il veut envoyer aux Français, par cette nouvelle provocation , et qui ne sera pas la dernière, trouvée in-extrémis au lendemain du premier tour ? Son indéfinissable Conseiller Spécial, Henri Guaino, a bien dû lui expliquer que c'est Pétain qui , en 1941, sous l'occupation, dans sa volonté d'ôter à cette journée son caractère de lutte , en a fait la " Fête Nationale du Travail ": mesure heureusement abrogée, à la Libération, pour rendre aux syndicats ce qui appartient aux syndicats .

Le Président de la République, encore en fonction, aurait-il l'intention d'envoyer un message subliminal aux électeurs du Front National, qui depuis longtemps s'est lui-même approprié cette journée, en tordant l'histoire pour en faire la Fête de Jeanne d'Arc, n'osant pas se reférer à Pétain, car la Loi l'interdit ? Un message subliminal à ces électeurs, à qui Marine Le Pen a réussi à faire croire que la France était "occupée" par les immigrés ?

   Mais la haine de Sarkozy pour les syndicats, il l'a dit et répété, est incommensurable .

" Le vrai travail !"  Le candidat s'explique trés clairement sur ce sujet . Le vrai travail c'est celui de ceux qui ont travaillé toute leur vie, sans compter leurs heures, sacrifiant les vacances et les dépenses inutiles, refusant toutes les aides de l'Etat, refusant le travail protégé, pour ne devoir qu'à eux-mêmes leur réussite, la maison et le patrimoine qu'ils ont bien l'intention de léguer à leurs enfants sans qu'un état prédateur vienne confisquer, à leur progéniture, les fruits de ce travail,  pour le répartir à des fainéants . Voilà ce qu'est pour un Président de la République  en exercice, la République qu'il a incarnée pendant cinq ans .

 1er mai 2016, Paris .

 Les images du 19/20 de France3, Ile de France, montrent nettement les CRS matraquant des syndicalistes non cagoulés, non violents, les " bombant aux lacrimos " en plein visage, à quelques centimètres d'eux, scindant le cortège syndical pacifique en deux, pour séparer les jeunes des syndiqués, immobilisant du même coup la deuxième moitié du cortège où les gens vont s'entasser, provoquant des mouvements de foules particulièrement dangereux .

A quoi jouent le ministre de l'intérieur, d'aujourd'hui, et sa police ? La répétition des violences policières depuis le 9 mars, jusqu'à aujourd'hui, 1er mai, ne peut plus être le fait du hasard ...

  

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens