Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 14:23

 "Que choisir? Toute la vie est affaire de choix , cela commence par la tétine ou le téton et cela s'achève par le chêne ou le sapin". ( Anonyme.)free-trade-cartoon.jpg

 

   Je viens de lire une information qui a transformé ma colère en rage. " La récession économique se fait sentir même au stade ultime de la vie: les enterrements en fosse commune sont en nette hausse au Royaume-Uni. Vingt et un mille Britanniques, faute d'argent, ont bénéficié cette année du service funéraire minimal. Soit une augmentation de quatorze pour cent dans certaines régions." ( Magazine Marianne No763 du 3 au 7 décembre 2011.)

   La fosse commune ou le "Carré des Indigents" où l'on vous garde cinq ans avant de vous incinérer et éparpiller vos cendres pour faire de la place, voilà ce qui attend les pauvres, dans des pays où la richesse coule à flots, pour certains. Je n'avais pas encore saisi cet aspect de la loi du marché.  Au passage, et comme clin d'oeil à mon article d'hier, sur Roland Barthes, je précise qu'on ne dit plus, aujourd'hui "fosse commune", on dit:"Division à caveaux de terrain commun."

   Quel que soit le nom dont on affuble le système, Barthes aurait dit, que le troisième terme du message était que même "un mort" n'a plus à être respecté!


   Je me souviens du temps où les Communes assuraient  , elles-mêmes, ce service, gratuitement, aujourd'hui elles n'en ont plus le droit. Cela donnait raison au vieil adage: tous égaux devant la mort. Mais voilà, Bruxelles est passé par là: les Lobbyes des "croquemorts" ont gagné, et notre mort est aussi devenue une marchandise. Ceux qui n'ont pas encore compris ce que c'est que l'économie de marché, vont peut-être ouvrir les yeux, devant cet exemple. Ajoutez-y les Assurances Obsèques que nous sommes régulièrement invités à contracter, et le commerce de la mort vous apparaîtra encore plus évident.

   Ce qui constitue notre essence d'être humain, ce qui nous est le plus intime, à savoir la conscience que notre existence a une fin, la seule chose à laquelle nul ne devrait pouvoir accéder, nous a été volé pour en faire quelque chose qui s'achète et qui se vend.

   Non seulement le Capitalisme nous vole notre vie, mais aujourd'hui, les Politiques lui ont donné le droit de nous voler notre mort.

   Je voudrais ajouter une autre information qui montre également  le "braquage" institutionnalisé sur la fin de notre vie: depuis 2004, en France, le nombre de refus d' un Héritage, d'une  Succession, a augmenté de 34%, parce que de plus en plus de défunts sont trop endettés, et que les héritiers ne peuvent pas assumer la Succession.

 

   Je crois qu'il faut regarder les problèmes en face. Les adeptes du "laisser-faire, laisser- aller", sont allés trop loin.

 

   Regardons les réponses , bien en face. Elles existent. Des Penseurs de talent nous les ont proposées, il faut que nous les remettions sur la table, et surtout sous le nez de nos Responsables Politiques, avec le message que, cette fois, ils ne s'en tireront pas "comme ça", avec quelques pirouettes.

   Sortons de la sidération dans laquelle la Chute de l'Union Soviétique a laissé les gens de gauche. Ce fut la "mascarade" sanglante d'une idée bien plus forte, et plus noble que cet épisode honteux.  Le Socialisme démocratique cela est possible.

   D'abord, soulignons avec fermeté, que les Principes démocratiques sont en danger dans la Société du Capitalisme financier. Le Capitalisme s'est développé sur les Principes démocratiques, je veux dire les Droits individuels, donc le droit d'entreprendre.

   Mais le néo-capitalisme n'a plus rien à voir avec ça. Il faut comprendre que l'ultra-libéralisme nous conduit à l'autoritarisme, il est devenu complètement contradictoire avec la Démocratie. Si nous le laissons prospérer plus longtemps, il va nous conduire vers de nouveaux fascismes.

   Nous avons bien vu comment la grande bourgeoisie européenne s'était accomodée, dans les années trente, de ce type de régime.

   Nous n'en sommes pas encore là, mais regardez comment fonctionne l'Europe, en ce moment, dans sa "lutte" contre la spéculation: avez-vous vu le Président de la République consulter une seule fois le Parlement, depuis des mois, sur les décisions financières qu'il prend toutes les semaines ?

   La lutte contre les spéculateurs sur les Dettes souveraines, est conduite par deux Etats, la France et l'Allemagne, les 25 autres pays n'ont qu'à suivre.

 


   Un Socialisme démocratique, décentralisé, autogestionnaire, ( pourquoi ne pas remettre le mot à la mode?), est une réponse à la folie des carnassiers de la finance. Un Socialisme associatif, coopératif , où ce qui est essentiel à l'existence de l'individu, à ses besoins premiers est protégé par la Loi: l'eau, la terre, la santé, l'éducation , la protection sociale, sont sortis du domaine marchand. 

   Je reviendrai sur les bases de cette autre société, fondées sur l'analyse politique de Karl Polanyi, Anthropologue et Economiste Hongrois,1886-1964, exilé aux Etats-Unis et auteur en particulier de "La Grande Transformation" en 1944. ( Voir le dossier de Marianne No 763- du 3 au 7 novembre 2011).

   Ses réflexions sur la capacité du Pouvoir politique à organiser les échanges économiques sont d'une brûlante actualité.

 

   " L' imagination politique de Karl Polanyi, en ces temps d'aplatissement du pensable et du possible, nous rappelle la dimension démocratique de nombreux courants socialistes: la Démocratie doit enfin oser paraître ce qu'elle est: un socialisme authentique." ( site: laviedesidees.fr/ Karl-Polanyi- le-marche-et-le-socialisme).

   

 

   

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Société
commenter cet article

commentaires

cheap essay 01/08/2014 12:53

Art a eu un grand nombre de différentes fonctions tout au long de son histoire, ce qui rend son objectif difficile à quantifier abstrait ou de tout concept unique...

microsofthelpnow.com 16/04/2014 13:56

That is what all needed for the sure. Thinkers of the talent we have available, we need the remettons on the table, and especially under the nose of our heads Policies. Really thank you for sharing for this with.

Claudecb 04/12/2011 17:18


Non, nous ne reposerons jamais en paix!


J'ai vu récemment un reportage sur un petit village italien dont le maire a décidé de "nettoyer" les concessions pourtant dites à perpétuité. Une affiche sur la tombe annonçant l'arrêté
municipal, le délai réglementaire....et hop voilà que le repos éternel sera troublé et les restes des défunts entassés dans une fosse commune.


En Grèce la situation atteint son paroxysme et la lecture de l'article dont le lien suit donne le ton de ce qui nous attend! :


http://www.slate.fr/story/36193/tombe-louer-expulsion-cimetiere-mort 


Comme le disait l'autre, nous sommes vraiment bien peu de chose....

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens