Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 16:11

 thumb-la-medaille-fields---la-plus-haute-distincti-copie-2.gif

 

 

" Il est temps que le quatuor Jospin, Chevènement, Hue, Voynet se rappelle que les majorités de gauche ont conduit au désastre chaque fois qu'elles ont voulu appliquer les politiques de leurs adversaires et pris leurs électeurs pour des idiots amnésiques " . ( Pierre Bourdieu . C'est ainsi que le sociologue rappelait à l'ordre la gauche plurielle, en 1998 ) .

 (1) . Expression empruntée à l'économiste Frédéric Lordon ) .

 ( Illustration : gralon.net . Medaille Fields ) .

 

   C'est prochainement que F. Hollande va se voir attribuer la Médaille Fields - équivalent du Prix Nobel pour les mathématiques - pour son invention dans le domaine de la géométrie de l'espace, plus précisément la géométrie des sphères : ce domaine de la géométrie doit désormais à F. Hollande le " concept de la droite incurvée " .

   Dans la géométrie des sphères, il n'y a pas de droite rectiligne, il n'y a que des courbes, des droites incurvées, si vous préférez .

   Le concept de " gauche réformiste " de type linéaire, dans le cadre de la géométrie plane, dite nationale,  est devenu inutilisable dans une mondialisation de nature planétaire à l'évidence sphérique .

   La disparition de la gauche des réformes s'imposait donc afin d'y substituer la " droite incurvée " .

   Soyons clairs ! Dans une sphère, comme dans le cercle de la géométrie plane, il y a un centre . Mais le  " matheux "  F. Hollande n'a pas choisi d'orienter sa politique vers le centre, car il eût dû reprendre une droite rectiligne - le diamètre de la sphère est une droite rectiligne - , cela il le laisse à la droite classique . La droite classique va droit au but . Le but c'est le centre de la sphère, la droite fonce droit sur le but, c'est d'ailleurs là, toute la nature, par exemple,  du sarkozysme : les profits, les marges, les plus-values d'un côté, les destructions de toutes les protections sociales de l'autre, et le plus vite possible .

   C'est la droite rectiligne, bien installée dans son repère orthonormé !

 

   F. Hollande n'est pas N. Sarkozy, comme le prétendent certains . Il est plus rond prétendront d'autres . Certains malfaisants avanceront qu'il ne déteste pas les courbes . Pour ma part je préfère dire qu'il aime la difficulté .

   Pas les chicanes d'un circuit automobile, comme les affectionne un François Fillon . Disons plutôt, les grands virages bien négociés, bien réguliers , qui n'exigent aucun à-coup .

   Ce que F. Hollande apprécie dans un virage c'est sa raison d'être . En premier lieu, un virage est construit pour contourner un obstacle ou parce qu'un relief l'oblige, et le Président ne déteste pas les obstacles . Voyez avec quelle indifférence il " surfe " sur son incroyable impopularité !

   La passion qu'éprouve le Président pour les virages, donc les courbes, les droites incurvées, tient aussi au fait que les virages annoncent les bretelles d'accés et les échangeurs, si bien nommés, puisqu'ils permettent de changer d'itinéraire, de direction .

   Attention, il déteste le virage en épingle, trop brutal, à son goût, et à l'origine de certains dérapages . Dans la géométrie des sphères il n'y a pas de virage en épingle .

 

   F. Hollande n'aime pas la géométrie euclidienne qui comporte trop de droites et de plans sécants, se coupant brutalement entre eux, avec des angles saillants, trop agressifs .

   Il préfère la douceur des courbes riemanniennes  lui permettant de glisser sur des ellipses aux candides inclinaisons , mais qui le conduisent à coup sûr, vers le centre, le but : l'avènement du libéralisme sans régulation . C'est que le Président adore les ellipses .

   Vous comprenez, l'ellipse lui offre la possibilité de jouer sur deux tableaux .

    Le tableau rhétorique, d'abord , l'ellipse littéraire - du grec manque, défaut, insuffisance - cette figure de style qui lui permet d'omettre certains éléments nécessaires à la compréhension de son discours . Cette figure lui permet de cacher une partie de son projet et ainsi d'avancer à couvert . Il adore les couverts !

   Le tableau mathématique ensuite, ces ellipses aux accueillantes  inclinaisons, qu'il nous décline depuis des mois en  " bouquet " de " pactes " aux parfums grisants : pacte de compétitivité, pacte de simplification, pacte de confiance, pacte de responsabilité .

   L'ellipse étant une courbe plane, nous nous sentons glisser, sur ces plans inclinés, vers notre malheur, mais avec reconnaissance , car nous savons bien, que N. Sarkozy, lui, si nous l'avions conservé, nous aurait précipité dans le fleuve de l'enfer sans autre forme de procés .

 

   Nous pouvons nous estimer heureux d'avoir élu, en 2012, un mathématicien !  F. Hollande est un fin connaisseur de la pensée de Montesquieu : " Les propositions mathématiques sont toujours reçues comme vraies parce que personne n'a intérêt à ce qu'elles soient fausses " .

 

  


Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens