Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 18:28

   " Connaissez-vous le Logiciel Chorus ?  C'est l'arme née de la fameuse Revue générale des Politiques Publiques . Et moi qui croyais que la RGPP ne consistait qu'à supprimer des postes de fonctionnaires . Ce logiciel a été acheté par le gouvernement français à une société allemande : SAP, pour un coût de 500 millions d'euros, plus un contrat de maintenance de 100 millions d'euros supplémentaires . Ce logiciel est paramétré pour assurer la gestion budgétaire, comptable et l'engagement des dépenses de l'Etat ." (1)

  ( Illustration : toutlecine.com )

 

sans-titre-copie-3.png



     Dés cette année il va commander, depuis Bercy, les 34 missions et les 580 actions de l'Etat,  définies par la Loi organique relative aux Lois des finances, votée en 2000 .me le dit une circulaire du 16 janvier 2012, " ce système dessine les relations de travail entre les divers acteurs de gestion budgétaire et comptable . Cette structuration est inscrite dans kes paramètres de l'outil ." (1) .

   Cela revient à dire que Bercy est seul maître de la politique nationale, sous la surveillance d'une société privée étrangère . Le système intègre les décisions européennes de nature automatique, les futurs plans d'austérité, les économies budgétaires.  Les plans d'ajustements structurels, venant du MES ou du FMI , sont déjà dans les tuyaux d'un ordinateur. 

   La Cour des Comptes a  publié deux rapports de réserves sur l'utilisation de cet outil .

   Mais attention, je ne décris là , que le cadenas de" la camisole de force" que Merkosarkozy viennent de nous tricoter durant 17 sommets européens, vous savez ces sommets de la dernière chance . C'était bien ça, les sommets de nos derniers temps de liberté .

 

  

       Hier, 27 février 2012, l'Assemblée Nationale a voté presque en catimini, en tout cas en quelques heures, une mesure qui engage la vie de chacun de nous, dans la voie de ce que vivent les Grecs aujourd'hui, l'austérité brutale, la misère, la soumission définitive de notre sort à la logique ultra-libérale : le Mécanisme Européen de Stabilité.( MES ).

   

  Vous savez, et vous l'avez compris, ce dispositif,  au nom de la défense de l'euro, au nom de la protection des Etats, place les politiques des pays européens sous la tutelle d'un organisme supra-national, incontrôlable, qui décidera en lieu et place des gouvernements élus, et en totale complicité avec le FMI .

   Oui, le FMI entre de plain-pied dans la gouvernance de l'Europe .

   Réjouissons-nous de ce que la gauche ait voté contre, et que le PS se soit abstenu , n'en déplaise à D. Cohn Bendit .

 

   Explications !

   Le MES est autorisé à se doter de 700 Mds de capital en euros s'il doit racheter de la dette d'Etats européens trop endettés et risquant de devenir insolvables .

   Mais la contre-partie est connue , c'est l'actuel statut de la Grèce : des conditions humiliantes et drastiques . L'aide n'est versée par le MES que si le pays accepte des conditions trés strictes .

   Baisse des salaires, des retraites, diminution du nombre de fonctionnaires, démantèlement des services publics, hausse des impôts pour les moins aisés . Contrôle du budget par une troïka, Commission, Fmi, Banque Centrale .

   Le pays aidé n'est plus maître de sa politique .

 

   Par contre le MES va être" le maître" en Europe .

 "- Les locaux du MES sont inviolables, de même que ses archives et ses documents .

   -Aucune investigation judiciaire, administrative ou législative ne peut être menée sur ses biens, financements ou avoirs...( Qui voit une seule raison valable à cela, sinon à penser qu'on attend du MES, des actes plus que douteux ? Mais des Elus ont voté cela ! )

  - Implantation du siège au Luxembourg : paradis fiscal en plein coeur de l'Europe où l'opacité financière est une règle morale, et donc immunité de juridiction .

   La misère des peuples sera prononcée, solennellement depuis le Luxembourg . Pas mal !

   Le FMI est partie prenante des politiques définies par le MES . Fantastique !

 

   Et pour compléter le tableau de la prouesse démocratique, le traité ayant été ratifié, les mesures d'austérité seront prises automatiquement . Et là, intervient"Chorus", vous vous souvenez, le logiciel allemand . 

   Plus besoin de sommets à répétition," Chorus" sera là, pour nettoyer " les écuries d"Augias" , en un clin d'oeil .

   C'est à dire que la souveraineté des Etats deviendra une vulgaire méthode de gestion informatique .

 

   Et dire que des illuminés à l'hypothalamus défaillant , comme Cohn Bendit  , soutiennent ces mesures !

 

   Ce n'est pas tout à fait terminé !

   Le référendum manqué , en 2005, sur le traité constitutionnel, avait empêché l'introduction de la fameuse " règle d'or", sur le déficit " zéro", dans l'Union Européenne .

   Eh ! bien, crise aidant, et règles démocratiques mises au placard, par Merkosarkozy, un deuxième traité nous la remet en selle, en passant sous la haie : le Traité sur la Stabilité, la Coordination et la Gouvernance au sein de l'Union, ( TSCGU ), appelé aussi " Pacte budgétaire",  proclame l'interdiction des déficits budgétaires .

 

   Et là, je vous demande de vous arrêter un moment, et d'admirer la logique avec laquelle tout cela a été conduit .

   Un traité qui interdit de dépasser la ligne,  comme les  radars au bord de nos routes .

   Un deuxième traité qui permet de réagir immédiatement auprés des Etats trop endettés, donc une permanence qui génère une automaticité des mesures, car on ne va pas réunir des sommets chaque semaine ; automaticité réglée par" Chorus", car les Ministres des Finances ne vont pas se rencontrer chaque semaine .

   Automaticité résolue par l'informatique !

 

   Alors, oui, on peut dire, que " la plus grande réforme de notre système de financement" de ces dernières décennies, est passée, dans un déni de démocratie, le plus total, dans une atmosphère d'opacité, de mépris, d'arrogance, de certitude qu'aucun Président de la République, avant Sarkozy, n'aurait osé utiliser .

   Mais je veux ajouter un dernier doute : pourquoi " Chorus "ne permettrait-il pas , à terme, par une  interface qui existe peut-être déjà, de faire dériver les circuits financiers publics vers des circuits financiers privés, tels ceux des grandes sociétés multinationales ?

   Question !!!

 

 

   NOTE: Titre et texte inspirés d'un article du 27 février 2012, de Gilles Sainati, "La panoplie du coup d'état" sur Mediapart.fr  .http://blogs.mediapart.fr/blog/gilles-sainati   .


Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens