Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 décembre 2011 7 25 /12 /décembre /2011 14:59

   Lors de l'hiver 1954, un homme  lançait un  cri de colère et un appel à la solidarité  en faveur des sans-logis, qui fit plier même les politiques. La presse qualifia cet appel, dés le lendemain, " d'insurrection de la bonté."

   Quelques années plus tard il créait son association" les compagnons d'Emmaüs". 

   "Emmaüs, c'est un peu la brouette, les pelles et les pioches avant les bannières. Une espèce de carburant social à base de récupération d'hommes broyés" dira  l'Abbé Pierre .( Cité par Albine Novarino dans son livre L'Abbé Pierre, 2007, chez Ed. du 8e jour.)

   Est-ce qu' un tel geste serait possible  aujourd'hui ? Je pense que cela s'avèrerait difficile pour plusieurs raisons.

   Illustration: image JPEG.


h-20-1543988-1242827778.jpg

 

   Il n'y a pas si longtemps encore, la misère des " grands exclus"(1) parvenait à toucher la collectivité, en tout cas une majorité d'individus. Des mesures de solidarité " pour apaiser les souffrances des exclus" étaient mises en oeuvre en même temps que des temps forts pour les grandes causes mobilisaient la conscience des citoyens, si bien que l'on pouvait se dire que dans" l'imaginaire collectif, le personnage de l'exclu restait un enjeu émotionnel important."(1)

   Et quand la solidarité institutionnelle ne suffisait pas , les Associations humanitaires, on pourrait dire aussi la Charité, assuraient le complément .

   Chacun réagissait en fonction de son registre moral intime mais ne rejetait pas définitivement l'exclu. On ne le fréquentait pas, c'est vrai, mais on ne l'ignorait pas, non plus.

   On pourrait dire, que même s'il errait dans les rues, le SDF, l'Exclu, "le clochard" ne nous dérangeait pas, mieux, il ne nous faisait pas peur.

 

   Qu'est-ce qui a donc changé ? Et depuis quand ? Et pourquoi ?

 

   Nous sommes entrés dans une société où la montée des individualismes, donc de l'égoïsme, de la réussite matérielle, de l'argent comme valeur première, où la peur du lendemain, où la banalisation de la violence, où la justification de la brutalité institutionnelle ont bouleversé la hiérarchie des valeurs, " le personnage de l'exclu dérange la belle organisation sociale"(1) que certains ont rêvée pour eux-mêmes. L'exclu, le marginal, Le SDF, "fait tache" sur la photo d'une société qui se veut pure, aseptisée, jolie comme des vacances sur la Côte d'Azur.

 

   Eh ! oui, le marginal doit " disparaître, il est trop inquiétant car il est l'image, peut-être, de notre futur."(1)

 

   Le candidat élu aux élections présidentielles de 2007, avait annoncé que deux ans plus tard, s'il était élu, plus personne ne passerait la nuit couché,dans la rue,  sur un trottoir. Nous nous en souvenons tous. Ce que nous n'avons pas compris sur le moment, c'est comment il s'y prendrait.

   Nous avons dû penser qu'il allait se préoccuper des causes sociales et économiques qui provoquaient " cette croissance exponentielle du nombre de SDF"; qu'il allait étudier pourquoi , dans cette population , il y avait de plus en plus de jeunes, de jeunes femmes, avec désormais des mineurs parmi eux, et effectivement" de plus en plus violents, sans repères, désespérés" , (1) de malades, à la psychologie fragilisée également ; nous avons cru qu'il y aurait un recrutement spécial de travailleurs sociaux, de terrain ; qu'il y aurait un plan spécifique de réhabilitation de la psychiatrie, en déshérance en France ; on a cru que les dispositifs tels la CMU seraient renforcés, que même les sans-papiers auraient accés aux soins ; que les droits des adultes handicapés seraient préservés.

 

   Eh ! bien, on n'avait rien compris. Le "cadreur", cf. mon article précédent: les invisibles, le cadreur qui nous gouverne voyait les choses autrement. Autrement, cela veut dire: cacher ces taches qui altèrent l'image de notre grande société fraternelle, et même si possible les faire disparaître. Vous pensez que j'exagère ! Bien sûr.

 

   Alors, regardez la liste des mesures prises contre ces pauvres gens, en cinq ans. (Sur le modèle des mesures liberticides évoquées dans un précédent article.)"Tout se passe comme si aprés avoir tenté de les apprivoiser, on passait au dressage.

 

   -Arrêté anti-chien, en ville: on prive le SDF du seul compagnon fiable qu'il ait, voire de son seul protecteur.

   -Arrêté anti-regroupement: ces jeunes dans les cages d'escaliers sont insupportables, c'est vrai. Mais on a retiré aux associations de quartier qui les occupaient toutes les subventions, on a supprimé les recrutements d'éducateurs, et l'on n'a rien fait pour l'emploi des jeunes. En plus les sanctions prévues pour ces délits: amendes ou travaux d'intérêt général sont inapplicables.

   -Arrêté anti-prostitution, anti raccolage, et dernièrement anti clients: tout cela promet un avenir radieux aux MST et au SIDA. Mesure à laquelle il faut ajouter l'institutionnalisation de la délation, qui fragilise le sort des prostituées à l'égard du proxénète.

   - Fermeture du Centre d'accueil de "Sangatte" à Calais, pour les sans-papiers: cette mesure a jeté dans les rues de la ville, dans les foyers d'accueil , dans les forêts avoisinantes, des centaines d' immigrés en transit pour la Grande Bretagne , et plus grave, les mettant hors de portée des associations caritatives.

   - Les poursuites engagées contre des citoyens remarquables qui aident "les sans-papiers" ont, de ce point de vue, apporté un éclairage plus que troublant sur certaines conceptions de notre Président.

 -   Les mesures d'expulsion à l'encontre de familles ne payant pas leurs loyers, même en hiver, car la loi si chèrement obtenue, par l'Abbé Pierre, a été revisitée, dans un sens plus restrictif.

   Le travail des associations est mis en péril, la prise en charge psychologique, sociale, sanitaire de ces publics par des réseaux de bénévoles compromise.

 "  -L'application du Décret sur la réduction de peines pour pathologie grave ou âge avancé, reste lettre morte: seul un certain Mr Papon, en a bénéficié."(1)

   -Réduction de 30% des subventions au SAMU Social de Paris, qui a entraîné la démission de son Président, sarkozyste.

   On peut ajouter à cette liste, la hausse effrayante des" incarcérations", ( plus 39% en cinq ans), qui frappent en priorité ces populations marginales: ne vous laissez pas abuser par le discours officiel, le grand banditisme se porte bien. Les nouvelles incarcérations touchent ces personnes sans défense, les spécialistes les appellent, non sans pertinence, " les néocriminalisés", qui n'ont rien à gagner à aller en prison: 

   Parents d'enfants délinquants scolaires, sans-papiers, prostituées, rebelles à l'autorité publique, consommateurs de drogue, malades psychiques. Aprés, les politiques diront qu'on manque de psychiatres dans les prisons.

   Notons, malgré l'absence d'argent, le plan de création de 30000 places de prison supplémentaires, si le candidat de la droite est élu. La prison ! Toujours la prison !


   Allons, n'accablons pas davantage le Président . Sa politique est trés claire: on frappe d'abord "sur les populations visibles, celles qui font désordre dans la rue: prostituées, usagers de drogues, précaires, sans-papiers, SDF, malades mentaux."(1)

   Et les politiques d'aide, de prise en charge, de solidarité ? Mais, mon bon monsieur, elles coûtent trop cher, et il y a la crise.

 

   Ah ! Cher Abbé Pierre, revenez vite,  car ça " ne tourne plus rond" ! Ce n'est pas l'image de ma France que nous donne le Président actuel.

 

 

   NOTE:(1) Inspiré de l'article de D.Bougeois sur le site: psycause.pagesperso-orange.fr/000_les invisibles.


   

 

   

   

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens