Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 15:12

   Sous-titre : " le lave-vaisselle " .

   " Les investisseurs en dette souveraine n'ont pas l'obigation de dévoiler leur position ." ( Agence France Trésor ) . Autrement dit : ceux qui se chargent de vendre la dette française aux prêteurs, n'ont pas l'obligation de dire à qui ils ont vendu .

( Illustration : bourse.trader-finance.fr ) .

 

imagesCACQ7473.jpg

 

   Cher ami Français : tu dois de grosses sommes  d'argent, à beaucoup de monde, mais ne cherche pas à savoir qui tu rembourses,  chaque année, c'est un secret . Pourtant , ça ma paraît être la moindre des choses que de savoir à qui je dois de l'argent .

   Cependant l'on arrive à sortir de l'opacité quelques informations . 66% de la dette publique est entre les mains d'investisseurs étrangers, mais on va voir que ces étrangers ne sont pas si loin de nous ; 14% sont détenus par les banques françaises ; 20% par les compagnies d'assurances françaises .

   Les prêteurs étrangers se répartissent entre des institutions financières, les ménages, les entreprises et d'autres Etats . Les trois grands créanciers  de la dette française sont les Iles Caïmans, 44000 habitants, une ville comme Narbonne, Le Royaume-Uni, grâce à la City, et là on peut trouver, dans un hedge-fund britannique, un investisseur saoudien,  et le Luxembourg . Trois grandes places boursières du type " Paradis fiscal" .

   On trouve dans ces prêteurs des banques britanniques, allemandes, étatsuniennes, autrichiennes,  suisses . Ce détail est trés important, cela veut dire que pour l'essentiel, les dettes européennes couvrent un circuit assez court : la dette tourne à grande vitesse dans les courbes du circuit de formule1 qu'est l'Union Européenne . Nous y reviendrons .

   L'Agence France Trésor ( AFT) avance qu'en gros , on peut dire que la dette française se répartit ainsi : 1/3 étranger ; 1/3 zone euro ; 1/3 France . En gros ! ! !

 

   Deuxième élément à prendre en compte pour tenter de s'y retrouver . C'est quoi cette dette dont nous parlent, tous les jours, fort savamment , les journalistes . Savamment est ironique, car tout est mélangé dans leurs discours afin de nous décourager de vouloir y comprendre quelque chose .

   La dette publique française - 1741 Mds d'euros fin 2012 , soit 87% du PIB -  concerne la dette propre de l'Etat, la dette des collectivités territoriales, Régions, Départements, Villes, le dette de la sécurité sociale et celle des entreprises publiques ( SNCF par exemple ) . Donc le chiffre toujours avancé dans les médias concerne un cumul de dettes . La dette proprement dite de l'Etat sera de 1380 Mds d'euros à la fin de l'année, soit : 69% du PIB . Notons au passage que les collectivités locales ne sont pas trop endettées : sauf celles qui ont été " braquées " par la banque franco-belge Dexia .

   Un élément est encore nécessaire à la compréhension de la légèreté du système : la recapitalisation bancaire , dont on nous rebat les oreilles, tous les jours . L'Espagne , l'Italie et les autres sont en danger, parce qu'il faut recapitaliser leurs banques . Mais aucun économiste, et pour cause, ne nous dit en quoi consiste le schéma de recapitalisation des banques .

   Recapitaliser les banques, c'est leur prêter pour qu'elles reconstituent leurs fonds propres : ce qui leur appartient en pleine propriété , une fois ôtés le montant des dépôts des particuliers et les emprunts faits auprés des autres banques - crédit interbancaire .

   En règle générale, ces fonds doivent représenter 10% des activités fiancières de la banque, - 40% dans le commerce ordinaire - . 

   Avez-vous remarqué avec quelle facilité tous nos brillants commentateurs ont zappé l'affaire des subprimes, venue en 2008 des Etats-Unis, et qui a précipité le monde entier, mais particulièrement l'Europe, dans la crise  ? Ces gens-là ne nous en parlent plus . Tous ces produits toxiques, où sont-ils passés ? Comme dirait Mme Aubry, n'y aurait-il pas un loup ? La vérité est que les banques sont loin d'avoir purgé leurs réserves propres de ces actifs pourris, la vérité c'est que certaines ont continué à spéculer avec ces " joujoux", du coup elles ne se font pas confiance entre elles, d'où l'atonie du crédit-inter-bancaire, qui nous maintient dans la crise, entre autres raisons .

 

   Alors que font les politiques, en notre nom ? Ils font le " lave-vaisselle " ! Contribuables, mettez la main à la poche pour permettre aux banques de laver leurs " fonds-propres " - l'image est magnifique - ; avec votre argent propre, on va leur demander de racheter de la dette publique, avec de beaux intérêts, bien sûr, donc vous payez les voleurs deux fois, car nous devons leur rembourser les prêts antérieurs : la morale l'exige, l'économie aussi d'ailleurs,  il faut rembourser ses dettes .

   Vous vous demandiez d'où je sortais mon circuit de Formule1, il est là !  L'argent ne sort pas du circuit, ou de la lessiveuse, comme vous voulez ! Il tourne, de l'Etat à la banque privée, de la banque privée à des actionnaires qui le recyclent dans des fonds d'investissements, qui rachètent de la dette qui passe par les ordinateurs de la banque centrale, qui renvoie à la banque privée .

 

   Et à ce stade, s'impose la synthése politique . La construction européenne fut une idée géniale fondée sur la préservation des peuples de la guerre, aprés les deux boucheries du XXe siècle, autrement dit, une europe de la solidarité  ;  l'Europe de l'ultra- libéralisme dont a accouché le monde occidental, est tout le contraire : elle nous a précipités dans la guerre économique, dans une logique d'appauvrissement des peuples, qui peut se résumer ainsi :   L'Union qui travaille à sauver les pays endettés, allaite en son sein  les banques - ses pires ennemis - qui spéculent contre cette même dette, et , en plus,  nous fournissons le lait .

 

   Que Dieu nous ait en sa sainte garde !

   

   

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens