Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2017 4 14 /09 /septembre /2017 13:28

" Nous ne connaissons qu'une seule science, la science de l'histoire ." ( K. Marx . F. Engels . L'idéologie allemande .1845 .)

  ( Illustration : bouddhanar.blogspot.com ) .

 

imagesCAH3NNLI.jpg

 

   Toute la compréhension de la pensée de Marx est, deux cents ans plus tôt, dans la pensée de Spinoza : " Toute l'idée de la mer est dans une goutte d'eau " . La pensée de Marx est une pensée de l'unité et de la totalité . Et tous les malentendus qui ont éclaboussé cette Idée, tout au long du vingtième siècle, viennent de cette incompréhension .

   Que l'on ait été l'adversaire de Marx, et que l'on n' ait vu dans son oeuvre qu'une théorie économique, facilement critiquable puisque partielle ; que l'on ait adhéré à sa pensée et voulu la défendre, mais en n'y voyant  que le philosophe ; que l'on se soit aveuglé au point de n'y voir que le sociologue de la bourgeoisie ; dans tous les cas l'on se trompait, car c'était ne retenir que la partie d'un tout, c'était nier l'unité d'une pensée qui embrasse la totalité de l'histoire humaine .

   Marx le philosophie ! Personne n'a été plus sévère que Marx avec la philosophie .

   La philosophie n'est que théorie . Elle surgit comme vérité du monde non philosophique, de la religion, de la mythologie et de la magie, et fait surgir à son tour un nouveau monde non philosophique : un monde d'activités pratiques quotidiennes mais aussi politiques, sur lesquelles, l'idée n'a pas prise . Le philosophe ne peut que constater " l'insuffisance imannente de la philosophie ."

   En fait, les élaborations philosophiques dépendent des groupes et des classes en présence . Les philosophes tirent toujours du réel des interprétations qui ont un sens politique, donc une relation avec des intérêts de groupes ou de classes .

   Les tendances philosophiques qui ont voulu défendre les intérêts, les buts, les espérances des opprimés ont toujours été vaincues .

   Certes la philosophie nous mène au seuil des problèmes véritables, elle nous offre les outils pour aborder ces questions, pour les poser, mais elle ne peut par elle-même les résoudre .

Marx l'économiste !  On attribue à Marx, aussi bien pour le critiquer que pour l'approuver, la modélisation d'un déterminisme économique, par lequel les forces productives et leur niveau entraîneraient mécaniquement l'apparition de formes sociales et de  rapports sociaux : propriété, institutions, idées .

   Cependant le sous-titre du Capital aurait dû mettre certains en garde : " Critique de l'économie politique " .

   En fait le Capital étudie une société, la société bourgeoise, et un mode de production, le capitalisme . Ce n'est pas lui qui invente l'argent et la marchandise, la plus-value et le profit.

   Il se contente de constater, de décrire, et d'expliquer qu'un tel système ne peut fonctionner que sur les bases d'une société de pénurie, de non abondance, de rareté .

   D'où il déduit que cette économie politique là, doit cesser et être dépassée, car elle ne fait que mettre des entraves et bloquer le développement de certains groupes ou individus .

   Qu'explique-t-il finalement ? La société médiévale se fondait sur des rapports directs entre les êtres humains, transparents, mais rapports de maîtres à asservis .

   " Dans la société transformée, les rapports redeviendront directs et transparents, mais sans asservissement ."

   " Le Capital " n'est pas un traité d'économie politique, n'en déplaise à tant d'interprètes qui en ont mutilé toute la puissance .

Marx sociologue ! La sociologie a tenté aussi de faire main-basse sur la pensée marxiste . Ce fut l'erreur majeure des théoriciens de l'URSS . Le matérialisme historique était, pour eux, une sociologie généralisée . Il contiendrait les lois générales de toute société, celles du devenir appliquées à l'histoire, contradictions motrices, changements quantitatifs gradués, changements qualitatifs par bonds .

   En effet, comment appliquer les lois générales de la dialectique au développement social ? L'examen de faits figés, hors mouvement, d'une société totale, sans lutte de contraires ; des constatations en lieu et place de la " contestation critique " ne peuvent conduire qu'à des conservatismes, qu'à des retours à la philosophie insuffisante, et en tout cas mutilent la pensée de Marx .

La puissance de la pensée de Marx est ailleurs ! Dans l'appropriation de la pensée hégélienne qui " fonde la connaissance du temps et qui devient le fondement de toute connaissance de l'homme " . L'être humain est un être de temps car il est un être en devenir . Et le temps revêt un double aspect : croissance et développement.

   Marx va approfondir l'intuition hégélienne . Les êtres qui naissent en devenir croissent, c'est à dire augmentent graduellement selon telle ou telle de leurs propriétés . Ces propriétés sont quantitatives, mesurables . C'est sur ce segment que joue le déterminisme naturel . Dans le même temps et le même devenir surgissent des propriétés nouvelles, " des diversités qualitatives " . Croissance et développement inter-agissent , selon les lois dialectiques .

  " Un être qui ne ferait que croître quantitativement deviendrait vite un monstre . Et ils existent . La croissance est quantitative, continue ."

   Le développement est qualitatif, discontinu ; il traverse des bonds . 

  " La croissance est facilement prévisible . Le développement l'est moins " . Et peut-être même comporte-t-il de l'imprévu, hasards, apparitions surprenantes de qualités neuves, toutes créations difficilement réductibles au passé et à un quelconque déterminisme .

   " L'histoire est plus riche de créations, de formes et d'oeuvres que ne le laissaient supposer les prévisions ou l'attente de la réflexion ".

   On voit ici combien le marxisme est loin d'un matérialisme mécanique, d'un déterminisme fermé mais offre bien au contraire une ouverture à la réflexion pleine d'intérêt .

   C'est dans ce concept de " développement " qu'il faut placer le deuxième volet de la pensée marxiste, qui en fait comprendre sa spécificité et son ampleur . Si le déterminisme n'intervient que dans le mouvement naturel de la croissance, il y a toute la place à l'action de l'homme dans le " développement " . C'est ce que Marx appelle " la Praxis ", l'action, les interactions, la pratique . La pratique de la société basée sur l'industrie, laquelle permet de prendre conscience de la pratique humaine en général . Et c'est là que vient se placer, pour Marx, le concept de lutte des classes , dont nous parlerons une autre fois .

Le marxisme n'est pas une philosophie, il n'est pas davantage une école économique, pas plus qu'une démarche sociologique . Il est tout cela à la fois et même plus, il est aussi anthropologie, psychologie ou démographie . Mais du fait qu'il explicite l'historicité de la connaissance, qu'il déploie l'historicité de l'être humain, qu'il dénoue dans l'explication, les contradictions du couple économie-social, il est " profondément historique" .

   Marx nous dit que l'histoire est une science fondamentale, mais non unique,  parce qu'elle est la science de l'être humain, mais abordé dans son devenir, donc dans son action, sa praxis . Autrement dit, l'unité de toutes ces sciences se fait par l'histoire .

   " C'est dans la praxis que l'homme doit démontrer la vérité, c'est à dire la réalité, la précision, la puissance de sa pensée ..." ( Thèse II sur Feuerbach .)

   Tout ce qui est immobile n'est pas marxiste, pourrait-on dire !

 

 

   NB : d'aprés l'ouvrage d'Henri Lefebvre :" Sociologie de Marx ". 1966 . Presses Universitaires de France .)

 

 

 

    

 

   

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans philosophie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens