Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 13:56

 " Bruxelles  , 15 mars 2013 . " Et ils rient du bon tour qu'ils viennent de jouer aux petits épargnants chypriotes " .

 ( Illustration: Lepoint.fr ) .

 

 

 

 

1190545-428424-jpg_1061925_434x276.jpg

 

   Quand ma grand-mère décidait d'aborder un sujet trés sérieux, elle disait toujours : " et maintenant parlons peu, parlons bien " ! Donc essayons de bien parler .

   J'appuie le propos qui suit, sur deux rapports publiés par deux agences financières américaines, le groupe Bloomberger LP et le Mckinsey Global Institute .

   Les 600 entreprises de l'Union Européenne côtées en bourse " sont assises sur un tas d'or " d'une valeur de 750 Mds d'euros, à la fin de l'année 2011 . Pour 2012, la trésorerie des premières 246 sociétés ayant publié leurs résultats atteint le niveau de 366 Mds d'euros . Du jamais vu depuis vingt ans .

   Pour la France, à la fin de l'année 2012, les réserves de trésorerie du groupe TOTAL atteignent 18 Mds d'euros, plus 5 Mds, par rapport à 2011 ; celles d'EADS, 12 Mds ; France Télécom : 8 Mds, etc.

   Dans le même temps, chez nous, 82% des PME déclarent avoir eu , en 2012, des difficultés d'accés au crédit, et 43 % des taux d'intérêt plus élevés .

   Nous avons là, un premier constat à faire, à savoir que les banques jouent contre l'économie et ne visent que leur seul intérêt .

   N'allez pas croire que les grands groupes tésaurisent pour préparer des plans ambitieux d'investissents . Pas du tout !  Leur souci affiché est le suivant , selon certains de leurs dirigeants : " Il s'agit de se couvrir d'une éventuelle défaillance du système bancaire afin de pouvoir s'autofinancer ", ce à quoi il faut ajouter, et pouvoir payer les dividendes, à nos actionnaires .

   Les chiffres avancés par les deux agences américaines confirment le propos . Les montants des investissements privés, dans l'Europe des 27, continuent de baisser, moins 0.2%, entre 2011 et 2012, ils n'ont toujours pas retrouvé les niveaux d'avant 2007, mais les dividendes, eux, ont progressé de 5% .

   Ce qui revient à dire que l'Europe est en récession mais que les activités boursières atteignent des sommets . Cet écart montrant bien que les activités boursières n'ont plus rien à voir avec l'économie réelle . Ce que nous savions déjà, grâce à deux chiffres imparables : le montant du  PIB mondial  est de 70 000 Mds de $ et les sommes circulant tous les jours entre les places boursières,  est dix fois plus élevé , 700 000 Mds de dollars .

   Mais il faut s'arrêter encore, un peu, sur les investissements . Il faut savoir que 53% de ces investissements privés portent sur la robotisation de la production, c'est à dire, sur la substitution de l'homme par la machine et que les investissements sur de nouvelles capacités de production, des usines nouvelles, ne cessent de baisser, et atteignent en 2012, seulement 26% de ces investissements privés , chiffre le plus bas depuis les années 1930 .

   Ajoutons à ce triste panorama la chute des investissements publics, à un niveau inouï, 300 Mds d'euros, pour toute l'Europe, en raison des politiques budgétaires d'austérité, et dites-moi si vous voyez là, la moindre velléité de croissance, la moindre volonté de combattre le chômage .

   L'analyste financier du groupe Natixis, Patrick Artus, qui n'est pas un trotskiste, apporte des éclairages, qui ont leur intérêt .

   La profitabilité - comprenons les capacités à générer du profit, donc à être compétitives - des entreprises de la zone euro est forte, mais l'investissement est " insuffisant " et " de mauvaise qualité " .

   Le vieillissement de l'outil de travail, par manque d'investissement - au profit des dividendes - a fait s'effondrer les gains de productivité : de 2.86% en 1970, à 0.63% en 2012 . La recherche-développement a été sacrifiée : 2.1% en Europe, 2.8% aux USA . Un étudiant de l'enseignement supérieur coûte 13800 $ en Europe, mais 29 200 $ aux USA .

   On pourrait résumer ce constat ainsi : " les moteurs de l'activité d'hier tournent à l'envers depuis un moment " .

   La grande nouveauté, dans le discours ambiant, est qu'on ne dit plus que la sortie de crise est proche , mais que " l'Europe est trés sérieusement menacée d'une longue stagnation " . ( Eric Le Boucher , Le Monde ) .

 

   Et pourtant, les solutions sont là, "en magasin " . Les dirigeants européens désemparés face à la récession et au chômage ont ouvert une brèche , hier, dans le sacro-saint dogme du capitalisme, sur lequel le système est fondé, depuis le XVIIIe siècle : le droit de propriété . Ils ont institutionnalisé, à partir du cas chypriote, le droit pour les gouvernements " de faire les poches des citoyens " .

   Eh ! bien, je leur dis qu'ils doivent continuer . Et appliquer ce nouveau droit aux grands groupes .

   Il suffirait de débloquer une partie de l'excés de cash des firmes " côtées " pour que l'Europe retrouve un formidable moteur d'une croissance saine et durable .

   Sauf à ce qu'il y ait plusieurs définitions à la notion de " propriété " .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens