Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 14:14

  " L'ordre marchand tient en peu de mots : les actionnaires sont des créateurs de richesses et les travailleurs sont des coûts " .

 ( Illustration : priceminister.com ) .le-triomphe-de-l-ordre-marchand-de-herve-hutin-893160653_ML.jpg

( Aujourd'hui, 80% des pays de la planète sont engagés dans des politiques d'austérité ) .

   " Il est bon qu'il y ait des hérétiques ", disait le grand historien Marc Bloch . De mon point de vue, aujourd'hui plus que jamais .

   Durant les deux prochaines décennies , l'Union Européenne ne sera rien de plus qu'un vaste espace économique commun . Sa monnaie sera de plus en plus utilisée de par le monde mais cette Europe n'aura pas réussi à se doter d' institutions politiques, sociales et militaires intégrées . Faute d'un dynamisme démographique, le renouvellement des générations n'y sera plus assuré . Durant les deux prochaines décennies, la moitié de la population mondiale - 3.5 milliards d'êtres humains -  continuera de survivre avec moins de deux dollars par jour .

   Dans ce même laps de temps, le PIB par habitant européen ne sera plus que la moitié du PIB par habitant américain - il était de 60% en 2006 -  ce qui se traduira par un affaiblissement de la qualité des services publics, affaiblissement vers lequel nous engagent politiques, économistes orthodoxes et élites médiatiques, des transports à l'éducation, de la santé à la sécurité .

 

   Les Etats affaiblis par leurs dettes colossales, dettes des banques que ces mêmes états ont reprises à leur compte, ne pourront plus financer des revenus d'assistance décents ; les tentatives pour réduire le nombre des plus  pauvres par le seul jeu des forces du marché ne fonctionneront plus , la croissance trop faible en raison des politiques d'austérité qui auront été maintenues et renforcées, ne fournira plus assez d'emplois ; la production de " biens spécifiques " réservés à ces catégories sociales ne pourra même pas les faire accéder aux produits de base .

   Un autre enfer nous attend . L'évolution économique et anthropologique qui pousse les masses d'individus vers d'énormes " mégapoles " va se heurter à l'impossibilité pour le marché d'installer les infrastructures nécessaires à l'accueil de millions de nouveaux citadins .

   Ces trés pauvres, la moitié de la population mondiale, vont être de plus en plus vulnérables aux épidémies, au manque d'eau, à la désertification, au réchauffement climatique ; ils seront de plus en plus contraints à se déplacer de la campagne vers les villes, puis de ville en ville , pour fuir la misère, la sécheresse, pour chercher un emploi et un logement . Un nomadisme particulièrement périlleux pour la pérennité de la démocratie .

   A ce stade, je me pose une question : est-ce que je décris, ici, le futur, ou la réalité d'aujourd'hui ? 

   Ces gens-là seront de plus en plus disponibles pour toutes les révoltes ou pour nourrir l'économie mafieuse . Je pense à la ville de Naples, qui nous a été présentée, toute la semaine , au JT de 13H de France2 : avec ses 50% de chômage , elle est aux mains de la " Camorra " . 

 

   Soyons clairs ! La gouvernance d'un monde de nomades devient quasiment impossible . Elle annonce non seulement  la victoire du marché sur la démocratie mais une situation totalement inédite dans l'histoire contemporaine de l'humanité, un marché sans Etat .

   Un marché sans Etat, c'est à dire, que nul ne sera capable d'assurer l'égalité de traitement des citoyens, la liberté de l'information, l'impartialité des élections . L'Etat, dans les trois décennies qui viennent, ne sera plus que le relais des entreprises dans l'opinion . 

   Et sur ce point, tous les historiens sont d'accord : un tel marché engendre l'apparition de cartels, sous-utilise les forces productives, favorise le chômage, gaspille les ressources naturelles, libère l'économie criminelle, donne le pouvoir aux " mafias " .

   Fantasmes vont penser certains ! Alors souvenons-nous que cela a déjà existé, en certains points du globe : la Chine en 1912 et ses seigneurs de la guerre ; la Somalie en 1990 et ses clans islamistes ; l'Afghanistan en 2002 ;  l'Irak en 2006 :  le Mali tout récemment ... 

 

   Mais , diront d'autres, le marché, lui-même ne pourra se satisfaire d'une telle sitution : il a toujours eu besoin d'un Etat fort pour exister . Et cela est vrai .

   Et le marché a déjà commencé à mettre en place ses réponses au délitement des structures étatales , car il sait que des règles doivent être respectées pour que les mauvais joueurs ne faussent pas la concurrence, pour que la loi des armes ne fausse pas la loi des échanges, pour que le droit de propriété soit respecté, pour que les consommateurs restent solvables .

   Et c'est pourquoi nous avançons vers des " gouvernances auroproclamées ", donc privées, donc anti-démocratiques .

   Prenons les sociétés d'assurances, qui ne souhaitent pas avoir à couvrir tous les sinistres que l'anarchie peut engendrer : elles vont produire des normes puis inventer des structures de contrôle, de surveillance, de police envers les tricheurs ou les supposés tricheurs, qu'elles rémunèreront et dirigeront , elles-mêmes .

   Arrêtons-nous un instant sur les banques . Elles se doteront d'organismes prudentiels mondiaux, chargés d'émettre les règles de bonne conduite concurrentielle, par dessus les gouvernements : et cela existe déjà, c'est le Comité de Bâle - Bâle I, Bâle II, Bâle III à partir de 2015 - qui édicte les règles bancaires et financières applicables à toutes les banques de la planète, sans qu'aucune loi mondiale en décide à leur place .

   Et les grosses entreprises de la distraction ? Seront-elles en reste ?  Aujourd'hui, aucune instance internationale n'est en son domaine aussi puissante que la Fédération Internationale de Football . Elle contrôle déjà toutes les recettes, considérables, que les médias déversent sur ce sport, sans que la légitimité de ceux qui la dirigent soit établie, ni que l'usage de ce qu'elle fait de ses ressources ne soit contrôlé . Et le moindre club de quartier est tenu de respecter la plus infime modification d'un règlement venu de Lausanne .

   Tenez, encore un exemple de ces nouvelles polices privées qui commencent à naître . Par quoi est géré, aujourd'hui, le système internet au niveau international ? Par un organisme de surveillance privé, autoproclamé, qui édicte ses propres règles : l'ICANN - Internet Corporation for Assigned Names and Numbers - .

 

   " Le monde sera, vers l'année 2050, un monde de déséquilibres extrêmes et de grandes contradictions ...

   ... La priorité accordée au court terme, à l'immédiateté, à la précarité, à la déloyauté, aura rendu plus difficile le financement de toute recherche et la collecte de l'impôt ...

   ... Le monde aura échoué et s'effondrera " . ( J. Attali )

   A moins que des hérétiques se lèvent et nous entraînent vers des révoltes salvatrices .

 

 

   NB : d'aprés le livre de Jacques Attali : " Une brève histoire de l'avenir ", Fayard, 2006, en démonstration inversée .

 

 


 

   

   

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens