Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 14:50

 Procuste fut un brigand de l'Attique, qui sévissait sur la route d'Athènes à Eleusis . Il offrait l'hospitalité à ses futures victimes, puis, avant de les dépouiller, les allongeait dans un lit, et découpait tous les membres de ces dernières qui dépassaient, ou étirait ceux qui étaient trop courts . Thésée le terrassa en lui infligeant son propre supplice .

 ( Illustration : lesaffaires.com ) .

 

 

 

fb07f3cbaa7359c3d4060bd459f050f7.jpg

 

 

 

   Que le Bon Dieu me pardonne mais je ne peux cacher ma joie ! Nos brillants économistes, ceux qui ont dit tout et son contraire sur la crise, ceux qui font chauffer la marmite dans les agences de notation , vont être exposés à  des éruptions cutanées à répétition .

   L'INSEE prévient assez tôt, pour ne prendre personne de court, mais nous annonce, pour le 15 mai prochain, une " économie française nouvelle " . Je m'explique . L'Institut de la statistique déclare qu'elle va soumettre l'économie du pays au supplice de " Procuste " : on scie tout ce qui dépasse, on allonge tout ce qui est trop court .

   Redevenons sérieux ! Le supplice ne sera pas aussi brutal mais il risque d'en irriter plus d'un et de faire du bruit .

 

   En s'alignant sur de nouvelles normes internationales de calcul des indices économiques, les statisticiens prévoient que sur le tableau de bord actuel , comme sur ceux des années passées, qui ont encadré le pilotage économique de nos pays, bien des indicateurs vont se révéler faux . Peut-être même que tout pourrait se révéler faux !

   Ces mêmes statisticiens laissent d'ores et déjà entendre que le PIB serait revu à la hausse ( allongé ), ce qui est loin d'être anodin : cela signifierait, par contrecoup que le ratio de la dette par rapport au PIB serait à revoir à la baisse ( raccourci ) , et subséquemment que nous sommes moins endettés que l'on veut bien nous le faire croire . On pourrait constater également que la part de l'industrie dans la valeur ajoutée totale est plus importante, tout comme les exportations, ou les investissements . Par contre, la dépense publique et les importations pourraient être revues à la baisse .

 

   Si ça se trouve, le seuil de 3% de déficit que F. Hollande s'est engagé à atteindre en 2015, devant les technocrates de Bruxelles, est déjà atteint, et que le " matraquage fiscal " auquel le gouvernement nous soumet est moins justifié qu'on veut bien le laisser entendre .

   Mais s'il se trouve, à l'opposé du premier raisonnement, que le niveau du déficit soit plus élevé que l'actuel , la marche pour revenir en-dessous des 3% va être plus élevée, et au lieu des 15 Mds d'€ d'économies prévues en 2015, peut-être faudra-t-il en réaliser 20 ou 25 Mds .

 

   Cette modification des indicateurs clés de la politique hexagonale intervient afin de répondre au nouveau Système Européen de comptes qui  " veut refléter au mieux les mutations de l'économie " . La comptabilité nationale tient, en effet, à " une description plus pertinente " - les précédentes ne l'étaient pas - , du fonctionnement de l'économie qui évolue au cours du temps et des changements de comportements individuels et collectifs . 

   Cela vous paraît bien confus . Un exemple concret va vous aider .

   Le principal changement va porter sur le classement des dépenses de  Recherche & Développement - Innovation ;

on les comptabilisera désormais en investissements, et non plus en consommations intermédiaires des grandes entreprises . Le gain en lecture économique est fabuleux : on va rendre compte , avec plus d'efficience du poids de plus en plus important dans l'économie des actifs tirés de la propriété intellectuelle .

   " Reconnaissez que le jeu en vaut la chandelle, sauf à être d'une grande mauvaise foi " !

    Au début des années 2000, un changement de cette nature était intervenu pour mettre en oeuvre le nouveau traitement comptable des services d'intermédiation financière fournis par les banques, qui avait été essentiel : la crise de 2007-2008 nous est tombée dessus sans qu'aucun voyant ne s'allume !

 

   Que le Bon Dieu me pardonne , mais je ne peux m'empêcher de rire, en pensant à ce qui nous attend au mois de mai, le joli mois de mai .

   Imaginez ! On  commencera , peut-être,  à comprendre dans quel " embrouillamini " le " pacte " Hollande-Gattaz " de janvier nous aura " fourrés " et il faudra relire les conséquences de ce " fatras " économique, avec d'autres lunettes .

   Mais le mois de mai étant aussi le mois de " Marie " , quelques éclaircies demeureront à notre portée : " le chômage " ! Le taux de chômage n'aura pas bougé !

    Il n'y a rien à faire, on ne peut pas le tordre avec des contorsions comptables celui-là, il est trop résistant !  Et 11%, en janvier, feront toujours 11% en mai .

 

 

   NB :   Sources . Le Figaro du 20/01/2014 et le Canard Enchaîné du 22/01/2014 .

   


 

   

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens