Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2012 5 28 /12 /décembre /2012 15:49

" Je le crois parce que c'est absurde ", aurait écrit Saint Augustin . Regarder comme vraies, précisément, les choses que la raison ne peut admettre . Où serait le mérite de croire à des choses évidentes et démontrées ?

 ( Illustration : la statue du commandeur . vivreaprague.servhome.org ) .

 

 

1001statue1.jpg

 

   " Quelle hypothèse plus improbable qu'un Etre omnipotent qui, entre cent milliards de galaxies, se serait pris d'affection pour notre insignifiant caillou, et garderait de surcroît un oeil sur sept milliards d'infinitésimaux égos ?

   Et cependant, ce flagrant illogisme pourra néammoins imprimer à ma vie et même à mon sinistre environnement : HLM, chômage, ascenseur en panne, voiture brûlée, panier des Restos du Coeur, une belle cohérence, un entrain, une dynamique, que l'irruption malencontreuse de la chose prouvée, peut - mais n'y réussit pas toujours -  balayer ... " ( Régis Debray : le feu sacré . Fayard ) .

   Les fêtes de Noël nous invitent à nous poser la question essentielle concernant le mystère de la vie :  à quelle demande correspond l'investissement religieux ? Quel service peut-il bien apporter qui compense " ses coûts incontestables élevés : guerres, intolérances, mysoginies, obscurantismes, martyres et holocaustes ..." ?

   Quand les " délires ", que sont les mythes et les fantasmagories,  survivent pendant des millénaires, on est en droit de se demander s'ils avaient bien une valeur universelle de réponse aux problèmes objectifs de l'Humanité .

   Les dieux grecs nés au XIIIe s. avant J.C. étaient encore vivants, millie ans aprés ; les dieux égyptiens ont vécu trois mille ans . Jésus a deux mille ans, mais vit encore .

   Au passage,  " nos demi-dieux, à nous : footballeurs, chanteurs, acteurs... ont raison de vivre, au jour le jour, et de contester le dérisoire impôt qu'on leur demande, car ils ne sont pas compétitifs ."

   Le fait religieux pourvoit, à la fois,  à une demande d'identité intime et et de signes sociaux d'identification , comme expression d'un instinct de conservation basé sur l'harmonie entre le corps et l'esprit : et ne parlez pas, au possédé, des impulsions électriques et des réactions chimiques qui alimentent les activités de notre cerveau .

   C'est un axe majeur, qui peut remettre d'aplomb les individus qui chancellent : l'alcoolique, le déprimé, le solitaire , l'humilié ... le bouc émissaire .

   La côte d'Adam, l'Ange Gabriel, l'Immaculée Conception, la descente du Coran sur l'illettré, le péché originel, les limbes pour les enfants non baptisés, le redressement final sur nos fémurs du Jugement dernier, sont des histoires à dormir debout, mais ils sont toujours aussi nombreux les illuminés, avec leur tonus, leur euphorie, leur capacité d'indignation, leur disponibilité à se jeter dans mille entreprises, leur hargne à condamner toute aspiration à la liberté, leur férocité à refuser le mariage aux homosexuels .

   Elucubrations : mourir pour le Seigneur, le Roi, la Vierge Marie , le Tombeau vide !

 


   Et nous qui ne croyons pas : ne pressentons-nous pas, parfois, dans certaines circonstances, qu'il y a pour notre sang, nos artères,  nos muscles et nos neurones, plus d'oxygène , plus d'énergie à retirer d'un mythe, que d'un constat scientifique ? N'éprouvons-nous parfois du mal à dire en quoi nous croyons ?

   Et certes, l'agnostique dira, à juste raison,  que ces superstitions coûtent cher à l'Humanité en nuisances qu'elles ne cessent d'entretenir : le statut de la femme en terre d'Islam, la position du Vatican sur l'avortement, les dérèglements pédophiles, les censures à l'encontre des découvertes scientifiques .

   Mais tout cela ne répond pas à la question : comment se fait-il que les fidèles de ces religions révélées restent debout plus longtemps que les autres ?

   Peut-être parce que le surnaturel a été inventé par les premiers hommes aux fins de prolonger l'éphémère, une sorte de " ruse de la nature " pour, en même temps que le désir sexuel engendre- par certains gènes -  la reproduction des étres physiques, la majesté des dieux engendre - par d'autres gènes, les gènes culturels - l'héritage moral .

   En somme, les " apôtres " et les " prophètes " d'antan,  furent les premiers chercheurs dans le domaine de la structure du " génome " humain .

   Ce qui fait la résistance de la superstition , c'est qu'elle dit au fidèle que la " mort ne fait plus loi ", puisque tous les ans, à Noël, renaît l'enfant qui nous a sauvés de la mort, et qui nous dit : " je suis le chemin et celui qui me suit recevra la lumière de la vie ... " ( Evangile de Jean ) .

 

   " Chantons tous Noël " donc, pendant qu'une poignée de grands prêtres de l'église de " l'argent-roi " nous préparent, derrière les vitres fumées de leurs tours apocalyptiques, des aventures de lendemains de fêtes " au piment d'Espelette " .

 

 

   NB : d'aprés " Le feu sacré " de Régis Debray . Fayard . 2003 .

   


Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens