Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2013 2 08 /10 /octobre /2013 13:43

" Tout ce que nous voyons cache quelque chose d'autre " . ( René Magritte ) .

 ( Illustration : la clairvoyance . René Magritte ) .

 

 

la_clairvoyance-copie-2.jpg

 

   Dans tous les pays développés on a amélioré, depuis quarante ans, la productivité d'une façon colossale, dans tous nos pays on a besoin de moins travailler pour produire plus . La question est de savoir si l'on y va de façon sauvage et par la précarité ou par la négociation , dit l'économiste proche du Parti Socialiste, Pierre Larrouturou .

   Je me pose souvent la question suivante : pourquoi nos amis socialistes se raidissent-ils toujours, pourquoi restent-ils tétanisés, quand on évoque devant eux, les fameuses " trente cinq heures " de Martine Aubry, comme s'ils avaient peur du ridicule ?

   Une telle mesure allait pourtant dans le sens de l'histoire . Certes, l'aventurier qui a plongé le pays dans les profondeurs d'une dette irremboursable avait réussi , en 2007, à introduire dans le pays une confusion totale avec son slogan " travailler plus pour gagner plus ", excluant de facto, les millions de chômeurs qui étaient déjà là, sur les parvis de " Pôle Emploi " de son projet .

    Mais regardons le sujet bien en face, et non comme le peintre , de côté .

 

    D'un côté, des millions de chômeurs à zéro heure de travail par semaine . De l'autre, ceux qui travaillent plein pot, 39.5 heures par semaine ( enquête INSEE 2013 ), et au milieu, des millions de personnes, encore, qui galèrent de petits boulots en petits boulots . C'est " le partage du travail ", que nous appellerons " sauvage ", voulu par le monde de la finance, pour le plus grand profit des actionnaires .

    Car le partage du travail, de fait, existe partout, mais c'est un " certain partage du travail " comme le dit le constat que nous venons de faire . Tenez ! Prenons l'exemple des EE.UU. Il y a tellement de petits boulots, dans ce pays, que la durée moyenne hebdomadaire de travail y est de 33.7 heures ( Livre blanc de la Maison Blanche, 2007 ) . En Allemagne, le Ministère du Travail indique qu'avant la crise de 2008, déjà, il y avait aussi tellement de petits boulots, payés moins de 600 € par mois, que la durée moyenne , hors comptabilité des chômeurs, était de 30.3 heures hebdomadaires . Aux Pays-Bas, pays champion du travail à temps partiel, la durée moyenne hebdomadaire du travail est de 31.4 heures .

    En France, nous en sommes à 36.6 heures, car nous avons moins de temps partiel . Un avertissement s'impose donc : quand les journalistes " inféodés "  osent vous parler d'une France où l'on travaillerait moins, comprenez qu'ils ne comparent que les temps complets, le plus souvent les emplois industriels, ce que l'on pourrait appeler les emplois sous " conventions ", donc protégés .

   Allons, camarades socialistes, retrouvez un peu de fierté ! L'erreur fut de les introduire d'en haut, sans concertation, trop vite, sans tenir compte des contextes environnant chaque entreprise . Les " trente cinq heures " n'étaient pas une aberration historique, pas davantage économique, d'ailleurs l'idée était née dans la tête de capitaines d'industrie et de dirigeants politiques de droite, avant que vous n'affrontiez le chantier .

 

   En 1993, le fondateur et patron de la société BSN Danone, Antoine Riboud, affirmait déjà : " Il faut passer à quatre jours, 32 heures . C'est le seul moyen d'obliger les entreprises à créer des emplois " . En 1995, sous le gouvernement Balladur, la Commission Boissonnat mise en place par le Premier Ministre préconisait qu'il fallait baisser la durée du travail hebdomadaire de 20 à 25%, d'ici 2015 .

   Le financement de cette mesure n'était pas la difficulté majeure .  Le 11 juin 1996 était adoptée une Loi, sous le gouvernement Juppé, la Loi Robien sut l'aménagement du temps de travail, qui permettait à une entreprise de réduire la durée du temps de travail afin d'embaucher ou d'éviter des licenciements en conterpartie d'un abaissement des côtisations patronales . Critiquable par certains aspects elle n'empêcha pas 400 entreprises ( Fleuru Michon, Mamie Nova, Télérama ... ) de tenter l'expérience, qui créèrent prés de 15 000 emplois, sans diminuer les salaires et sans augmenter d'1 € les coûts de production .

   Une étude du Ministère du Travail de 1997 indiquait, à partir de l'expérience des " 400 pionniers " que, un mouvement général vers la semaine de quatre jours, souple et bien financé, pouvait permettre de créer 1 600 000 emplois . Imaginez donc l'impact sur la consommation et donc la croissance et donc la création d'emploi .

    La Loi sur les trente cinq heures, en uniformisant le processus,  stoppa cette initiative . Mais le chemin était ouvert .

   Aujourd'hui, P. Larrouturou, avec Michel Rocard et les membres du Collectif Roosvelt,  face au chômage de masse chronique,  propose d'avancer, à nouveau, dans la voie de ce qu'il appelle " la semaine de quatre jours à la carte " .

   Loin du Crédit d'Impôt Emploi Compétitivité ( CICE ), 20 Mds d'euros de cadeau sans contrepartie, qui iront aux actionnaires, ce collectif propose d'activer les dépenses de chômage, ce qui a l'avantage d'épargner les contribuables des classes populaires et moyennes, de ne pas baisser les salaires et de ne pas nuire à la compétitivité des entreprises : une entreprise passant aux quatre jours et créant 10% d'emplois en CDI est exonérée des côtisations chômage .

   Mais la droite ne croit qu'en la vérité révélée de son Dieu : " travaillez plus " , bien qu'il n'y ait plus assez de travail - désindustrialisation et délocalisations obligent - . Et le PS est honteux des " trente cinq heures " .

    Pourtant il faudra bien sortir du piège : ou un vrai débat, sincère, sur le sujet, ou une crise majeure .

 

   

 

   NB : d'aprés le " Collectif Roosvelt ", ( M. Rocard, P. Larrouturou, Stéphane Hessel, Susan George, Cynthia Fleury, Dominique Méda, Patrick Viveret, Patrick Pelloux et quelques autres, fondé en février 2012 ), Marianne No 859 d'octobre 2013 .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens