Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 14:36

"  Si la classe ouvrière lâche pied dans son conflit quotidien avec le capital, elle va se priver de la possibilité d'entreprendre tel ou tel mouvement de grande envergure... En même temps, les ouvriers ne doivent pas s'exagérer les résultats de cette lutte quotidienne ... " ( Salaire, Prix, Profit : la lutte entre le Travail et le Capital . Karl Marx ) .

 ( Illustration : l'express ) .

 

 

ques-miss-dynamite-et-charlie-simpson-5e-et-6e-a-gauche-dan.jpg

 

   " C'est à se bidonner ! "  Hier soir, au journal de 20H de France2, la nouvelle est tombée . Les économistes du FMI viennent d'avouer avoir commis " une grosse boulette " dans l'élaboration du modèle mathématique mis au point pour mesurer les impacts des politiques d'austérité sur la vie quotidienne des Européens . Rassurez-vous, ces quelques secondes d'égarement de David Pujadas, nous assénant une telle incongruité, ne seront pas reprises, et encore moins commentées, dans les médias : cela fait trop désordre . Alors, expliquons-nous !

   Les brillants experts du FMI, suivis par les Européens, avaient établi un modèle, sur la base suivante : 1 euro d'économie sur les dépenses publiques, ou de pression sur les revenus, devait avoir un impact d'austérité, c'est à dire sur nos moyens d'existence : investissement, emploi, consommation, protection sociale, niveau de vie, de 1 euro, également : 1 pour 1 .

   A partir de là, tout s'enclenchait pour déterminer, les effets sur la croissance, les investissements, l'emploi, à partir des sommes réelles retranchées de l'activité générale . Sauf que, quatre ans aprés les premiers plans de rigueur, nos beaux messieurs se rendent compte qu'ils se sont trompés, et que le rapport n'est pas de 1 pour 1, mais de 1 pour 3 . Ce qui signifie que pour 1 euro d'économie, l'impact sur l'activité économique et sur les ménages, est multiplié par 3 .


   Ainsi, pour un million d'euros d'économies de dépenses publiques, c'est trois millions d'euros qui vont manquer dans les tuyaux de l'économie réelle, c'est une austérité trois plus lourde qui frappe les populations .

   Et attendez, le meilleur est à venir . La justification de l'erreur ne manque pas de sel : nos experts avouent avoir oublié le coefficient psychologique, dans la conception du modèle mathématique . Comprenons, nos comportements individuels, face à la crise : nos attitudes personnelles face à la consommation ou à l'épargne, face aux soins dont nous avons besoin mais que nous reportons, face au travail au noir, etc ...

   Ils avaient simplement oublié que si les mathématiques font partie des sciences dures et que la psychologie humaine en est trés éloignée .

   Le résultat est qu'aprés avoir lancé des injonctions aux politiques, afin qu'ils engagent l'Europe dans une implacable austérité, il y a quatre ans, le constat des dégâts est tel, particulièrement sur la croissance et l'emploi, qu'ils " retournent leur veste " et réclament un coup de frein à toutes les politiques de rigueur .

   Sauf que cela ne se fait pas en claquant des doigts, que le mal est fait et qu'il porte un numéro d'identification : 2013 .

 

   Ca va mieux, nous dit le Président de la République, la crise de l'euro est derrière nous . Le sauvetage de la Grèce est en bonne voie, l'Irlande, l'Espagne et le Portugal donnent des signes de reprise, le Traité de Stabilité Financière est en place tout comme l'Union bancaire . Les marchés financiers se calment, les marchés financiers sont calmés !

   " La Pravda " du pouvoir socialiste, Libération, reprend l'antienne gouvernementale le 4 janvier 2013, pour nous annoncer le début de la fin de la crise financière : finies les crises de panique qui nous secouaient depuis quatre ans, régulièrement . Les valeurs bancaires sont plébiscitées, les bourses sont euphoriques .

   Bercy retrouve un semblant de sourire : le pari du Président d'infléchir la courbe du chômage, à la fin de l'année 2013, sera tenu . C'est imparable car c'est mathématique !

   En 2013, 120 000 personnes nouvelles rejoignent le marché du travail, à qui il faut trouver un emploi, et 80 000 perdent leur emploi, suite aux différents plans sociaux prévus ; mais dans le même temps, le gouvernement injecte dans l'économie, 100 000 " emplois avenir" et  100 000 " contrats-génération " :  200 000 = 200 000 . C'est mathématique !  Les experts de Bercy n'ont pas encore lu les aveux des experts du FMI ! Et la psychologie alors ?

 

   En fait, ça ne va pas mieux, c'est pire ! Depuis quatre ans, l'économie réelle de l'Europe est dévéstée . Le chômage explose, les plans sociaux se multiplient ;  le crédit d'impôts pour la compétitivité de vingt milliards d'euros va aller enrichir M. Mittal, Peugeot et les banques qui jouent contre l'économie ;  la croissance " est dans les choux ", cela fait cinq trimestres qu'elle est nulle ; le soi-disant pacte de croissance européen rêvé par Hollande joue l'Arlésienne ; l'Europe n'a toujours pas de budget pour la période 2014-2020 ; les Britanniques veulent faire exploser l'UE ...

   L'année 2013 reste " l'année du serrage de ceinture généralisé " .(1) .

   En vérité, " les marchés ne dorment que d'un oeil " et au premier signe de faiblesse d'un des pays exposés par l'austérité, ils se remettront à " frapper " .(1) .

 

 

   NB : (1) . Titre d'un article du Canard Enchaîné du 9 janvier 2013 :  page 8 .

 

   

    

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens