Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2012 4 12 /07 /juillet /2012 15:12

" Pour que les Chinois ou les Indiens vivent mieux, peut-être faut-il que nous vivions un peu moins bien, mais cela ne doit pas se faire n'importe comment, de façon injuste . Il est faux de dire que nous avons vécu au-dessus de nos moyens : nous avons vécu en fonction de ce que la banque nous a offert en accordant des crédits sans retenue . Les coupables de la situation actuelle sont les pouvoirs financiers ... Et le paradoxe c'est qu'ils vont sortir renforcés ." ( Almudena Grandes . Romancière et journaliste espagnole . Citée par Courrier International ) .

   ( Illustration :  zebuzzeo.blogspot.com ) .

 

 

imagesCA5ZLQKF.jpg

 

   Il a été facile aux médias de " mobiliser l'opinion publique " contre la Grèce : la corruption de ses élites a facilité le procédé . Avec la crise espagnole , c'est moins aisé . D'abord ce fut le pays qui engagea la politique d'austérité avant tout le monde, ensuite, son économie étant trés proche de la nôtre, à trop taper sur le modèle espagnol, nous risquons de nous taper dessus . Rappelons qu'en 2007, l'un des axes de la campagne du candidat Sarkozy, c'était ce modèle là, importé des Etats-Unis, tous propriétaires, avec des crédits hypothécaires .

   Si le problème grec est encore assez éloigné de nos propres difficultés, la crise espagnole l'est moins, et le chemin sur lequel se sont engagés les dirigeants espagnols, ressemble fort à ce qui nous attend . Les soixante cinq milliards de réduction de la dépense publique, d'ici la fin de 2014, ressemblent trés fort aux cent Mds d'euros que nous devons trouver d'ici 2017 .

   Comme le dit la romancière Almudena Grande, ce qui est en jeu c'est plus qu'une crise économique, le crise et le dette ne sont que les arguments utilisés pour en finir avec les droits sociaux conquis ces dernières décennies . Ce qui est en jeu, c'est un changement de cycle et une attaque massive et concertée contre tout un mode de vie .

   Les coupes franches dans le système éducatif, l'augmentation des droits de scolarité ; dans le système de santé, il faut attendre des mois pour une intervention chirurgicale ; la baisse des salaires des fonctionnaires et la réduction des recrutements ; le chômage à presque 25%,  mais 50% chez les moins de vingt cinq ans ;  la baisse des indemnités de chômage ; un nombre sans cesse plus important de familles où il ne rentre plus aucun revenu, à la fin du mois ; 1.7 millions de familles dont aucun membre ne travaille  ont fait de l'Espagne " un pays stupéfait, abasourdi , qui ne sait pas ce qui lui arrive " .

 

   La classe moyenne y est étranglée . Dans son appartement de la banlieue madrilène,  Mercédes Gonzalez raconte . " Il y a cinq ans mon mari et moi,  mes deux fils aînés, - le troisième était encore à l'école, avions 2700 euros par moi, pour vivre, nous étions à l'aise ...

   Et puis brusquement tout s'est arrêté ... J'ai commencé par perdre mon emploi de vendeuse ; un an aprés c'était mon mari, 55 ans et mon deuxième fils, qui travaillaient dans la construction, premier secteur touché par la crise .

   Aujourd'hui, nous vivons avec 850 euros par mois, l'aide familiale . Ce sont les grands-parents qui nous aident, pourtant leur retraite n'est que de 850 euros, mais ils avaient quelques économies ..." ( Cité par Le Nouvel Observateur du 12/07/2012 .)

   Mais comme le dénoncent ceux qui manifestent dans la rue, les grandes fortunes, les banques ne sont pas touchées .

   Le système D est à l'oeuvre, travail au noir, solidarité familiale, manche et émigration .

Comme le dit encore Almudena Grande : " on ne comprend pas ce qui se passe . Nous n'avons pas eu la même histoire que l'Europe ? Nous n'avons jamais été au bon rythme : ou trop lents, ou trop rapides . Nous avons eu une histoire trés dure avec beaucoup de pauvreté et à la fin du XXe siècle nous l'avons oubliée trés vite .  Il faut retrouver la mémoire,  sortir de la crise avec dignité, comme nous avons déjà su le faire par le passé . Le point positif c'est qu'il n'y a pas, chez nous, de discouyrs xénophobe au niveau national, malgré le chômage et l'immigration . " ( Citée par Courrier International . 11/07/2012 ).

 

   Regardons avec vigilance ce que nos amis d'Outre-Pyrénées subissent ; car si F. Hollande choisit cette voie, dans les semaines qui viennent, c'est à dire l'austérité brutale , c'est ce qui attend les classes populaires et moyennes , chez nous .

   " Si nous n'avons pas réussi à étendre notre bien-être aux pays émergents, doit-on pour autant importer leur modèle social ? " ( A. G. ) .

 

   

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens