Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2017 4 26 /10 /octobre /2017 13:44
La casa de Bernarda ( F. Garcia Lorca ) .

La casa de Bernarda ( F. Garcia Lorca ) .

Sous-titre : la langue et les arts .

L'Espagnol a besoin de sensations violentes . Son imagination ne se plaît ni au rêve vaporeux, ni au fantastique ; il veut des contours arrêtés et des couleurs chaudes " ( Alfred Fouillée ) .

Du latin, la langue espagnole a gardé une gravité et une sonorité de prononciation un peu emphatique que n'ont pas les autres langages et où s'exprime parfaitement le génie national . La littérature espagnole s'est développée librement et n'a subi l'influence latine qu'autant qu'elle lui permettait de conserver la précision et la clarté des formes : l'esprit en est resté espagnol . Dès l'antiquité, l'Espagne bien que romanisée, s'était montrée plus originale, par exemple, que la Gaule comme le montrent les Cordouan Sénèque et Lucain, le pédagogue de la réthorique Quintilien, Silius Italicus, le poète Martial ou Florus ... auteurs romains du Ier siècle mais nés en Espagne .

Si l'on trouve chez Sénèque à côté de la grandeur et de l'élévation, la déclamation et la recherche du trait, l'emphase et la subtilité tout ensemble, si la versification de Lucain, énergique et brillante est aussi déclamatoire et vise l'effet, le génie ibérique ne peut y être étranger . 

" L'Espagnol a besoin de sensations violentes et non de rêves vaporeux ", aussi, un des caractères de la littérature épique espagnole est bien l'absence de merveilleux, en tout cas sa réduction à un rôle très effacé . Au fantastique, la poésie espagnole préfère l'héroïque : la foi religieuse et le patriotisme ont fourni au poème du " Cid " sa grandeur rude et sauvage ainsi dans " le Romancero " ( du Cid ) abondent les traits féroces mais racontés comme s'ils étaient tellement naturels : " Vous êtes petit, roi Sanche, / Mais le Cid est grand pour deux ... " 

L'historien de la littérature européenne, Fernand Brunetière avait relevé, dans les littératures du XVe s., les traits suivants : la littérature espagnole est essentiellement chevaleresque et romanesque quand la littérature italienne est naturaliste et livrée à la morale de l'intérêt personnel ; la France d'alors, est, elle, uniquement réaliste . Les Espagnols vont donc contribuer, en posant la religion, en point d'honneur, " à réintégrer quelque idée de la justice dans ce monde nouveau qui était en train de se fonder avec l'intérêt égoïste comme seule base " . On peut donc avancer que " le point d'honneur " espagnol a empêché le naturalisme italien d'envahir les littératures modernes, avance le critique français . Par la contagion de sa littérature, l'Espagne a répandu en Europe ce qu'il y avait de meilleur dans l'idéal du Moyen Age : courage chevaleresque et culte de la femme . 

Le génie dramatique et romanesque de l'Espagne se retrouve dans son théâtre, de Lope de Vega ou Calderòn de la Barca F. Garcia Lorca, plus tard, un théâtre de dignité et de fierté qui l'empéchêrent de sombrer dans la platitude et la vulgarité .

Ce génie romanesque n'empêche pas l'Espagne de faire preuve d'un génie observateur : Don Quichotte est une oeuvre de haute imagination mais aussi de solide réalisme ; cette peinture de la folie - de la démence idéaliste - n'en reste pas moins un livre de sagesse, si vraie . Le génie espagnol est propre à la satire mais la gravité qu'il conserve transforme souvent la moquerie en ironie amère : la pitié pour les misérables n'est qu'apparence dans le " Roman picaresque " où s'exerce plutôt le mépris, envers certaines gens, préparant ainsi les études de moeurs plus modernes .

La grande peinture espagnole est, elle aussi, naturaliste . Elle saisit la réalité sur le vif pour la reproduire avec franchise et vigueur . Là aussi, éclate l'originalité de l'Espagne : Velazquez, Murillo, Zurbaràan, Ribera ou Goya ont bien des choses en commun : le penchant irrésistible pour le naturel, la passion de la réalité vivante, au besoin brutale ( chez Goya ) horrible ou triviale . Cette réalité n'étant pas observée de la façon humble et terre à terre des artistes hollandais, par exemple, mais représentée avec hardiesse grandeur et fierté naturelles . Un réalisme qui n'est jamais bourgeois, mais héroïque et romantique .

C'est pourquoi, quand viennent planer au-dessus de la réalité quelques rêves mystiques, le peintre espagnol délaissera les scènes du Nouveau Testament - pratique italienne - pour aller de préférence à la légende des saints et aux scènes de martyres .

Autant est grande la place de l'Espagne dans l'histoire des lettres et des arts, autant est petite sa place dans l'histoire de la philosophie . Dans une Espagne si longtemps isolée et fermée, sous la haute surveillance de la police inquisitoriale, comment la philosophie eût-elle pu s'épanouir sinon dans quelques esprits, obligés de se couler dans un moule " mi-savants, mi-théologiens ", curieusement natifs du royaume d'Aragon, tels Ramòn Lull, un Don Quichotte de l'école, Arnaud de Villeneuve, plus alchimiste que philosophe, le protestant Michel Servet, condamné au bûcher, à Genève, par Calvin .

Mais le XVIe s. - appelé le Siècle d'Or - ne fut pas qu'un siècle de conquêtes dans le nouveau continent - l'Amérique - l'on y vécut aussi les débuts d'une épidémie morale qui poussa Charles Quint à édicter des lois contre les romans chevaleresques - devenus des éloges des conquistadors Cortez ou Pizarro - et même Philippe II accepter la demande des " Cortès " de brûler tous ces romans .

 

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans histoire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens