Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2017 5 13 /10 /octobre /2017 13:49
Images des " castells " catalans : toujours plus haut !

Images des " castells " catalans : toujours plus haut !

(1) Titre de l'éditorial de Charlie Hebdo du 11 octobre 2017, p. 3 .

" Depuis 2012, en Catalogne, chaque 11 septembre, la Diada, commémore la défaite de la Catalogne contre le pouvoir central du Bourbon Philippe V, petit fils de Louis XIV, en 1714 . Or, loin d'être une nouvelle guerre entre Madrid et Barcelone, la victoire de Philippe V ne faisait que mettre fin à la Guerre de Succession de la couronne espagnole, où les Catalans avaient choisi, avec l'Aragon et Valence, de soutenir le prétendant des Habsbourg d'Autriche ... " .

" Tous les nationalismes ont cette fâcheuse tendance à réécrire l'histoire selon leur bon vouloir " .

Si toutes les régions d'Europe qui possèdent une langue, une culture, une histoire originales commencent à réclamer leur indépendance, le vieux continent ne va pas tarder en partir en lambeaux, comme la banquise sous l'effet du réchauffement climatique . Puisqu'il existe deux cents langues parlées en Europe, pourquoi ne pas proclamer autant de déclarations d'indépendance . Mieux, et afin de " coller " au plus près des différentes cultures, pourquoi ne pas proclamer autant d'indépendances qu'il y a de fromages et de vins en Europe ?

L'indépendance, soit, mais par rapport à quoi ? L'indépendance est légitime quand on veut s'affranchir de la tyrannie, de l'oppression . Mais de quel destin tragique les Catalans veulent-ils s'affranchir, aujourd'hui ? Depuis la Constitution de 1978, post-franquiste, la Catalogne n'a jamais été aussi libre : Statut d'autonomie de la Generalitat, gouvernement autonome, Parlement régional, Santé, Education, Ordre public avec les " Mossos d'Escuadra " . La région autonome a plus de pouvoirs qu'un Länder allemand ou qu'un Canton suisse . Jamais dans son histoire, la Catalogne n'avait obtenu autant d'auto-administration .

La vérité est que derrière ce mot d'indépendance se cachent des préoccupations bien moins nobles . Comme avec la Ligue du Nord, en Italie, ou les Flamands de Belgique, les régions qui réclament leur indépendance, sont toujours les régions les plus riches . La Catalogne réclame son indépendance parce qu'elle ne veut plus payer pour les régions plus pauvres d'Espagne . On croit entendre Margaret Thatcher : " Rendez-moi mes sous ! " ou le chanteur Lluis Llach, traitant les Espagnols de " vautours " . Les régions pauvres descendent rarement dans les rues pour réclamer l'indépendance . La langue, l'histoire, les traditions donnent de belles cartes postales mais le fric c'est beaucoup mieux .

L'indépendance de la Catalogne n'a pas pour but de libérer cette région d'une tyrannie qui n'existe plus : Castilla la Mancha, le Pays Basque, l'Andalousie ont aussi payé un lourd tribut à la dictature franquiste . Elle ne va pas permettre plus de prospérité à une région déjà très prospère ni accorder la pratique d'une langue autorisée depuis longtemps . L'obsession identitaire, le nationalisme qui se répandent en Europe, comme la moisissure sur le fruit mûr et qui vont aujourd'hui de l'extrême-droite à une certaine gauche sont les véritables supports de ces mouvements séparatistes .

Quand la Catalogne " aura brisé ses fers qui l'attachent à la monarchie espagnole et au Saint Empire Romain Germanique ", qu'aura-t-elle gagné ? Une sédition des Occitans du " Val d'Aran " ( enclave pyrénéenne ) réclamant, eux-aussi, mais à Barcelone, leur indépendance ? 

Au soir de l'indépendance, au son des tambours et des fifres, sous des " castells " de plus en plus audacieux, les fiers indépendantistes défileront dans les rues de Barcelone en se prenant pour la colonne " Durruti ", les filles leur lanceront des pétales de roses pour avoir si courageusement affronté l'Etat policier madrilène, les chorales d'enfants enrôlés chanteront des hymnes à la liberté, les " yayas " tricoteront des drapeaux aux couleurs de la nouvelle république et les arrière-grands-pères sortiront le calot qu'ils portaient sur le front en 1936 . Ce sera beau, ce sera émouvant, ce sera grandiose .

Mais attention ! Le soir venu, il faudra rentrer à la maison pour regarder, calé dans un fauteuil, " le Barça ", jouer un quart de finale de la Ligue des Champions .

L'indépendance méritait bien ça !

 

NB : extraits de l'éditorial de Charlie Hebdo du 11 octobre 2017 .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens