Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2017 5 06 /10 /octobre /2017 15:19
Francesc Maciàs, proclame la République au balcon de la Generalitat .

Francesc Maciàs, proclame la République au balcon de la Generalitat .

La République catalane fut proclamée en quatre occasions, restées sans lendemain : Au XVIIe siècle par Pau Claris, au XIXe s. par Baldomer Lostau et au XXe s. par Francesc Macià puis Lluìs Companys .

Le 17 janvier 1641, l'ecclésiastique et homme politique barcelonais, Pau Claris ( 1586-1641 ) proclame pour la première fois la République catalane . Le roi Philippe IV envoie une armée en Catalogne . Pau Claris fait appel au roi de France Louis XIII et le proclame Comte de Barcelone . Vaincu à la bataille de Montjuïc, Philippe IV retire son armée et s'engage à respecter les institutions catalanes, mais, du coup, la Catalogne se retrouve sous souveraineté française jusqu'en 1652 .

Le 11 février 1873 est proclamée la première république espagnole ( février 1873- décembre 1874 ) présidée par Estanislau Figueres tandis que le député provincial républicain Baldomer Lostau proclame la deuxième république catalane . Figueres n'ose pas la dissoudre en raison de la présence de nombreuses troupes dans la région, favorables à cette république et d'une crise économique féroce . Aristocratie et bourgeoisie, effrayées, font appel au Bourbon Alphonse XII pour rétablir la situation et la monarchie .

Le 14 avril 1931, le roi Alphonse XIII perd les élections municipales et abdique tandis que triomphe l'union des partis républicains, issue du Pacte de San Sebastian, signé le 17 août 1930 prévoyant l'installation d'un nouveau régime en cas de victoire électorale future . Astucieusement, une heure avant la proclamation à Madrid de la IIe république espagnole, Francesc Macià, ( 1859-1933 ), militaire et républicain de gauche, depuis le balcon de la Generalitat actuelle, proclame la République catalane appelant les peuples espagnols à former " une Confédération républicaine ibérique " . Elle ne durera que trois jours .

Les tractations entre Madrid et Barcelone conduisent Macià à tempérer ses prétentions et en 1932, " le traité de Nùria ", entérine un premier statut d'autonomie de la Catalogne mais dans le cadre de la République espagnole, statut approuvé par 99% de " oui " par les Catalans . Macià meurt le 1er janvier 1934 . L'avocat Lluis Companys lui succède .

Point culminant de la revendication de son identité propre, le 6 octobre 1934, presque 83 ans, jour pour jour, avant la prétention actuelle de Carles Puigdemont, le successeur de Francesc Macià, le très gauchiste Lluis Companys, porteur d'une loi particulièrement défavorable aux propriétaires agricoles, la voit déclarée inconstitutionnelle et suspendue . Il proclame alors " l'Etat catalan de la République espagnole " . Reçue par le gouvernement socialiste de la jeune IIe république espagnole, comme une décision unilatérale, dès le lendemain, l'armée prend le contrôle  de l'également toute jeune Generalitat : non organisée, sans soutien des syndicats, la République de Companys est mort-née . Les affrontement entre militaires et police régionale fidèle au gouvernement régional feront 64 morts et 252 blessés . Companys est condamné à 30 ans de réclusion avant d'être réhabilité par le Front Populaire en 1936 . Arrêté en France par la gestapo et livré à Franco, il fut fusillé par les franquistes en 1940 dans l'enceinte du fort de Montjuic .

On n'a jamais autant parlé de l'année 1934, en Catalogne, qu'en ce moment ", déclare la sociologue catalane Anna Subirats .

Dans le cas où Madrid, à la suite d'une déclaration d'indépendance unilatérale, activerait l'article 155 de la Constitution de 1978, qui donnerait le pouvoir total à Madrid sur la région autonome, que feraient les 15000  " Mossos de escuadra ", police régionale, déjà accusés de passivité par la justice, lors du 1 octobre ?

" Le conflit catalan peut finir par déchirer en profondeur le pays . Une partie de la société espagnole, des citoyens plutôt à droite, pour qui l'unité du pays est fondamentale, sont prêts à tout pour conserver la Catalogne dans le giron de l'Espagne ", prévient le politologue Josep Cuevas .

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans histoire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens