Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2017 5 22 /09 /septembre /2017 12:23
( Image du journal L'Indépendant ) .

( Image du journal L'Indépendant ) .

" On est en plein délire ... Sans Madrid, la Catalogne est incapable d'assumer le paiement des retraites, les remboursements de la Sécurité Sociale de ses habitants et les traitements de la majorité de ses fonctionnaires " , ( Francisco Sosa Wagner, professeur de droit administratif ) .

" Une semaine après les attentats terroristes de Barcelone et de Cambrills du 17 août, une marche historique dite unitaire se tenait dans la capitale catalane, en hommage aux victimes ... Mais l'unité nationale n'avait duré que le temps des attentats . Pour les indépendantistes catalans, la marche s'était transformée en démonstration de force . Drapeaux indépendandistes, pancartes hostiles au gouvernement de Madrid et au reste de l'Espagne flottaient au-dessus des têtes tout au long du très long cortège ... Les victimes n'étaient plus que des ombres " .

Les autorités séparatistes - émanation de la bourgeoisie catalane - qui ont beaucoup à se faire pardonner en matière de corruption et qui gouvernent la région depuis 2012 veulent organiser une consultation, le 1er octobre, comportant une seule question : " Voulez-vous que la Catalogne soit un Etat indépendant sous la forme d'une République ? "

Le gouvernement catalan avait plusieurs obstacles juridiques à surmonter en ce mois de septembre : faire adopter par le parlement catalan une loi sur l'organisation du référendum d'autodétermination autorisant le scrutin et ses modalités, ce qui fut fait, en muselant son opposition .

Mais la coalition au pouvoir à Barcelone, " Junts pel Sì " ( Ensemble pour le Oui à l'indépendance ), appuyée par l'ultra-gauche de la " CUP " ( formation anticapitaliste d'obédience trotskyste ) est allée au-delà . Elle a soumis au parlement un autre projet de loi, le 28 août dernier, dix jours à peine après les attentats, se projetant ainsi au-delà du 1er octobre, la loi dite de " Transition juridique et Fondatrice de la République " - et baptisée par tous les observateurs " loi de rupture " - Ce texte de 89 articles définit le cadre légal de la déconnexion vis-à-vis du reste de l'Espagne durant une période de transition vers l'indépendance : assurer le bon fonctionnement de la justice, la santé, l'éducation et la sécurité jusqu'à la création d'une Assemblée Constituante ayant en charge la rédaction d'une nouvelle Constitution . L'élu séparatiste Jordi Orobitg précise : " Cette loi prévaudra sur les autres normes , elle est au-dessus de la Constitution espagnole " . Cela n'est, ni plus ni moins qu'une déclaration d'indépendance anticipée .

Le texte stipule, par exemple, que la Catalogne exercera le contrôle de ses frontières terrestres, maritimes et aériennes avec ses propres services douaniers, que les Catalans pourront garder la double nationalité ou encore la convocation d'élections six mois après le référendum . Y a-t-il acte plus séparatiste que la proclamation de sa souveraineté sur ses frontières .

A ce stade, la réaction du pouvoir central était inévitable . Au nom de la Constitution de 1978, qui proclame qu'aucune des 17 régions autonomes ne peut organiser de référendum d'autodétermination sans l'accord du Parlement national, le Tribunal Constitutionnel ne pouvait qu'invalider et l'organisation du scrutin et la " Loi de rupture ", demandant en outre à la justice ordinaire et aux pouvoirs politiques de mettre en oeuvre les actes d'application de sa décision .

 Alors, que cherchent la coalition " Junts pel Sì " et le Président Puigdemont ? L'indépendance de la Catalogne ? Pas si sûr ! La bourgeoisie catalane sait qu'elle a besoin des règles européennes de libre-échange pour survivre et ne veut par de rupture avec l'Europe . C'est pourquoi, les réflexions de beaucoup d'observateurs sur la stratégie de Puidgemont , sont à prendre avec intérêt, stratégie qui consisterait à mettre une pression insupportable sur le gouvernement central pour renégocier le statut de la Catalogne avec en particulier la refonte du régime fiscal accordant à la région " la souveraineté fiscale " à l'image de celle dont jouissent déjà le Pays Basque et la Navarre et quelques autres privilèges . Il faut savoir que la principale cause du conflit entre Madrid et Barcelone est bien d'origine fiscale, les Catalans estimant, depuis toujours, qu'ils versent au reste de l'Espagne plus qu'ils n'en reçoivent, sentiment qui s'est exacerbé depuis la crise financière de 2008 . ( Ils estiment être perdants de 16 Mds d'€ ; 8 Mds, répond Madrid ) .

Cependant, la gravité du moment est plus profonde . Et elle s'appelle la " CUP " ( Candidatura d'Unitat Popular ) alliée de la " Junts pel Sì " au parlement : issue de la réunion d'un certain nombre de groupuscules indépendantistes radicaux - dont certains, dans les années 1980-1990 utilisèrent la lutte armée, c'est elle qui instrumentalise les mobilisations populaires de rue . Et la " CUP " ne transige pas . C'est bien l'indépendance son objectif . Aussi faut-il prendre au sérieux toutes les provocations qu'elle peut engager, dans les jours qui viennent, pour pousser à la faute irrémédiable le gouvernement central et " faire apparaître ainsi ses militants comme les martyrs d'une cause juste ", estime le politologue Antonio Elorza, mettant alors à feu et à sang toute la région .

Ce n'est pas toute la société catalane qui obéit à la vague séparatiste : le dernier sondage commandé par le gouvernement régional indique que 48,5% des Catalans sont opposés à la sécession contre 44,3% de pour . 

C'est curieux, mais en France, nos médias se désintéressent totalement du problème espagnol . Espérons que nous n'aurons pas à le regretter .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans histoire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens