Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 2017 5 07 /07 /juillet /2017 16:57
Sus aux vieux !

" Ma conviction est qu'il faut mettre une limite à la part du gâteau national qui est allouée aux plus de 60 ans " ( Jean-Hervé Lorenzi, Président du très orthodoxe Cercle des Economistes ) .

Hier,  les " moutons noirs " des précédents quinquennats  furent les fonctionnaires dénigrés " à l'envi ", puis les assistés gavés aux aides sociales, aujourd'hui ce sont " nos vieux " qui deviennent la victime expiatoire du nouveau régime .

L'idéal américain va leur être appliqué : chacun paye ce qu'il coûte et Dieu fait le reste . L'ironie de l'histoire étant que ce sont " les vieux " qui ont fourni les plus gros bataillons aux électeurs d'Emmanuel Macron . La philosophie du changement de paradigme est simple : " les vieux " ont beaucoup reçu de la société ces dernières décennies ( les trente glorieuses ), ils vont devoir rendre ce qu'ils ont reçu .

Et d'abord, pourquoi les plaindre," ces profiteurs " resteront dominants dans la société, affirme l'économiste Jean-Hervé Lorenzi : ils détiennent deux tiers de l'épargne financière des ménages ( 7000 Mds d'€ sur 11000 Mds, principalement placés en assurance vie ) et reçoivent en moyenne des revenus légèrement supérieurs à ceux des actifs .

Regardons les choses de plus près . En macro-économie on ne raisonne qu'en " moyennes  ", c'est tellement plus pratique pour faire avaler les couleuvres . Ce principe permet d'occulter qu'une partie d'entre eux vit réellement dans la misère comme nulle part ailleurs dans le monde développé . La France est extrêmement excluante à l'égard de cette catégorie . Mais voilà, il y a des favorisés .

Imaginez le scandale : 20% de la population captive 20% du PIB dès qu'on ajoute à ses revenus ses dépenses de santé . Dans dix ans, ces " vieux " seront 30% : vont-ils accaparer 30% du PIB . Ce sera proprement insupportable et il faut mettre une limite à un tel accaparement, assène M. Lorenzi .

" Dans la réforme à venir, les chiffres de l'augmentation de la CSG prévue, restent très modestes : 1,7% pour les pensions de plus de 1,7% demeure modeste mais  met fin à une aberration que représente une CSG plus faible pour les retraités que pour les actifs . "

Nous sommes dans une période de " transition " ( euphémisme pour ne pas dire période post-crise financière ) ajoutent les économistes orthodoxes où la France restera éloignée d'une croissance à 2% où la révolution numérique n'apporte pas encore les fruits d'une productivité solide, mais la vraie cause de cette croissance faible c'est le vieillissement de la population ( et surtout pas la crise de 2008 ) . Et voilà l'anathème lancé !

Parce qu'on alloue 20% de notre PIB, à " nos vieux ", parce que l'innovation est le fait des jeunes, parce que l'aversion au risque augmente à mesure qu'on vieillit ( les vieux n'investissent pas - ils détiennent les 2/3 de l'épargne et refusent d'investir dans les placements risqués, que de tares accumulées - ils doivent être punis .

Ils gardent quand même en main deux leviers du pouvoir : le patrimoine et le poids politique, ils votent massivement par rapport aux jeunes .

Ne rétorquez pas à ces économistes que le nouveau partage entre générations, entre actifs et inactifs est déjà sur les rails . Les rapports du Conseil d'Orientation des Retraites ( COR ) sont clairs : la trajectoire du calcul des pensions est qu'en 2030 le taux de remplacement moyen des retraites atteindra 72% ( au lieu des 82% actuels ) et que la mesure Macron l'abaissera encore de trois points, à 69% .

M. Lorenzi ( Marianne No 1059 du 7 juillet 2017 ) vous remettra à votre place : " Le défi qui est devant nous est celui de la dépendance et l'augmentation des maladies neurovégétatives dont personne ne sait évaluer les coûts futurs, probablement des dizaines de Mds d'€, et la plupart des personnes âgées sont dans l'incapacité d'assumer la charge d'une maladie invalidante ... ", donc on les fait payer avant qu'il ne soit trop tard, c'est tout .

AH ! mais . On ne va tout de même pas faire payer les banques pour nos vieux et leur demander de rendre tout ce que l'Etat leur a donné pour les sauver, en 2008 !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens