Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2017 1 10 /07 /juillet /2017 13:48
Image du site : " Français et citoyens " .

Image du site : " Français et citoyens " .

( 1 ) . Joseph Proudhon : " Destruam et aedificabo " ; épigraphe aux " Contradictions économiques " .

" De part et d'autre de l'Atlantique, on observe une inflation des inutiles et une paupérisation des nécessaires  qui laissent tous les problèmes en suspens ", ( La grande régression ) .

" Quinze intellectuels de renommée internationale (2) publient un livre collectif, " La grande régression ", sous la houlette de l'éditeur allemand Heinrich Geiselberger ( Ed. Suhrkamp ), dans lequel ils réfléchissent sur le monde comme il va ( ou ne va pas ) à l'heure du capitalisme planétaire " ( Cf . l'article de Sébastien Lapaque, Marianne No 1059, du 7 juillet 2017 ) .

Penseurs, chercheurs, universitaires, ne les cherchez pas dans le " gotha " des " experts " qui accompagnent les grandes institutions internationales ; intelligences lucides, leurs recherches portent un regard acéré sur la misère théorique de notre temps et doutent des lendemains qui chantent qu'est censé nous apporter le capitalisme mondialisé .

Alors que l'avenir, il n'y a pas si longtemps, était bien plus associé à l'idée de confort qu'à celle de difficulté, il est devenu aujourd'hui, synonyme d'une terrible menace : celle d'être identifié ou classé comme un individu inapte à remplir sa tâche, un individu auquel est dénié toute valeur, toute dignité, et qui, par cette raison même , doit être marginalisé, exclu, banni ... ", écrit le sociologue anglo-polonais ( décédé en janvier 2017 ) Zygmunt Bauman, dans sa contribution à l'ouvrage, résumant ainsi, et sans concession, les enjeux majeurs du monde qui vient .

Les maux économiques qui rongent les sociétés occidentales, à l'heure du capitalisme total, sont largement connus : rareté toujours plus grande du travail, baisse régulière des revenus pour la grande majorité des individus, accroissement des inégalités, disparition des protections sociales et de santé, auxquels il faut ajouter le terrorisme international, la catastrophe économique déjà largement entamée, l'inversion des équilibres climatiques et les mouvements migratoires incontrôlés et incontrôlables, qu'ils soient provoqués par des cycles de guerres sans but ou par les bouleversements climatiques .

Une des contributions mérite qu'on s'y arrête un peu plus longuement : c'est celle du sociologue allemand Wolfgang Streeck,  " Le retour des évincés : début et fin du capitalisme néolibéral " . C'est un témoin capital des métamorphoses du libéralisme et de la dynamique du crédit depuis 1945 .  Son intuition a été que les démocraties occidentales sont passées de l'Etat fiscal qui avait la possibilité de lever l'impôt pour garantir les promesses de l'économie de marché, à l'Etat " débireur " qui n'a fait que s'endetter, à partir des années 1970, pour assurer ces contributions, s'exposant alors au joug des institutions financières et bancaires, joug terriblement consolidé à partir de la crise financière de 2008, vidant l'Etat de tout pouvoir en l'enfermant dans la course au remboursement de la dette pour accéder aux exigences des détenteurs du capital et de ses gestionnaires et créer le nouvel âge économique : " Les marchés ne sont plus enfermés dans les Etats, mais ce sont les Etats qu'on a enfermés dans les marchés " .

" Le néolibéralisme est venu avec la globalisation ou la globalisation avec le néolibéralisme . Et c'est ainsi que la grande régression a débuté . le capital des sociétés industrielles reconstruites a commencé à s'affranchir du rôle " d'animal utile " qu'il avait été obligé d'endosser, après guerre, dans un carcan national ", peut écrire Wolfgang Streeck .

" Une plongée au scalpel dans les plaies du capitalisme total, d'où le sang qui coulait, autrefois,  s'est transformé en pus " ( Sébstien Lapaque ) .

C'est à l'anthropologue français Bruno Latour qu'échoit la tâche d'explorer le lourde question des migrants : " L'action cumulée des guerres, des échecs et des méfaits de la mondialisation, de la mutation climatique vont jeter contre nous, avec nous et comme nous, des millions de gens dans la recherche d'un nouveau territoire habitable pour eux et pour leurs enfants ", posant sur ces malheureux venus des périphéries de nos sociétés d'abondance et de jouissance le seul regard possible : " Nos proches étrangers - terriblement proches et terriblement étrangers " .

L'économiste allemand Olivier Nachtwey porte le coup de grâce au système inhumain qui s'est imposé qu'il appelle  " la décivilisation de nos sociétés " inscrite déjà, dans  " toutes ces régions du monde où toute structure étatique a déjà été balayée ", ces lieux que tant de nos experts autorisés ne sauraient voir .

 

(2) . Zygmunt Bauman, Bruno Latour, Slavoj Zirek, Eva Illouz, Nancy Fraser, Pankaj Mishra, Donatella della Porta, des noms à ne pas oublier, venus d'Inde, des Etats-Unis, de Pologne, de France, du Maroc, d'Allemagne, d'Autriche, d'Espagne, d'Italie, de Belgique ou de slovénie . 

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens